Octobre 122020
 

De temps en temps, vous tombez sur un rhum à ses débuts dont vous avez envie d'écrire — même si ce n'est pas (encore) à vendre. Le Mim du Ghana était l'un de ces, un vieux St. Aubin était un autre, et l'année dernière, Ruben Virasami (bar actuellement à Toronto) transmis un nouveau rhum vietnamien qui, à mon avis, méritait vraiment plus d'attention qu'il n'en a reçu (même de ceux qui l'ont fait).

Bref, deux expatriés français, Jérémy Marcillaud and Nicolas Plesse, voir toute cette belle canne qui pousse au Vietnam, cherchaient quelque chose à voir avec ça et ont décidé – sans une expérience ni aucune notion des difficultés – pour démarrer une petite distillerie et faire du jus. Peut-être ont-ils été inspirés par les nouveaux Asiatiques comme ma, Vientiane, Laodi, Issan, Chalong Bay ou Sampan — qui peut dire? — et a eu leur petite tenue L’Arrangé du sol; conçu et fait construire un pot en acier inoxydable en acier inoxydable encore construit localement (ils l'appellent «la bête»); a engagé des agriculteurs locaux pour fournir de la canne à sucre, et procédé par essais et erreurs et de nombreuses tentatives sur 6-8 mois, pour enfin obtenir du rhum de type agricole au jus de canne qui valait vraiment la peine d'être mis en bouteille, et boire (en décembre 2016).

Leur objectif a toujours été de faire un rhum blanc mais ils ont trouvé un succès un peu plus immédiat en utilisant l'esprit pour des infusions de fruits et des arrangés. (d'où le nom), et, comme Jeremy me l'a dit quand je l'ai contacté, exporter un bon blanc nécessite une entreprise un peu plus développée (et de meilleures économies d'échelle) ce qu'ils étaient capables de faire à ce moment-là. En tant que tel, ils ont vendu leurs rhums épicés et leurs arrangés à des bars locaux et ont tenté d'augmenter leur visibilité via le Saigon Rum Club et le festival du rhum de la ville…mais pour mon argent, c'est ce rhum blanc de base qu'ils ont fabriqué qui capte mon intérêt et j'espère qu'un jour pourra être une entreprise commercialement réussie pour ces gars.

Logo de la société L’Arrange

Si, pas d'étiquette fantaisie ni de photo de bouteille pour accompagner l'article cette fois – comme je le disais, ce n’est pas à vendre. Cela dit, ce sont les bases: c'est un jus de canne rhum, alambic, reposé pendant quatre mois (désolé, vous détaillants, J'ai oublié de poser des questions sur la levure, bien qu'il semble être une combinaison de levure disponible localement et sauvage), pressé l'alambic à 70% ABV puis dilué à 55%. Après cela, il entre dans les produits avec lesquels ils jouent ce jour-là. Moi, J'ai bien essayé mon échantillon.

L'odeur est définitivement évocatrice d'un pot encore pâle rumstink: sel, cire, la colle, olives et une trace de caoutchouc pelé par une chaude journée sur l'autoroute. Ça devient doux plus tard, bien qu'il reste rugueux et tranchant, et fournit des arômes de pastèques, papayes, mangues mûres, et juste une touche de fruit de la passion. Bien qu'il ne soit pas aussi civilisé de renifler que certains des autres blancs asiatiques mentionnés ci-dessus, ce n’est pas loin derrière eux non plus.

La même chose vaut pour le palais. C'est rugueux et dentelé sur la langue, mais a une saveur sucrée épaisse délicieuse et huileuse: papaye, ananas, mangues, eau sucrée, fraises, plus de pastèques. Il y a une sorte de cliché net, combinaison de sucre, fleurs,écorces d'agrumes, saumure — même de très faibles notes de soupe aux légumes. Terminer était court, intense, vif et plein de fleurs, agrumes, eau sucrée et thym.

Global, ce rhum n'est pas celui que vous voudriez, sur l'équilibre, taux aussi élevé que les autres avec plus de présence sur le marché. Vous l'essayeriez probablement à l'aveugle, hausser les épaules et remarquez en vous éloignant «Meh – c’est juste un autre rhum blanc. J'ai eu mieux »et cela a du sens, car ses lacunes n’ont pas encore été résolues – c'est rugueux et tranchant, l'équilibre est un peu hors (s'incline plutôt vers l'aigre et le sel que coexistant harmonieusement avec le sucré et l'umami). Mais je pense que c'est peut-être simplement une inexpérience dans la fabrication d'un rhum blanc pur et qu'ils sont d'accord pour en produire un fait pour ajouter des fruits et des épices à, ne pas boire seul.

Moi je ne bois pas de rhums épicés ni d'arrangés. Je n'ai pas à, avec tous les autres jus là-bas. Dans des circonstances normales, Je voudrais juste m'éloigner de celui-ci. Mais ce blanc…c'était piquant original, oui, rugueux et non poli, sûr…il manque une partie du poli et de la confiance sûre qui a marqué, dire, Nhob (après leurs années de bricolage), et pourtant c'est resté avec moi. En dessous se trouvait un réel potentiel pour quelque chose d'encore mieux, et c’est pourquoi j’attire l’attention sur cette petite entreprise dont peu d’autres en dehors de l’Asie ont entendu. Jérémy et Nicolas pourraient un jour avoir assez de succès pour commercialiser un blanc, peut-être même exporter un peu en Asie, assister à un rumfest pour le montrer. Je peux espérer, Je suppose. Et tout ce que je dis, c'est que si jamais vous les voyez montrer leur travail, et une de leurs bouteilles est un non vieilli 55% blanc, vous pourriez faire bien pire que d'essayer, parce que je crois honnêtement que ce sera l'une des choses les plus intéressantes du quartier ce jour-là.

(#769)(79/100)


Autres notes

  • J'ai dessiné sur le très intéressant 2018 Entretien de Saigoneer (horodatage 00:25:14) pour certains des détails supplémentaires, et la société a gentiment rempli le reste.
  • C'est peut-être juste mon imagination, mais le logo de l'entreprise me rappelle les scènes de jungle de l'artiste français Henri Rousseau. J'aime assez ça.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

www.sexxxotoy.com