Décembre 212020
 


Lorsque des listeurs non avertis qui parsèment les pages de magazines en ligne tout aussi ignorants de leurs compendies stupides demandent conseil et aide, Je peux le tolérer, mais pas de ce type, que je lis beaucoup et que je respecte beaucoup plus. Il ne devrait pas demander, en des termes aussi vagues, pour obtenir gratuitement ce qu'il a payé pour écrire.


Le 8 décembre 2020, l'écrivain spirituel Tony Sachs a posé cette question sur le Forum du ministère du rhum sur FB: "Salut à tous, choisir votre cerveau collectif pour un article que j'écris sur le 21 meilleurs rhums du 21ème siècle (jusqu'ici). Une tâche assez ardue! J'essaie de trouver un équilibre entre délicieux et historiquement significatif. Toutes les suggestions sont les bienvenues - elles ne doivent pas nécessairement être disponibles actuellement, ils doivent juste être super… comme vous pouvez le voir, Je ne fais que commencer la recherche! Bien sûr, les rhums agricoles et les clairins sont acceptables, si… ne soyez pas timide. » En cinq heures, cette chose en a ramassé 77 réponses, dont peu surprenants (Il y avait 94 moins de deux semaines plus tard).

Au risque de ressembler à un vomissement pleurnichard qui aime pleuvoir sur les défilés des autres et prendre des enquêtes apparemment anodines et innocentes juste parce que je le peux, Je pense pour un célèbre, Un écrivain sur les esprits largement publié et largement lu pour poser cette question suggère un manque de connaissances problématique sur l'esprit même dont il cherche à discuter et le langage utilisé pour demander des idées. Il y a tellement de problèmes avec la question, et tout l'état d'esprit derrière ça.

Considérez les points suivants et marchez avec moi ici:

Une: la question est mal formulée et définie dans des termes tellement vagues qu'elle conduit à un certain nombre de réponses. Par example: distillé au 21ème siècle, ou mis en vente au 21e siècle? (cela a maintenant été résolu). Que signifie «génial»? Qui définit ça? Est-ce que la déclaration "Les agriculteurs et les clairins sont acceptables" signifie qu'ils ne doivent pas être pris au sérieux mais peuvent obtenir une entrée de sympathie? Les rhums épicés comptent-ils? Et les sucrés? Et ce mot "délicieux" – Je veux dire, sérieusement? … Qui ouvre la porte à un niveau de subjectivité tel qu'il rend l'exercice totalement inutile, car le montant des candidats dépassera tout simplement le nombre demandé. J'attends plus d'un écrivain de spiritueux professionnel avec des années d'expérience à son actif.

Deux: Le 21e siècle est ⅕ du chemin à parcourir, il est donc difficile de savoir à quoi sert une telle liste lorsque nous ne sommes que 20% en (merci, veuillez garder vos messages, J'ai vu la clause d'échappement de "jusqu'ici") – il s’agit peut-être d’un mélange de «devenir majeur» à 21 avec l'année prochaine et en choisissant ce nombre de rhums, Je ne sais pas. Mais en plus de ça, permettez-moi de souligner que la réelle augmentation de la connaissance du rhum et du choix du rhum s'est produite au cours des dix dernières années, pas les vingt derniers. Cela a été rendu possible par Internet et les médias sociaux (surtout Facebook) couplé avec la montée et la prolifération des blogueurs après environ 2010 — et ce que cela signifie vraiment, c'est que très peu de gens ont une idée ou sur un rhum «historiquement significatif» sorti avant ce moment (sans parler d'un délicieux), à moins que ce soit Velier.

Trois: Laissant de côté l'inutilité inhérente de «délicieux» compte tenu de sa subjectivité, Je doute que beaucoup sachent ce qu'est un rhum vraiment significatif sur le plan historique, ou, d'ailleurs, pourquoi il est considéré comme tel (ou devrait être). En d'autres termes, sans le contexte et l'énoncé du pourquoi, toute réponse à cet aspect de la question a-t-elle un sens, vraiment? Un rhum est-il important car il est depuis longtemps un «bourreau de travail» de l'industrie du bar, comme Jesse Torres l'a commenté? Parce que c'est populaire? Beaucoup de gens disent que c'est? Fabriqué par un distillateur privilégié? Encore, les critères font défaut.

Quatre: l’atmosphère actuelle des médias sociaux favorise certaines marques par rapport à d’autres et elles se taillent la part du lion dans la presse. J'ai à peine besoin de mentionner que ce sont des Velier, Foursquare, Digne Parc, Hampden pour les bavards, et Appleton, St Lucia Distillers et un rhum agricole ou occasionnel de l'est de Greenwich pour l'équilibre. (Le 77 les commentaires mentionnés ci-dessus font le point: les trois quarts de toutes les suggestions proviennent de ces tenues). Cet état d'esprit aveugle relègue beaucoup trop de rhums d'importance réelle et de bon goût à la marge, inconnu et non dénombré — et souligne à nouveau la faiblesse de la mentalité «demander à la foule des suggestions». Soit vous connaissez votre propre sujet, soit vous ne le – si vous le faites, vous ne devriez pas demander, et si vous ne le faites pas, vous ne devriez pas écrire.

À la fin, quelle est vraiment cette question, est une variante de cette adorable innocente «Par quoi dois-je commencer?»Qui regorge de rumeurs reddit. D'un débutant, Je peux l'accepter. D'un pro? …bien, pas tellement. Parlant moi-même en tant qu'écrivain, Je ne sais pas à quoi sert une telle question pour le crowdsourcing, en particulier pour un article, on est probablement payé pour écrire dans un domaine où l'on se prétend bien informé. Est-ce pour obtenir de l'aide gratuite? Idées? Des pensées que je ne pourrais pas trouver moi-même pour ajouter à celles que je peux? Gagnez du temps à fouiner pour le travail que je devrais faire, recherche de candidats au rhum que je, en tant qu'écrivain spirituel, je n'ai pas trouvé le temps de faire des recherches par moi-même? Désolé, snark ou pas snark, mais je désapprouve ça. Ça sent la paresse.

Et sans même regarder trop dur, Je peux vous dire à peu près ce qui va se passer à l’autre bout: Velier, Foursquare, clairins (qui est encore Velier), les nouveaux jamaïcains (Velier a encore une fois remplacé, avec Hampden), Forgeron & Traverser, Rum feu, peut-être Appleton et Savanna, Privateer basé sur les commentaires actuels, et quelques hochements de tête réticents à un ou deux autres. Je serais surpris si quelque chose en dehors de l'Asie, Australie, L'Afrique ou même l'Amérique du Sud fait la coupe. Donc à la fin, c'est inutile. Trop de choses seront exclues quoi que vous fassiez et l'attention sera concentrée sur les tendances du jour, sans assez de lumière sur les vraies étoiles à long terme qui ont résisté à l'épreuve du temps au cours des vingt dernières années.

Résumant, voici ce que je pense: tu veux écrire un article comme ça, créer un listicle accrocheur comme ça, c'est au mieux une opinion, vous vous basez donc sur des critères sérieux et rigoureusement définis; sur votre connaissance et votre observation du terrain, et vos propres dégustations. Vous ne le fermez pas par hasard à la foule. Parce que poster cette question au MoR, c'est comme se promener dans un stade de fans des Rolling Stones et demander «Uhhh…qui d'autre devrais-je écouter?" Totalement inutile. M. Sachs ferait mieux de faire le terrain lui-même, solo. Alors au moins le résultat serait sa propre prise honnête, pas un smorgasbord crowdsourcing basé non plus sur les opinions des adeptes de tendances, ou la contribution généreuse d'autres personnes qui se soucient vraiment du sujet. Un sujet qu'il devrait, en tout cas, en savoir assez déjà.

Novembre 112020
 

introduction

De plus en plus de ressources sont mises en ligne alors même que – ou peut-être parce que – un nombre croissant de personnes, jeunes et vieux et entre les deux, viennent dans le rhum. Ils arrivent nouveaux, ou d'un autre esprit, et ont coutume de demander «Où puis-je trouver des informations sur…?«Les questions sont toujours les mêmes et après plus de dix ans à le faire, Je pense parfois que je les ai tous vus:

  • Avec quel rhum dois-je commencer?
  • Si j'aime ça, que recommanderais-tu?
  • Quel est le problème du sucre?
  • Combien?
  • Qu'est-ce que ça vaut?
  • Où puis-je trouver…?
  • Que lire?
  • Comment? Où? Quand? pourquoi? Quoi? OMS?

Il y a plusieurs années (Février 2016 pour ceux qui aiment l'exactitude), Josh Miller d'Inu-a-Kena, qui était l’un des principaux critiques américains avant de se tourner vers d’autres (avec un peu de chance lié au rhum) intérêts et laisser son site glisser dans un état de semi-somnolence, a publié un article intitulé «Se connecter au monde du rhum.» Il s'agissait d'une liste de toutes les ressources en ligne qu'il jugeait utiles pour les personnes qui entrent maintenant dans la sous-culture.

