Août 302020
 

Rumaniacs critique #120 | 0757

Chacun de 1931 la série a une sorte de réglage, un point d'unicité ou d'intérêt, pour le faire ressortir. Les deux premiers, à mon avis au moins, étaient des expériences de mélange en pot-colonne assez conservatrices (mais très bien fait). La troisième édition a ajouté du sucre à un mélange des quatre alambics et a augmenté la complexité de certains. Au moment où ils sont arrivés à 2014, il était clair qu'il y avait un maniaque joyeux en liberté et sans surveillance dans la zone de mélange, et il a utilisé un peu à peu près tout ce qu'il avait dans le laboratoire (including agricole rhum, le premier à base de jus de canne à sucre chez SLD depuis les années 1930), dans le but de créer le mélange complexe ultime que seul un Master Blender 9-Dan d'un système de solera incroyablement complexe pourrait éventuellement démêler. Mais oh mec, ce qu'il a créé était étonnant pour un rhum embouteillé à un tel calme 43%.

Bref historique: il existe six versions du 1931 Espace, un par an entre 2011 et 2016, chacun avec son mélange de distillats vieillis en pot et en colonne. Dans Une 2017 la 1931 Le surnom a été intégré dans la partie réservée au président du portefeuille et a effectivement cessé sa production en tant que marque à part entière. Pour les historiens, le «1931» fait référence à l’année où la distillerie Mabouya de la famille Barnard a été fondée près de Dennery – il a fusionné avec la distillerie Roseau de la famille Geest en 1972 pour créer les distillateurs modernes de St Lucia.

Encore une fois, la St. Site des distillateurs de Lucia ne donne aucune information sur le mélange, mais une communication directe avec eux a fourni tout ce que nous pourrions souhaiter. La répartition de l'assemblage est en dessous des notes de dégustation, et je devrais noter un peu de sucre (sur 4-6 g / L selon Mike Speakman, qui a également fourni la ventilation).

Couleur – Or

Force – 43%

Nez – Zut, mais ici, les notes de saumure et de réglisse sont si distinctes qu’elles sont presque moites. Brine et olives, crème glacée au caramel salé, la vanille. Miel, cuir, un peu de fumée, mélasse trempés cassonade. J'ai particulièrement aimé la légère touche de citron vert et de menthe qui compense les arômes plus épais de banane et de pêche.

Palais – L'équilibre des différentes saveurs imprégnant cette chose est vraiment très bon. L'acidité acidulée de la crème sure et des fruits se marie délicieusement avec des, saveurs plus crémeuses — Pensez à la tarte au citron meringuée mais avec des sacs plus d'abricots, pêches, raisins verts, citron vert et pommes. Le caramel au sel et la mélasse sont présents mais discrets, et tant que l'élément agricole reste faible, c'est là, et peut-être juste timide. Un flirt de vanille et de tabac aromatique complète un profil très satisfaisant.

Finition – Assez petit, principalement vanille, zeste de citron, chocolat léger, et chantilly.

Pensées – Celui qui a fait ce mélange est un génie. Des six St. Luciens que j'avais en déplacement ce jour-là, un seul l'a éclipsé (et pas de beaucoup). Il est admirable et étonnant de voir combien de saveur a été introduite dans un rhum libéré à une force qui est trop souvent considérée comme son propre disqualifiant. Je ne peux pas parler pour le 1931 #5 et #6, mais des quatre premiers, c'est, pour moi, sans aucun doute le meilleur.

(86/100)


Les composants de ce mélange sont les suivants:

89% sur la base de mélasse.

46% Colonne encore, dont:

  • 6% Vieilli 11 ans (Fût de bourbon)
  • 9% Vieilli 9 ans (Fût de bourbon)
  • 9% Vieilli 7 ans (Fût de bourbon)
  • 9% Vieilli 9 ans (Fût de bourbon)
  • 7% Vieilli 7 ans (Fût de bourbon)
  • 3% Vieilli 9 ans (Fût de porto)
  • 3% Vieilli 9 ans (Fût de porto)

11% à partir d'un mélange pot / colonne:

  • 50% de John Dore 1. Vieilli 10 ans (Fût de bourbon)
  • 50% d'une colonne encore. Vieilli 10 ans (Fût de bourbon)

32% d'un pot encore dont:

  • 13% Vieilli 15 ans, de John Dore 1 (Fût de bourbon)
  • 5% Vieilli 9 ans, de John Dore 2 (Fût de bourbon)
  • 7% Vieilli 10 ans, de Vendôme (Fût de bourbon)
  • 7% Vieilli 9 ans, de John Dore 1 & Vendôme (50% chaque) (Fût de bourbon)

11% À base de jus de canne à sucre (Rhum agricole).

  • Vieilli 6 ans de John Dore pot encore (Fût de bourbon)

Résumé du mélange

  • 13% Vieilli 15 ans
  • 6% Vieilli 11 ans
  • 18% Vieilli 10 ans
  • 36% Vieilli 9 ans
  • 16% Vieilli 7 ans
  • 11% Vieilli 6 ans.
  • 94% vieilli en fûts de Bourbon
  • 6% vieilli en fûts de Porto.
  • 51.5% colonne encore
  • 33.0% Pot Still John Dore 1
  • 5.0% Pot Still John Dore 2
  • 10.5% Pot Still Vendôme

Les six éditions de la gamme sont codées par couleur et examinées comme suit:

  • 2011 1première édition – jaune pâle [Rumshop garçon] [Fat Rum Pirate]
  • 2012 2nd édition – lavande [Rumshop garçon] [Fat Rum Pirate]
  • 2013 3rd édition – turquoise [Rumshop garçon] [Fat Rum Pirate]
  • 2014 4ème édition – noir [Rumshop garçon] [Fat Rum Pirate]
  • 2015 5ème édition – magenta [Rumshop garçon] [Fat Rum Pirate]
  • 2016 6ème édition – corail [Rumshop garçon] [Fat Rum Pirate]

Un vol complet des six à la fois a été fait et écrit par Phil Kellow du Blog australien Philthy Rum en 2018.


 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

www.sexxxotoy.com