Cinq ans après, cette liste reste l'un des seuls rassemblements de matériel lié aux ressources de rhum en ligne que quiconque a jamais pris la peine de publier. De nombreux blogueurs (en particulier la vieille garde) présentent des présentations de leur travail et du rhum et à peu près tous ont un blogroll de sites liés favoris comme barre latérale, et je connais plusieurs podcasts qui mentionnent des sites Web que les gens peuvent utiliser pour obtenir plus d'informations – c'est juste qu'ils sont trop dispersés et qui a le temps ou l'intérêt de dénicher tous ces trucs à partir de nombreux endroits différents?

de plus, quand vous faites juste une liste de liens, ça manque de contexte, ou votre propre opinion sur leur utilité ou sur ce qu'ils apportent. C’est pourquoi j’aurais aimé que la liste de Josh contienne plus de commentaires et de récits pour la compléter (mais ensuite, comme cela a souvent été observé plutôt aigrement, même ma liste d'épicerie ne peut apparemment pas être plus courte que les preuves de la cuisine pour "War & Paix").

De toute façon, depuis des années ont passé, J'ai senti qu'il était peut-être temps de donner un coup de pied aux pneus, appliquez une nouvelle couche de peinture et mettez à jour la chose. Voici donc mes propres détails sur toutes les ressources en ligne et autres que je considère comme utiles pour le Rum Geek en herbe..

(Avertissement: Je ne suis pas fan de tiki, cocktails ou mixologie, donc cette liste ne traite pas de cet aspect du rumisphère).


Général – Réseaux sociaux et sites interactifs

Pour ceux qui débutent et veulent avoir une idée de la communauté en ligne plus large, il est fortement recommandé de se connecter sur Facebook et de rejoindre l'un des nombreux clubs de rhum qui ont la plupart des commentaires et des dernières nouvelles. Il existe tout un écosystème, qu'ils soient de nature générale ou axés sur des pays spécifiques, marques ou thèmes spécifiques.

Des questions sont posées et obtiennent des réponses, les avis sont partagés, la connaissance est offerte, les listes à la fois utiles et inutiles sont publiées, et des débats féroces de générosité à parts égales, virulence, connaissance, la bêtise, l'intelligence et l'esprit durent des siècles. C’est l’endroit de rhum le plus animé du net, aucun bar. Vous pouvez publier une question aussi obscure que "Aller à Magadan, tous les bons bars à rhum là-bas?»Et ayez trois réponses avant que votre glace ne fonde (Et oui j'y suis allé et non il n'y en a pas).

Les grands clubs de rhum FB sont:

Autres points de rassemblement généraux:

Les coins plus spécialisés de la scène du rhum FB sont thématiques, distillerie- ou spécifique au pays, ou «bases de connaissances plus approfondies». Beaucoup sont privés et nécessitent un processus de vérification pour entrer, mais c'est généralement assez facile. (NB: Au bout d'un moment, vous vous rendrez compte, que de nombreuses personnes sont membres de plusieurs clubs simultanément, et ainsi les publications croisées d'articles ou de commentaires similaires dans plusieurs clubs).

…il y en a beaucoup plus pour des entreprises spécifiques, mais celles-ci sont gérées par l'industrie et non par des fans et je les exclut. Trop il y a de nombreux clubs de rhum au niveau de la ville et parfois tout ce qu'il faut, c'est une question sur les forums principaux, et quelqu'un dans votre région apparaît et dit, "Ouais, nous en avons un… »

L'autre ressource majeure de style forum conversationnel disponible est reddit, qui pour moi occupe une place de choix depuis la disparition des deux principaux sites de discussion sur le rhum: Sir Scrotimus Maximus (est devenu sombre) et le ministère original du rhum (a été dépassé par la propre page FB d'Ed Hamilton). Un peu étonnamment, il n'y a que deux forums reddit jusqu'à présent, bien que le principal renvoie à d'autres spiritueux et forums de cocktails.

/r / rhum Ceci est le site principal avec plus de 25,000 lecteurs. Des tonnes de contenu, allant de "Regardez ce que j'ai aujourd'hui!"Aux articles réassociés, critiques et assez souvent, variations sur "Aide!"Les conversations sont généralement plus approfondies ici, et certainement plus civilisé que le saloon bagarreur de testostérone de FB. De nombreux critiques abrégés se cachent sur ce site, et je veux recommander spécifiquement Tarquin, T8ke, Zoorado, SpicVanDyke et la Comptable LIFO. La question «Par quoi dois-je commencer?"Est le plus souvent publié sur ce sous-reddit.

/r / RumSerious (divulgation complète – Je suis le modérateur du sous). Créé à la fin 2020, le site est un agrégateur de liens vers des actualités, les critiques des autres et les articles plus ciblés. Il ne se passe pas grand-chose encore ici mais le contenu n'est pas à moitié mauvais à mon humble avis.

/r / tiki De nombreux sujets sur le rhum se présentent ici et c'est un lieu de rassemblement utile pour ceux dont les intérêts pour le tiki et le rhum se croisent.

J'ignore délibérément d'autres pipelines de médias sociaux comme Instagram et Twitter, car ils ne sont pas crowdsourcing, n'ont pas beaucoup de récit ou de commentaires, et se concentrer beaucoup plus sur l'individu. Par conséquent, en tant que sources d'information, ils ne sont pas si pratiques.


Blogs des évaluateurs & Sites Internet

Sur mon propre site, je subdivise les réviseurs en ceux qui sont actifs, semi-actif et dormant — ici, pour des raisons de brièveté, Je vais essayer de me limiter à ceux qui sont des habitués et dont le contenu augmente de manière assez cohérente.

Réviseurs

  • The Fat Rum Pirate (Royaume-Uni) – Wes Burgin reste le deuxième rédacteur de critiques le plus prolifique du marché (Serge est le premier). Le meilleur ami de l'homme ordinaire dans le rhum, avec des opinions fortes – vous ne serez jamais dans le doute d'où il vient – et des tonnes d'avis.
  • WhiskyFun (France) – Serge Valentin est le gars qui a écrit plus de critiques sur le rhum que quiconque dans le monde (il a aussi presque fini 16,000 notes de dégustation de whisky mais c'est une distraction mineure, et une ligne de touche de son non déclaré, véritable amour non déclaré des rhums) dans un bref bref, humoristique, style de forme courte qui a été copié par de nombreux autres
  • Évaluations Rum – Il s'agit d'un agrégateur de scores et de commentaires populiste piloté par l'utilisateur. Du point de vue de la tour d'ivoire d'un critique, ce n'est pas si chaud, mais en tant que baromètre des goûts de la plus grande population buvant du rhum, il est imbattable et montre pourquoi, par exemple, le Diplo Res Ex reste un favori éternel malgré toutes les critiques négatives.
  • Le blog Rum Barrel (Royaume-Uni) – Le barman basé à Oxford, Alex Sandu, avait l'habitude de publier ses critiques directement dans FB jusqu'à ce qu'il cède et ouvre son propre site.. Ce gars publie principalement des critiques, et il est plutôt bon, une de ces personnes discrètes qui se présenteront dans une décennie avec mille notes de dégustation dont vous ne saviez jamais qu'elles étaient là.
  • Single Cask Rum – Marius Elder fait des critiques courtes de la scène des embouteilleurs indépendants.. Ce qu'il publie est incroyable, parce qu'il fait des vols — d'embouteilleurs similaires, années similaires, lieux géographiques similaires — pour rendre les comparatifs clairs, et les bouteilles dans ces vols sont souvent le rêve d'un geek.
  • Les rhums de l'homme à la poussette (Français) – Laurent Cuvier est plus un rédacteur de style magazine qu'un critique, pourtant son site ne manque pas non plus de ceux-ci, et il sert très bien le marché francophone. Plus, mec cool. La poussette a été retirée, au fait.
  • Le Blog a Roger (Français) – Dirigé par un mec dont le nome-de-plume ironique est Roger Caroni, il y a beaucoup plus sur son site que de simples rhums…aussi whiskies et armagnacs. Bonne écriture, brèves notes, belle mise en page.
  • Qui Rhum le monde? (Français) – Oliver Scars aime ses rhums, et écrit sur le haut de gamme de manière cohérente et bien, notamment les gammes Velier Caroni et Demerara.
  • Barrel Pensées âgées (Allemand) – Un site principalement orienté vers les indépendants, et un fort amour de Caronis, Jamaïcains et déméraras. Style de révision joliment long.
  • Malternatives de John Go – John, basé aux Philippines, écrit occasionnellement sur le rhum pour le magazine en ligne Malt. Bonnes notes de dégustation — et c'est son récit de fond pour chaque rhum que j'apprécie vraiment et qui restera probablement dans la mémoire le plus longtemps.
  • Digest de whisky (FB) – Voici maintenant un homme de Stuttgart qui évite un site Web officiel, et dont les notes de dégustation et les scores sont publiés uniquement sur FB et Instagram. Croustillant, spirituel, informatif, mini critiques lisibles, truc vraiment sympa. J'adore son travail.

Autres

  • Du Rhum (Français) – Cyril Weglarz est un polyvalent farouchement indépendant, rédiger des critiques, essais et même un livre (Les silencieux, voir ci-dessous). Il est connu pour avoir supprimé Dictador et d'autres marques pour inclusion d'additifs non déclarés et reste le seul blogueur – déjà – avoir envoyé des rhums pour une analyse en laboratoire indépendant, au-delà de l'utilisation d'un densimètre.
  • Revelations Rum (Canada) – Contenu occasionnel et précieux par Ivar de Laat, qui est généralement trouvé en train de commenter les différents forums de FB.
  • Blog Diaries rhum (Royaume-Uni) – Occupé de travail ces jours-ci, excellent contenu et critiques, dont certains sont assez approfondis. Ne publie pas autant qu'avant, mais à chaque fois qu'il le fait, cela vaut la peine de regarder.
  • Rum Boutique Boy (Royaume-Uni) – L'excellent site Web de critiques de rhum de Simon's Johnson. Les problèmes personnels le rendent moins prolifique qu'avant, mais il m'assure qu'il ne s'est pas éloigné et que les succès continuent en effet à venir.
  • Rumtastic (Royaume-Uni) – «Another UK Rum Blog» dit son site Web avec effacement, et il se considérait modestement et dépréciant comme un simplement «génial, as, méchant mec »dans un commentaire à mon intention il y a quelque temps. Court, bref, critiques tranchantes, toujours bon à lire.
  • Maître Quill (Hollande) – Alex et moi sommes de longs correspondants et je lis toujours ses critiques de rhum, qui prennent la deuxième place à son écriture sur les whiskies, mais sont néanmoins utiles. Comme la plupart des blogueurs européens, il se concentre principalement sur les indépendants.
  • PhilthyRum (Australie) – Je vais mettre le site de Phil ici, bien qu'il n'ait pas été beaucoup mis à jour cette année, parce qu'il est l'un des rares à publier sur et depuis l'Australie. Nuff a dit.
  • Québec Rhum – Ce grand site canadien francophone est inhabituel en ce qu’il ressemble plus à un club qu’à l’intérêt d’une seule personne, comme le sont tant d’autres sur cette liste.: en son sein résident des critiques de rhum, visites de distillerie, programmes de classe de maître et certains produits défrayants. Pour mon argent, bien sûr, ce sont les critiques qui sont intéressantes, mais cela semble certainement être le premier club de rhum au Canada, aucun bar.
  • Rum Galerie (USA) – maintenant dormant, Je l'inclus pour le catalogue arrière, parce que Dave Russell a été actif sur l'examen depuis avant 2010 et il y a aussi de nombreuses critiques de rhums que nous ne voyons plus
  • Rum Howler Blog (Canada) – Chip Dykstra avis sur Edmonton au Canada, et est l'une des plus anciennes voix du critique-dom qui publie encore. Il a fait un peu moins de rhum ces derniers temps que d'autres spiritueux, et reste sur cette liste pour la même raison que Dave Russell – car ses critiques de rhums d'avant la Renaissance sont une bonne ressource. Pas si chaud pour les nouveautés ou les indépendants, bien que.

Sites d'actualités et newsletters

Pas beaucoup de nouvelles là-bas, les sites plus anciens ont tous été englobés dans le mastodonte qu'est Facebook. Il reste quelques résistants qui tentent d'endiguer la marée du Big Blue F et en voici quelques-uns

  • RumPorter – Ce site est en français, Espagnol et anglais, et a à la fois une section payante et gratuite. Les articles sont bien écrits et bien documentés et peuvent être le meilleur magazine en ligne traitant du rhum qui existe actuellement.
  • Coeur de Chauffe (Français) – Magazine-style deep-dive content, curated by Nico Rumlover (which I suspect is not his real name, but ok 🙂 ).
  • Got Rum? – Magazine américain à fort contenu publicitaire qui publie tous les mois. Paul Senft, l'un des seuls critiques de rhum américains restants à rester debout, publie ses avis ici, et des essais historiques sont fournis par Marco Pierini. Le reste, ce sont surtout des informations, de qualité variable.
  • Flottant Rhum Shack – Site personnel de Pete Holland, en dehors de son travail quotidien d'éducateur britannique sur le rhum, ambassadrice de la marque et modèle suave Fabio-esque pour les étiquettes de That Boutique-y Rum Company. La liste annuelle des dates des festivals mondiaux du rhum est particulièrement intéressante. (très perturbé dans 2020, bien sûr).
  • Le laboratoire de rhum – Il existe un site Web pour cela, avec des trucs utiles comme le Rum Connoisseur de la semaine, diverses infographies et nouvelles…my own preference is to subscribe to the newsletter which delivers it to your inbox every week. Good way to stay on top of the news if you don’t think FB is serving you up the rum related stories you like.

© istock.com/Rassco

Recherche en ligne, Technique, Fond & Histoire

Une fois que vous approfondissez la sous-culture, il va de soi que vous voudrez en savoir plus, et les médias sociaux sont rarement l'endroit idéal pour quiconque a besoin d'aller dans les mauvaises herbes et de compter les lames. Et tout le monde n'écrit pas, ou veut écrire, ou lit à peu près des critiques, les derniers rhums, leurs visites rumfest – certains aiment l'examen tranquille d'un sujet jusqu'au nième degré.

  • Cocktail Wonk – Sans question, L'écrivain indépendant Matt Pietrek est le type avec le plus grand nombre d'essais et d'articles longs sur les aspects techniques et généraux du sujet du rhum, dans le monde. Dans ses articles, il a couvert les visites et les histoires de distillerie, détails techniques de production, des ventilations et des traductions approfondies des réglementations en vigueur telles que les IG et l'AOC, interviews et bien plus. Tôt ou tard, tous ceux qui ont une question sur un morceau technique de rhum geekery atterrit sur ce site.
  • Notes de dégustation de rhum – Ceci n'est pas un site Web, but a mobile application and is a successor to the lauded and much-missed site Reference Rhum. It is an app allowing you to input your tasting notes for whatever rums you are working with, pour créer votre propre collection et la conserver ... mais sa vraie valeur réside dans le fait d'être une base de données, une référence d'autant de rhums que peuvent être saisis par ses utilisateurs. Actuellement, en ce moment, il ya plus de 7,000 rhums dans la bibliothèque.
  • Indice de la distillerie américaine – Produit par Will Hoekenga (pas la dernière fois qu'il vient ici) dans le cadre de l'American Rum Report, il répertorie toutes les distilleries qu'il a pu trouver aux États-Unis par état, fournit le site Web, une liste de leurs rhums et quelques notes historiques très brèves. Il y a un Indice Distillerie Australian que j'utilise lors de mes recherches, mais ce n’est pas aussi bien présenté.
  • Listes de sucre – C'est un sujet qui continue de gonfler la tension artérielle dans le monde. Mis à part le "wtf, Est-ce vrai?”Moments qui affligent les nouveaux buveurs de rhum, la question la plus courante est "Quelqu'un a-t-il une liste de rhums qui en contiennent?” Well, ne pas. Personne ne le fait. Mais beaucoup ont des lectures d'hydromètre qui se traduisent par des inférences quant à la quantité d'additifs (supposé être du sucre), et ce sont:
  • L'apothicaire de Boston – Articles très techniques sur la distillation. Le septembre 2020 l'article s'intitulait «Analyse Birectifiante de Clairin Sajous,"Donc pas de matériel de librairie d'aéroport, Si vous attrapez ma dérive.
  • Peter’ Rum Labels out of Czhechoslovakia defies easy categorization. It’s one of the most unique rum-focused sites in the world, and one of the best for what it is: a compendium of pictures of labels from rum bottles. Ah, but there’s so much more: histoires de distillerie et de marque, millésimes obscurs et labels et producteurs….c'est une invitation à parcourir l'histoire du rhum d'une manière unique qui n'a tout simplement pas d'égal.

Podcasts / Vidéos

  • Cinq minutes de rhum – 87 (pour l'instant) court et accessible épisodes sur des rhums spécifiques et un peu de fond de texte, quelques photos et cocktails. Si le temps presse, voici un endroit où aller.
  • Distribution unique (Français) – Les grands noms de la scène rhum francophone – Benoit Bail, Jerry Gitany, Laurent Cuvier, Christine Lambert, Roger Caroni – lancez ces podcasts bimensuels, qui me désespèrent de la qualité exécrable de mes compétences en français. Excellent contenu.
  • Ralfy – Bien, oui, Ralfy fait principalement des whiskies sur son vlog éponyme et le rhum prend une sérieuse banquette arrière. Il fait des rhums de temps en temps, cependant, et son style folklorique, plaisanterie facile, et la sagesse des tabourets est vraiment amusante à regarder (ou écoutez simplement), si c'est dans un examen du rhum, ou article d'opinion.
  • Zavvy.co – Une plateforme vidéo dont les co-fondateurs Federico Hernandez et Will Hoekenga (souvenez-vous de lui de l'American Rum Index?) conçu comme un outil de diffusion en direct pour les festivals de rhum, réaffecté après que COVID-19 a brisé l'industrie mondiale du bar et annulé tous les rumfests. Maintenant, c'est une série hebdomadaire d'entretiens et de discussions avec des membres de l'industrie
  • ACR a quelques vraiment utiles visites virtuelles de distillerie et “Discussion sur le rhum” sessions avec les gens de la distillerie
  • Rumcast – Ce podcast a été très chargé d'avril à août 2020, puis décliné, probablement en raison de l'attention qui passe à Zavvy (Will Hoekinga en fait partie, alors c'est peut-être pourquoi).
  • Global Rum Room (FB) – C'est un endroit où chaque vendredi, les rumfolk du monde entier traînent et parlent de merde, en utilisant un lien Zoom. Le lien est généralement publié chaque semaine et se trouve dans la page du groupe. C’est un groupe privé, donc une invitation est nécessaire.
  • Rhum sur le canapé – Dave Marsland, qui dirige le Manchester Rum Festival basé au Royaume-Uni, héberge de brèves vidéos de conversation et des critiques de la plupart des bouteilles à la fois. Il me rappelle beaucoup le style écrit informel de The Fat Rum Pirate. Il fait vraiment, assez souvent, examen de son canapé. Beaucoup d'informations et d'opinions présentées dans un style décontracté.

Articles spécifiques

Même au sein de la communauté du rhum en évolution rapide où les choses changent au quotidien, certains articles se démarquent comme étant plus qu'un flash dans la casserole et résistent à l'épreuve du temps. La plupart des blogueurs se contentent de critiques et d'actualités, et quelques-uns vont plus loin dans des recherches sérieuses ou des opinions. En voici quelques-uns qui méritent la lecture:

  • Liste des rhums par lesquels commencer par Tarquin Underspoon. Chaque buveur et chaque blogueur aborde tôt ou tard ce problème, et les listes changent constamment en fonction de la personne qui les écrit, et quand. C'est un des meilleurs.
  • L'article du Wonk Cocktail sur E&Un Scheer. Cet article a permis aux profanes de comprendre ce que les écrivains voulaient dire quand ils parlaient de «courtiers» achetant du rhum en vrac puis de le vendre à des embouteilleurs indépendants. Il a présenté le plus grand et le plus ancien de tous, Scheer, au grand public dans un article original auquel personne d'autre n'a même pensé.
  • L'histoire des distilleries de Demerara, écrit par Marco Freyr d'Allemagne, est le plus complet, fortement référencé, traité historiquement rigoureux sur toutes les plantations sucrières et distilleries guyanaises jamais rédigé. Personne qui veut savoir ce qu'est encore l'héritage DDL ne peut passer cette œuvre monumentale par. Le ‘Wonk a une version Cliff-notes en deux parties, ici et ici qui est moins professoral, sur la base de ses visites et interviews.
  • Josh Miller est bien écrit pièce sur le développement du Rhum Agricole.
  • [Alerte de prise sans vergogne!] L'âge de Demeraras de Velier. Mon préféré, un profondément recherché, profondément ressenti, article en trois parties sur l'impact des rhums Demerara presque légendaires de Velier sur le rumivers plus large. Deux autres sont les Histoire des 151s, et la Liste des questions diverses sur le rhum.

Sites commerciaux

Bien, Je ne peux pas ignorer entièrement la question «Où puis-je obtenir…?»Et demandez-lui plus souvent que vous ne l'imaginez. Cependant, il y a tellement de sites de nos jours, que je ne peux pas vraiment tous les lister. Cela dit, voici quelques-uns des principaux que je connais et dont d'autres personnes ont déjà parlé. J'y ajouterai au fur et à mesure que j'essaierai, ou obtenez des recommandations de lecteurs.

(Note: les énumérer ici n'est pas une approbation de leurs prix, sélections ou politiques d'expédition; je ne les ai pas tous utilisés moi-même, et ils peuvent ne pas vous expédier).

USA

je & Royaume-Uni

Canada


La dernière question

Je voulais répondre à la question qui revient dans ma correspondance privée peut-être plus souvent même que «Où puis-je trouver ...?»Ou« Avez-vous essayé…?".

Et c'est «Combien vaut cette bouteille?"

Mis à part la réponse banale de Cela vaut tout ce que quelqu'un est prêt à payer, il n'y a pas de réponse en ligne, et je ne connais aucune ressource qui le fournisse en tant que service en dehors d'une maison de vente aux enchères ou d'un site comme RumAuctioneer où le public répondra en soumissionnant, ou non. On peut, bien sûr, vérifiez toujours les forums sur le rhum FB ci-dessus, poster une photo et une description et y poser la question, et en fait, c'est aujourd'hui une méthode aussi bonne que n'importe quelle autre. En dehors de ça, je n'en connais aucun.

Si, cela dit, Je ne fournis jamais de ressource de site Web ni ne donne de réponse numérique, et ma réponse est toujours la même: «Cela vaut la peine d'être bu.»


Résumant

Quand je regarde cette liste de ressources en ligne (et ci-dessous dans la section livres), Je suis frappé par l'énorme richesse d'informations que cela représente, quel investissement de temps, d’efforts, d’énergie et d’argent pour tant de personnes. L'engagement à produire une telle corne d'abondance d'écritures, de discours et de ressources, tout gratuitement, est humiliant.

Au cours des onze dernières années depuis que j'ai commencé à écrire, nous avons vu la montée des blogs, auteurs publiés, festivals de rhum, et sites Web, même des auto-embouteillages et des achats spéciaux de fûts par des personnes qui voulaient juste passer des choses à des amis et peut-être récupérer un ou deux dollars. De nouvelles entreprises ont vu le jour. De nouveaux fans sont entrés sur le terrain. Les profils de rhum et l'ensemble des campagnes marketing ont changé autour de nous. La soif de connaissances et de conseils est devenue si grande qu'un véritable tsunami de blogueurs s'est levé pour relever le défi – pas toujours pour éduquer les désireux ou vendre aux prolétaires, mais parfois juste pour partager l'expérience ou pour exprimer une opinion profondément ancrée.

C'est bien que nous ayons ça. Malgré les nombreux désaccords qui pimentent les différentes discussions on et offline, l'intérêt et la passion du rhum demeurent, et se traduit par un trésor de ressources en ligne que tout néophyte ne peut qu'admirer et être reconnaissant. Comme je fais, et je suis.


annexe – Livres sur le rhum

Les livres ne sont pas une ressource en ligne jambe, j'ai donc choisi de les mettre en annexe. Je pense cependant qu'ils ont une grande valeur en tant que ressources à part entière, et tout ce qui est utile à une partie intéressée ne se trouve pas toujours en ligne.

Sans surprise, les matériaux de référence dans l'ancien format ne manquent pas. Peu importe le nombre de messages que l'on a, combien d'essais, combien de pièces historiques savamment recherchées ou d'œuvres d'un génie incroyablement méconnu, il y a encore quelque chose à dire que quelqu'un a publié un livre réel qui ne peut pas être battu. En voici quelques-uns qui valent la peine d'être lus (et oui, Je sais qu'il y en a plus):

  • Rhums des Caraïbes orientales (Ed Hamilton) – Sorti en 1995 à la naissance même de la renaissance moderne du rhum, ce livre était une enquête variée sur autant de distilleries et de rhums que M.. Hamilton a trouvé le temps de visiter pendant de nombreuses années de navigation dans les Caraïbes. Épuisé et périmé, il n'a jamais été mis à jour ni réimprimé. Basé sur une solide expérience de première main de l'époque (1990s et avant), et de nombreux accros de rhum qui font des voyages de la distillerie partie de leur éducation au rhum général foulent ses traces. (Il a été suivi en 1997 par un autre livre intitulé «Le guide complet du rhum»).
  • Salle (Dave Broom) – Cette 2003 livre combiné récit et photographies, et comprenait une enquête sur la plupart des régions productrices de rhum du monde à cette époque. Il était faible sur soleras, indépendants manqués tout à fait et presque ignoré l'Asie, mais avait un nouvel ingrédient clé - l'introduction et la codification du rhum dans les styles: Jamaïquain, guyanais, Bajan, île espagnole et française (Agriculture). Reste extrêmement influent, mais maintenant un peu daté et dépassé par les événements (il a publié un suivi "Rhum: Le manuel" en 2016, la même année que « Rum Curieux » par Fred Minnick est sorti).
  • Atlas Du Rhum (Luca Gargano) – Un livre de la taille d'une table basse qui est sorti 2014. Malheureusement uniquement disponible en italien et en français pour le moment. C’est une distillerie par distillerie synopsis de presque toutes les installations de fabrication de rhum dans les Caraïbes et copie le format du livre de Broom et l’intérêt limité de Hamilton, et le fait mieux que non plus. Magnifiquement photographié, plein de détails historiques et techniques. J'espère qu'il obtient soit un volume 2 ou une mise à jour pour cette décennie, à un certain point, et FFS publions une édition anglaise!
  • Rhum français – Une histoire 1639-1902 (Marco Pierini). C'est l'un de ces livres qui devraient être plus longs, juste pour que nous puissions voir ce qui s'est passé après l'éruption de la Mont Pelée 1902. Encore, ne soyons pas ingrats. Retour aux origines des spiritueux distillés et de la distillation dans le monde antique, Marco retrace lentement et patiemment l'évolution du rhum, et tout en étant gêné par un style d'écriture quelque peu professoral et pédant, cela reste un solide travail de recherche et d'érudition.
  • Les silencieux (Cyril Weglarz) – Peu de livres sur la sous-culture du rhum m'ont autant impressionné et ému que celui de Cyril. Dans ce, il a visité les îles des Caraïbes (à sa guise), et interviewé les personnes dont on n'entend jamais parler: les travailleurs, ceux dans le champ de canne, le labo, la distillerie. Et a fourni un portrait de ces personnes silencieuses et méconnues, nous permettant de voir au-delà des ambassadeurs et producteurs superstars, aux choses que font ces gens plus calmes et à la vie qu'ils mènent.
  • Cove Smuggler: Cocktails exotiques, Salle, et le culte de Tiki (Martin & Rebecca Cate) – Adressé à la foule de cocktails et de tiki 2016 (comme cela ressort du titre) la raison pour laquelle j'inclus ce livre ici est à cause de la proposition des Cates pour une autre méthode de classification des rhums qui va au-delà des styles trop limités de Dave Broom, et est peut-être plus accessible que la rigueur technique de celle suggérée par Luca Gargano. Le jury est toujours là-bas. Autre que ça, juste une lecture amusante pour tout le monde dans le bar et la scène de mixage.
  • Tiki minimaliste (Matt Pietrek) – Si j'en inclue un, Je dois inclure l'autre. Matt a publié son livre sur les questions tiki dans 2019, et encore, c'est un livre dont le sujet est évident. Sauf, pas vraiment – la section sur le rhum, ses antécédents et son contexte, le résumé du sujet à 2019, est vraiment très bien fait et agréablement excessif, peut-être ⅓ de tout. Les photos sont superbes et je suis sûr d’apprendre une chose ou deux sur le mélange de boissons dans l’autre ⅔. Pour l'instant, c'est le rhum que je convoite.
  • Rhum curieux (Fred Minnick) – S'appuyant sur le livre précédent des Cates, cela prend le rhum dans son intégralité comme sujet, et couvre l'histoire, production, règlements, dégustations, cocktails et plus. C'est une excellente base pour tout débutant, encore assez récent pour être pertinent (de nombreux problèmes qu'il mentionne, comme des additifs, divulgation, étiquetage, règlements, restent vivement débattus à ce jour), bien que parfois daté avec certains des rhums considérés comme haut de gamme et très faibles dans les marques mondiales de rhum de l'extérieur des Caraïbes.
  • Et une bouteille de rhum: Une histoire du nouveau monde en dix cocktails (Wayne Curtis) – Ceci est un livre sur le rhum, cocktails et histoire américaine. Ce n'est pas pour avoir une vue d'ensemble de toute l'industrie du rhum ou des problèmes qui l'entourent, ou tout type de notes de dégustation ou de critiques. Mais c'est une lecture extrêmement divertissante et informative, et vous en prendrez pas mal dans les marges, ce qui ne peut qu’augmenter votre appréciation de l’esprit dans son ensemble.
  • Une plantation jamaïcaine: L'histoire de Worthy Park 1670-1970 (Michael Craton & James Walvin) – Une plongée profonde dans l'histoire de l'une des distilleries jamaïcaines les plus connues. (Je suis sûr qu'il y en a d'autres qui parlent à d'autres distilleries et plantations, mais c'est celui que j'ai, et ai lu).
  • Le guide des distillateurs du rhum (Ian Smiley, Eric Watson, Michael Delevante) – Pour un livre qui est sorti 2013, il reste utile et pas encore daté. Comme son titre l'indique, il s'agit de la méthodologie de distillation, et il y a aussi du bon matériel d'introduction au rhum. Si vous voulez en savoir plus sur l'équipement, Ingrédients, fermentation, mélange, monter, maturation, tout est là – et puis il y a des informations supplémentaires sur le sujet (modes, les bars, des cocktails, etc) aussi, ce qui en fait un livre utile pour quiconque souhaite en savoir plus sur cet aspect du sujet.
Septembre 022020
 

Alors que les souvenirs des Demeraras fondateurs et révolutionnaires s'estompent et que le prix des Caronis grimpe au-delà du point de raison, et les plus petits résultats des éditions limitées de Velier disparaissent de notre vue, il est bon de se souvenir de la troisième grande série de rhums que Velier a lancée, qui en quelque sorte n'obtient pas toute l'appréciation et la publicité si concurrentes sur les autres, ou grimper si rapidement sur les marchés secondaires.

Voici la collection Habitation Velier, qui à mon avis a un réel potentiel pour rejoindre le panthéon de Caronis et ces rhums guyanais presque légendaires qui sont si fermement ancrés au Entreprise génoise de VelierLa réputation de. Et j'annonce l'importance de la série de cette manière car son caractère unique a tendance à passer sous le radar – ils sont considérés comme des efforts secondaires lancés par une grande maison, et prendre la troisième ou la quatrième place dans l’estimation de la plupart des gens, derrière d'autres séries de «bouteilles noires» plus célèbres. Parfois, ils sont même considérés comme des référentiels pour les restes que Velier a en stock et qui ne correspondraient à aucune des autres éditions limitées – Warren Khong, 70e anniversaire, Océan Indien, Villa Paradisetto, Hampden, et ainsi de suite. Mitch Wilson, présentant Luca dans un Mai 2020 entrevue, n'a même pas jugé bon de les mentionner comme quelque chose de spécial.

Mais ils sont. Et je soutiens que les ignorer ou les reléguer au statut également dirigé reviendrait à nier leur importance et à leur rendre un mauvais service – la ligne Habitation est vraiment spéciale sur plusieurs fronts. Pour, considérez ces points:

Les trente sorties de la collection (jusqu'ici, à partir de 2020) rester une vitrine de classe mondiale pour les expressions d'alambic uniquement, et pas d'embouteilleur – producteur ou indépendant, déjà – a pris le risque de se concentrer de manière si claire et significative sur ce segment spécifique de rhums. Et, contrairement à la plupart des embouteilleurs indépendants qui libèrent un distillat fabriqué sur n'importe quoi, prenons un bon tonneau, cette série évite à la fois le point de vue alambic / tonneau ou la spécificité géographique des Demeraras et Caronis, et il prend comme sujet des rhums en pot de n'importe où (Jamaïque, Barbade, Guyane, Marie Galante, USA), émettre des rhums âgés et non vieillis…souvent de grandes maisons qui n'ont jamais libéré de tels rhums eux-mêmes. Le meilleur de tous, les fichues choses vont bien, la qualité reste élevée, et à une époque de prix toujours plus élevés, ils sont restés relativement abordables (bien que toujours cher par rapport à un rhum standard de l'une des distilleries représentatives – en cela, ils échouent à la conjecture de l'abordabilité de Stewart).

La question est, pourquoi Velier a-t-il dérangé? Ce n’est pas comme si la plupart de ces rhums ou producteurs étaient inconnus et que les indépendants en avaient sorti des rhums de pot still depuis des lustres (à côté de beaucoup d'autres bons hooch). Pourquoi créer une marque entièrement distincte pour ce genre de choses, une nouvelle série de bouteilles, un tout nouveau conception Regardez?

Luca Gargano, le patron de Velier, parle d'un temps aussi récent que 2013 (à l'époque, il introduisait simplement son propre système mais il n'avait pas encore gagné beaucoup de terrain) — quand dans la confusion du monde du rhum concernant les classifications, trop de rhum a été mis dans la classe des produits agricoles, et une catégorie fourre-tout de «rhum» qui englobait tout le reste. Mais dans cet immense seau collectif, il y avait de nombreux types différents, y compris artisanal, rhums petits lots, «L'équivalent de purs single malts.» Il envisageait Habitation Velier comme une branche distincte de son entreprise qui se concentrerait exclusivement sur ce sous-ensemble, mais avec moins de tracas et de soucis et à un prix plus raisonnable que les embouteillages majeurs déjà en augmentation pour lesquels il se faisait connaître..

Mon propre sentiment est également qu'il a suivi le même principe qu'il avait avec ses occasionnels occasionnels comme le Basseterres ou la Courcelles, ou l'original Damoiseau 1980 – il était enthousiaste à leur sujet et voulait les montrer (comme je l'ai déjà observé avec ironie, parfois c’est tout ce qu’il faut, avec lui). Plus, Je suis convaincu qu'il avait également sous la main un distillat d'alambic inhabituel — de la Barbade, Guyane, Worthy Park et Marie Galante, etc — et peut-être senti que les publier en tant que bouteilles noires individuelles ne le couperait pas [voir la note 1]. Les clairins haïtiens et les collaborations Capovilla ont été établis avec leurs propres looks distincts, et ces lignes ont servi leurs propres objectifs spécifiques, il était donc logique de repartir de zéro et d'adopter un tout nouveau design pour un ensemble de rhums qui pourrait être lancé et développé dans les années à venir, qui se concentrerait sur le caractère unique des alambics, et incluez le rhum de première sortie de nouvelles distilleries de domaine (il négociait déjà avec Hampden [voir la note 2] pour leur distillat à l'époque).

Le résultat a été une série aussi distinctive que toutes les éditions précédentes, qui a canalisé une grande partie de la même philosophie de conception individualiste que les classiques. C'étaient des bouteilles plates de 70cl, les foncés pour les rhums âgés, transparent pour les blancs non vieillis pour commencer (pas systématiquement, mais souvent). Ils avaient cette subtile ambiance de flacon de hanche, où vous aviez presque l'impression de pouvoir le mettre dans votre poche arrière comme un flattie d'autrefois et le mordiller pour le reste de la journée. L'étiquetage était encore meilleur que le Demeraras de l'âge (mon avis seulement) — ceux d'origine ont presque redessiné la carte d'étiquetage avec leur niveau de détail presque sans précédent (le nom de la distillerie, les dates de fabrication, l'alambic, la force, le résultat) mais la conception proposée de Habitation Velier fournirait plus, beaucoup plus.

Par exemple, non seulement vous avez tout cela, mais on vous a parlé de la source du distillat, le niveau d'ester ou de congénère (une aubaine geek, sûrement), sa nature sans sucre, et ont été traités avec une aquarelle magnifiquement rendue de l'alambic original qui l'a fait, plus quelques mots là-dessus encore, et comme si cela ne suffisait pas, où il était âgé (tropiques) et la part de l'ange. En fait, la seule chose qui manquait ici était le rendement de la bouteille, ce qui me semble une omission curieuse tout-puissant étant donné la manie de Luca de fournir plus plutôt que moins. Mais quand j'ai touché la base avec lui pour lui poser cette question spécifique, il a dit que c'était une décision délibérée, afin d’éviter que les bouteilles ne deviennent des objets de collection et que le prix de vente augmente au-delà de toute raison entre les mains des nageoires et des spéculateurs sur le marché secondaire(voir la note 3).

Luca Gargano est un élément incontournable du monde du rhum depuis si longtemps que les gens ne se souviennent pas toujours qu'il fut un temps où il était un petit importateur, et “seulement” un autre embouteilleur indépendant newb avec bizarre, même controversée, les idées et ses rhums étaient considérés comme obscurs et trop chers. Ces jours-ci, son nom est connu partout où l'on boit des rhums (et collecté). Mais paradoxalement, il est arrivé au point où la génération de buveurs de rhum qui a émergé au cours des cinq dernières années ne se souvient plus de la nature séminale de son travail antérieur, voir juste ceux actuellement disponibles, et on m'a demandé dans la mystification juste l'autre semaine «Quels rhums Demerara?»Par un homme dont les souvenirs commencent avec Caroni et emménagent dans les Hampden et les Habitations. Dans une certaine mesure, la gamme HV leur permet de participer au caractère unique de certains des premiers travaux et de l’éthique de Velier.… mais sans payer quatre chiffres pour le privilège.

J'en suis venu à la conclusion que les impressionnants rhums de la maison, associée à la perception sans compromis de Luca de ce qu’il appelle un rhum pur, éclipse souvent un aspect de son personnage rarement discuté, et c’est celui d’un éducateur. Je ne connais aucun autre fabricant de rhum au monde qui libère si régulièrement des rhums qui, dans des circonstances normales, n'ont presque aucune possibilité d'être de gros vendeurs ou de futures quêtes du Graal., mais le fait simplement parce qu'ils l'intéressent et qu'il veut montrer leurs qualités aux copains de rhum intéressés, et peut-être juste parce qu’il le peut. Daniele Biondi en août 2020 table ronde, a remarqué un point similaire concernant la volonté de Velier de toujours présenter quelque chose d'unique et de différent avec la ligne HV, même de distilleries établies dont nous connaissons bien le travail.

Ces rhums étaient les guyanais La Bonne Intention (LBI) rhums de 1995 et 1998; la Rhums des alambics de l'océan Indien; la Basseterre 1995 et 1997, la Courcelles 1972, la 2019 NRJ quartet avec cette bête grognante de la TECA, ou même le grand-père de tous, l'épreuve originale Damoiseau 1980 qu'il a libéré si nerveusement. Et demandez-vous, qui sur terre, quel buveur occasionnel, achèterait jamais le quatuor du Monymusk EMB et MMW Tropical vs Continental Aging — qui ne plairait certainement à personne pour leur prix — étant donné ce pour quoi ils ont été émis? Chacun de ces autres rhums pourrait être considéré comme emblématique de la volonté de Luca de mettre en valeur des aspects du rumlore imparfaitement démontré ou compris.. Mais ce qui leur est en fait arrivé, c'est que ces éléments uniques font appel au micro-segment des rumgeeks et des plongeurs profonds., pas la grande population buvant du rhum en général qui est amoureuse de grands noms comme Port Mourant et Hampden et Foursquare…mais pas tellement les plus petits.

La série HV, puis, sont peut-être plus destinés à ce groupe de buveurs de milieu de gamme relativement bien informés, influenceurs et anoraks, plutôt que pour un marché de connaisseurs à prix élevé (où l'argent, mais pas la connaissance, est le plus souvent la véritable pièce de monnaie du royaume) ou les über-dorks de plongée profonde (où la commande rigoureuse des minuties micro-détaillées est). Ils sont, dans ce sens, un pont utile entre les rhums les plus appréciés, et ceux qui nécessitent un peu plus d'expérience, peut-être, d'apprécier pleinement — et peut donc être eu et apprécié et discuté à la fois par les aficionados de longue date et les nouveaux venus dans le club rumgeek wannabes.

Enfin, il y a le nombre impressionnant de «premières» que la ligne HV a démontrées: comme indiqué, c'étaient des rhums d'alambic entièrement vieillis en distillerie, beaucoup n'ont jamais vu ou publié auparavant (comme le Foursquare 2013); la première mise en bouteille du domaine de Worthy Park (2005) et le seul WPM (2006) marque mise en bouteille à ce jour; premières marques de Hampden comme HLCF, OWH, LROK, HGML, LFCH, ALORS QUE; premier pot vintage Mount Gay encore (Ward dernière); premier PM non vieilli blanc non filtré de la Guyane…et ainsi de suite. Je veux dire, dis ce que tu veux et ne suis pas d'accord si tu dois, mais c'est tout un exploit pour tout fabricant de rhum de produire en une telle quantité, si vite.

Tenant compte de tout cela, la gamme Habitation Velier est, à mon avis, presque unique – un important, large gamme de rhums paradoxalement spécifiques, être vu comme tel. Outre le fil conducteur de leurs origines d'alambics, il n'y a pas grand-chose pour les lier ensemble. Ils couvrent la gamme de tous les rhums, tous les pays, tous les styles, tous ages, toutes les forces et ne fera que s'étendre au fil des années. Il y en a à peine un faible dans le peloton, et certains sont tout simplement magnifiques. Un jour je peux même les voir être des rhums de référence, permettant aux gens de se familiariser avec les profils d'alambics régionaux du monde entier.

Bien sûr, choisir l'un d'entre eux comme représentant de tous est un exercice futile — tout le monde a un favori, un millésime préféré, un amour personnel pour animaux de compagnie dans la ligne, et cela se rapporte directement à l'intersection d'une large gamme, variété incroyable et accessibilité avec un peu d'effort. D'une manière ou d'une autre, cette ligne de rhums, négligé et parfois même écarté au profit de Veliers’ éditions limitées plus célèbres, appuie beaucoup plus de boutons qu'il ne semble initialement être le cas, et ne grandit qu'avec le temps. Je ne les considère pas seulement comme des rhums clés du monde lorsqu'ils sont considérés comme une classe…mais aussi parmi les séries de rhums les plus importantes jamais fabriquées.


Autres notes

  1. Dans un interview vidéo promotionnelle publiée dans 2019 mais sûrement fait avant cette année, Luca a parlé des rhums HV; philosophie d'origine, et les rhums Habitation Velier originaux étaient exposés dans les désormais célèbres bouteilles noires, avec des étiquettes «classiques» multicolores spéciales. Ces conceptions n'ont jamais été mises en œuvre, et ont été commercialisés sous forme de bouteilles noires autonomes, bien que toujours étiqueté comme HV pour une raison quelconque.
  2. Lorsque les rhums Hampden ont commencé à arriver sur le marché en 2016-2017, la meilleure partie de la récolte vieillissante a été détournée vers la «gamme de bouteilles noires» de Velier (mon mandat, ne leur appartient pas), en raison du fait qu'ils sont peut-être perçus comme plus premium. Mais cela n'a pas amoindri la stature de ceux sélectionnés pour la série HV et alors que leur valeur a augmenté – la Juin 2020 Ventes RumAuctioneer avait le Hampden HGML 2010-2019 9 Vous terminez à 230 £ par exemple – tout à fait une appréciation par rapport au prix d'origine.
  3. J'ai le résultat de pas mal de sorties de la gamme, et conformément à la volonté de Luca de ne pas promouvoir la spéculation, Je choisis de ne pas les publier.
  4. Il existe des liens vers seulement sept rhums dont les critiques ont été publiées ici, à 2020. D'autres existent et devraient être publiés prochainement, assez pour me permettre de justifier toute la gamme comme une inclusion dans la série Key Rums.
  5. Photos prises et utilisées avec l'aimable autorisation des pages Facebook et des sites Web officiels de Velier et Habitation Velier. J'ai envoyé un message à Luca directement pour certains des détails de fond.

Rhums Habitation Velier – Par pays

Réunion

  • Savanna Reunion Pure Single Rum Blanc HERR (2018) 62.5%

Marie Galante

Guyane

USA

  • Privateer Nouvelle-Angleterre pur Rum Simple 2017 3 YO (2020) 55.6%

Barbade

Jamaïque

  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum 10 YO (2005-2015), 57.8%
  • WP Forsyths Pot Still 502 Jamaïque Pure Single Blanc Salle (2015), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve Jamaica Pure Single Blanc Salle (2015), 75.5%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum (WPM) 11 YO (2006-2017), 57.5%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum Blanc (WPE) (2017), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve Jamaica Pure Single Blanc Salle (2017), 75.5%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 2007 10 YO 59%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 11 YO WPL (2009-2020) 60.4%
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO LROK (2010-2016)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO HLCF (2010-2016) 68.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique <>H Blanc (2018)(Whisky Live Paris)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum LROK Blanc (2018) 62.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO (2010-2019) (Salon du Rhum)
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO HGML (2010-2019) 62%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 7 YO LFCH (2011-2018) 66%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 I C<>H (2010-2020) 68.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 YO LROK (2010-2020) 62%

Rhums Habitation Velier – Par année de mise en bouteille

2015

  • Muller LL IV / 3177 Pur unique Agricole Blanc Rhum (Marie Galante) (2015) 59%
  • Port Mourant Guyana Encore Pure White Simple Rum (2015), 59.0%
  • Foursquare Pot Barbados encore pure Simple Rum 2 YO (2013-2015), 64%
  • Foursquare Pot Still Barbados Pure White Simple Rum (2015) 59%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum 10 YO (2005-2015), 57.8%
  • WP Forsyths Pot Still 502 Jamaïque pur Single White Rum (2015), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve de la Jamaïque pur rhum blanc Simple (2015), 75.5%
  • Monymusk EMB 248 Jamaïque pur unique Rhum blanc (2015), 59%

2016

  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO LROK (2010-2016)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO HLCF (2010-2016) 68.5%

2017

  • Ward dernière (Mount Gay) Barbade pur rhum unique 10 YO (2007-2017) 59%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum (WPM) 11 YO (2006-2017), 57.5%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum Blanc (WPE) (2017), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve Jamaica Pure Single Blanc Salle (2017), 75.5%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 10 YO (2007-2017) 59%

2018

  • Savanna Réunion Rhum pur Single White HERR (2018) 62.5%
  • Ward dernière (Mount Gay) Barbade pur rhum unique 9 YO (2009-2018) 59%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique <>H Blanc (2018)(Whisky Live Paris)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum LROK Blanc (2018) 62.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 7 YO LFCH (2011-2018) 66%
  • Long Pond “STCE” Blanc (2018) 62.5%

2019

  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO (2010-2019) (Salon du Rhum)
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO HGML (2010-2019) 62%
  • Long Pond «TECA» 2005 14 YO (2005-2019) 62%
  • Monymusk EMB 2010-2019 9 YO (2019) 62%

2020

  • Privateer Nouvelle-Angleterre pur Rum Simple 3 YO (2017-2020) 55.6%
  • Mount Gay Rum Barbade Pur Simple 9 YO (2011-2020) 52.3%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 I C<>H (2010-2020) 68.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 YO LROK (2010-2020) 62%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 11 YO WPL (2009-2020) 60.4%

 

Avril 232020
 

introduction

Mauvais mais bon est une phrase italienne qui signifie «moche mais bonne», et comme je l'ai écrit dans le SMWS 3.5 “Marmite” critique, décrit très bien les codpieces surdimensionnés des types de rhums «151». Ces gâteaux de bœuf ABV flexion du fessier ont assommé les gens dans les stupeurs depuis au moins depuis les années 1930 et peut-être même avant cela — et bien qu'ils n'aient jamais été entièrement bien, quand il s'agissait de servir un vrai ivrogne rapide avec un coup de morve chaud, ils ne pouvaient vraiment pas être battus. Les saveurs étaient souvent secondaires, tout à l'épreuve.

Tout le monde impliqué dans les rhums — si barman, barfly ou boozehound — sait ce qu'est un «151», et ils se prêtent à des envolées de fantaisie adverbiales, métaphores humoristiques et quelques critiques drôles. Ils étaient et sont souvent confondus avec des rhums «sur-résistants» – en effet, pendant longtemps, ils étaient les seuls overproofs connus pour homo rummicus, le buveur de rhum commun – et leur revendication de gloire n'est pas seulement une question de leur teneur en alcool 75.5% ABV, mais leur inclusion dans des cocktails classiques qui ont survécu à l'épreuve du temps depuis leur première invention.

Mais demandez à n'importe qui d'aller vous en dire plus sur les 151, et il y a une curieuse pénurie d'informations dures à leur sujet, que les anecdotes et les mots d'esprit urbains que j'ai mentionnés ne sont que obscurs. pourquoi, par exemple, cette force? Lequel était le premier? Pourquoi y avait-il tant? Pourquoi maintenant si peu? Quelques habitants entreprenants de la sous-culture mentionneraient diverses recettes de cocktails et leur origine dans les années 1930 et la montée du tiki dans les années d'après-guerre. Mais au-delà de ça, il n'y a pas grand-chose, et ce qu'il y a, est recouvert d'un brouillard des suppositions et des suppositions éclairées.

Origines mythiques – 1800s à 1933

La plupart des documents de référence concernant les rhums à haute résistance tels que les 151 positionnent leur émergence aux États-Unis pendant la Grande Dépression – recettes de cocktails de cette période ont appelé à certains 151 rhums de preuve, et l'Amérique est devenue le foyer spirituel du rhum-type. Ce qui est souvent négligé, c'est que si une recette à l'époque demandait un rhum aussi spécifique, de nom, alors il devait déjà exister — et nous devons donc regarder plus loin dans le temps pour retracer ses origines.

1873 Publicité dans un journal australien pour Lemon Hart (Page FB History Rum)

Cette ligne de pensée nous amène à Lemon Hart, probablement l'entreprise clé derrière l'histoire précoce et presque sans papiers des 151. Il devait être impliqué depuis, malgré leur flirt avec la faillite (en 1875) et les changements de propriétaire au fil des ans, ils étaient pour autant que je sache, parmi les seuls à produire quelque chose comme un overproof commercial largement vendu à la fin des années 1800 et au tout début des années 1900 (tout à fait distinct des fournisseurs en vrac comme Scheer et ED&F Homme qui s'occupait moins de ses propres bouteilles de marque, mais en a fourni d'autres à leur tour). Étant donné l'implication de LH dans l'industrie du rhum, ils avaient un coup de main dans l'approvisionnement en rhums des Antilles ou de ED&F Man directement, et cela les a fait un bon ajustement pour approvisionner d'autres entreprises britanniques. Leurs rhums plus forts et ceux des autres, autant que je sache, avaient tendance à être appelés overproofs (ce qui signifie supérieur à 57% pour des raisons tangentielles à cet essai mais liées à l'origine du mot preuve au départ¹)…mais pas «151».

Les rhums de la marine étaient considérés comme les rhums à l'épreuve du bœuf de leur époque, et certainement les plus forts existaient – la 69% Rhum Harewood House Barbados mis en bouteille en 1780 est un exemple – mais ceux qui l'ont fait étaient très rarement mis en bouteille dans le commerce, et probablement juste pour la consommation des plantations ou des plantations, c'est pourquoi les enregistrements sont si rares. La vraie question des rhums mis en bouteille au nord de 57% était pourquoi prendre la peine de les faire du tout? Et quelle est cette histoire qui revient sans cesse, à propos d'un britannique / Préoccupation commerciale canadienne ayant quelque chose à voir avec cela?

Premier enregistrement d'un 151 salle. la CBH canadienne – 1934, Montana, USA

Voici l'histoire: la Compagnie de la Baie d'Hudson (HBC) a été incorporé par Royal Charter dans 1670, et n'était pas seulement la première grande préoccupation commerciale en Amérique du Nord – il a ses origines dans le commerce de la fourrure et les postes de traite de la partie nord du continent britannique – mais pendant un certain temps était presque un quasi-gouvernement de grandes parties des vastes territoires qui sont devenus le Canada. Leur chaîne de postes de traite s'est transformée en magasins de vente qui ont également vendu de l'alcool – mais Steve Remsberg a fait remarquer en relatant cette possibilité, l'histoire (sans preuve, a été) va que les rhums avec des forces de preuve ou inférieures étaient insuffisants pour les affaires de la CBH dans les années 1800: il a gelé dans le froid profond au-dessus du cercle polaire arctique, et donc quelque chose avec plus de punch était nécessaire (vous l'esprit, à ce moment-là ils ont vendu principalement du cognac et gin, pas tellement de rhum, mais je ne doute pas que le rhum faisait également partie de leur portefeuille alcoolique global étant donné leur longue histoire au Canada avec le rhum, et l'identification de HBC avec elle plus tard).

Lemon Hart avait une forte présence dans les colonies (il était grand au Canada et énorme en Australie jusqu'à la fin des années 1800 jusqu'au début des années 1900, par exemple), possédant des liens avec le principal importateur de rhum et l'industrie du rhum des Caraïbes, et peut raisonnablement être interprété comme ayant été impliqué dans le démarrage de ces efforts dans une version encore plus forte de leurs rhums réguliers pour répondre aux exigences de HBC, une théorie que j’ai avancée car il n’y avait vraiment aucune autre entreprise aussi solidement identifiée et liée au type de rhum dans les années à venir, ou si bien placé pour le faire pour une autre grande préoccupation commerciale britannique². Il y a, malheureusement, aucune preuve directe ici, Je l'avance simplement comme une conjecture raisonnée qui correspond assez bien à des faits aussi minces que ceux connus. Il est également possible que HBC ait approché les principaux fournisseurs de rhum comme Man de manière indépendante….mais en quelque sorte j'en doute.

1935 Fairbanks Daily News (Alaska, USA) un d

Quelle que soit la vérité de l'affaire, au début des années 1900, une sorte de «style» irrésistible — peu importe qui a réussi — est très susceptible de s'établir en Amérique du Nord, et connu, même si une résistance standard constante sur 57% n'avait pas été réglé sur, et le terme "151" n'existait peut-être pas encore. Certainement par 1914 la force avait été utilisée – il n'a simplement pas été appelé “151,” mais “32 Overproof”. (Si nous supposons que la preuve a été définie comme 100º (57.14% ABV) puis 32 La sur-épreuve a fonctionné à 132 ° et le calcul en fait 75,43%…assez proche pour le travail du gouvernement à coup sûr). Sans surprise, c'était aussi la Compagnie de la Baie d'Hudson, qui a commercialisé un tel 32 Overproof en Colombie-Britannique dès 1914.

The Daily Colonist, Victoria, Île de Vancouver B.C, 01 Mai 1914

Cependant, Je suggère que de tels rhums puissants seraient restés quelque chose d'un esprit de niche étant donné leur manque de marque et de publicité, et ils auraient pu rester dans l'ombre, sans la promulgation de la Volstead Act aux États-Unis et de lois similaires au Canada après les restrictions de la Première Guerre mondiale.

Cela a conduit la catégorie souterraine…tout en le rendant simultanément et paradoxalement plus populaire. Certes, la force d'un tel rhum a rendu utile d'avoir autour…d'un point de vue logistique au moins. Parce que, mis à part sa capacité à faire boire les gens, Plus vite (et même avec sa propension à rester liquide à des températures très basses du Nord), du point de vue de la navigation, son attrait était simplement que l'on pouvait expédier deux fois plus pour le même coût, puis le diluer ailleurs, et faire un bon profit.

Bien que les preuves directes manquent, Je suggère que quelque part entre 1920 et 1933 (les dates de l'interdiction américaine) une force constante a été établie et le titre «151» a été attaché aux rhums mis en bouteille à 75.5%, et c'était un fait établi de boire la vie, si insaisissable à ce jour avec précision. Les recettes de cocktails les appellent désormais par leur nom, le public était au courant, et le titre n'a jamais disparu.

La force

Alors pourquoi 151? Pourquoi cette force étrange de 75.5%, et pas une ligne droite 70%, 75% ou 80%? Nous pouvons certainement construire une chaîne raisonnable de suppositions quant à la raison pour laquelle des spiritueux surproduits ont été fabriqués, pourquoi Lemon Hart et HBC ont fait quelque chose de sérieusement serré et donc pourquoi les cocktails suivants l'ont appelé…mais clouer ce nombre particulier n'est plus, Je crois, possible. Ça fait juste trop longtemps et les suppositions trop variées, et les enregistrements manquent trop.

1938 Publicité de Ron Rico

Une théorie veut que certaines lois des États américains (Californie et Floride en particulier) exigé que la preuve (ou un degré supérieur) comme la force maximale à laquelle une boisson consommable commerciale pourrait être faite — cela me semble intenable compte tenu de ses limites évidentes, et en tout cas, c'est une factoïde, pas une explication de la raison pour laquelle il a été sélectionné. Ed Hamilton du ministère du Rhum a suggéré que la force était à peu près la force de sortie d'un alambic historique – le distillat se serait détaché après un deuxième passage ou une cornue à environ 75% ABV — mais depuis Porto Rico faisait des rhums à cette force sans alambics assez tôt (Ron Rico les a annoncés comme étant utiles pour cuisiner, qui est un trou de lapin intrigant pour enquêter) c'est aussi problématique. Alternativement, c'était peut-être le moyen le moins dangereux mais le plus rentable d'expédier du rhum en vrac avant la dilution locale, comme indiqué plus haut. Ou à cause du point d'éclair d'un 75% éthanol / 25% le mélange d'eau est à peu près le rapport où vous pouvez le mettre à feu sans propulseur supplémentaire ni chauffer le liquide (également techniquement improbable car il existe une gamme de températures ou de concentrations où cela peut se produire). Et bien sûr, il y a Steve Remsburg idée non prouvée mais vraiment cool, c'est-à-dire que c'est une force qui s'est progressivement installée au fur et à mesure que des rhums ont été développés pour HBC qui ne gèlaient pas dans les régions arctiques.

Toutes ces notions ont des adeptes et des détracteurs, et aucun d'eux ne peut vraiment être prouvé (bien que j'aimerais être montré comme mauvais dans ce cas). Le point clé est que par 1934, les 151 existaient, ont été nommés, publié à 75.5%, et déjà considéré comme une norme – et intéressant, ils étaient devenus une classe de boissons qui étaient pour la plupart un phénomène américain, pas celui qui a grandi sérieusement en Asie ou en Europe. La façon dont ils ont gagné en popularité et sont devenus une partie commune du répertoire de chaque bar dans l'après-guerre est ce dont nous discuterons ensuite.

Tiki, le Beachcomber, Lemon Hart et al – 1934-1963

Malgré la réputation moderne de bad boy des années 151 — comme terrain d'essai macho-street-cred, agrafes de fête de plage, un hooch de pauvre, où l'on a obtenu deux coups de feu pour le prix d'un et un système de livraison d'éthanol massif jeté gratuitement — ce fut un développement relativement récent de Boomer et Gen X. En fait, 151s étaient, pour la plupart des quatre-vingt-dix dernières années, utilisé comme ingrédients de cocktail, remontant à l'aube de l'ère tiki a commencé dans les années 1930 et a explosé dans les décennies suivantes. Et plus que tout autre rhum du genre, le représentant d'être le premier 151 appartenait au célèbre Lemon Hart 151, qui a été spécifiquement référencé dans la littérature de l'époque et qui est le plus ancien identifiable 151 ancêtre.

Donc, s'il y avait un point de départ clair pour la montée en puissance des 151, alors il devait y avoir avec l'abrogation de la prohibition américaine 1933 (L'interdiction du Canada était plus fragmentaire dans son exécution et le calendrier de mise en œuvre variait considérablement d'une province à l'autre, mais dans presque tous les cas a duré moins d'une décennie, pendant les «années de l'adolescence et les années 1920»). Moins d'un an après l'abrogation des États-Unis, la division des boissons alcoolisées de la Compagnie de la Baie d'Hudson au Canada et le fournisseur de rhum britannique Lemon Hart avaient fabriqué 151 rhums à l'épreuve, les nommant explicitement comme tels (et non pas comme un "overproof" générique), et les positionner à vendre dans les annonces de l'époque.

Cela est dû à l'ouverture de Don’s Beachcomber, un restaurant et un bar à thème polynésien à Hollywood, dirigé par un jeune homme entreprenant nommé Ernest Raymond Beaumont-Gant, qui a par la suite changé son nom pour Donn Beach pour jive avec l'établissement renommé "Don the Beachcomber". Son mélange de cuisine chinoise, les cocktails et les punchs au rhum sur le thème tropical et la décoration intérieure pour canaliser les motifs culturels polynésiens se sont révélés être extrêmement influents et ont engendré une multitude d'imitateurs, dont le plus célèbre était Victor Bergeron, qui a créé une ligne similaire de bars Tiki nommés Trader Vic dans les années d'après-guerre, pour répondre à un regain d'intérêt pour la culture des îles du Pacifique.

La leçon à retenir de cet intérêt croissant pour les questions tropicales et tiki, était la création de cocktails toujours plus sophistiqués utilisant huit, neuf, même dix ingrédients ou plus. Les recettes précédentes du 19e et du début du 20e siècle mettaient l'accent sur trois ou quatre ingrédients, utilisé beaucoup de compléments comme du vermouth et des amers et des liqueurs, et au mieux appelé les rhums requis comme "Jamaïque" ou "Barbade" ou qu'avez-vous. Aujourd'hui comme hier, les mélanges ne manquaient pas – la 1932 Livre de cocktail vert listes 251 d'entre eux et un New York guide du barman de 1888 a près de deux cents.

Extrait de Don the Beachcomber 1941 carte des boissons

Ce qui a distingué Beach et Bergeron et d'autres qui ont suivi, était leur utilisation innovante et cohérente des rhums, qui ont été identifiés dans certains cas par leur nom (comme le Lemon Hart 151 ou le Wray & Neveu 17 ans), avec plusieurs cocktails désormais classiques inventés au cours de cette période: la Zombi, le Mai Tai, les trois points et un tiret, le Blue Hawaii et le 151 Swizzle, parmi d'autres. Tous ces rhums requis ne sont pas tous exigés, mais deux – le zombie et le swizzle – absolument fait, et par 1941, la liste des rhums de Beachcomber comportait plusieurs 151 variantes, y compris celles de marque comme Lemon Hart, Lownde's, et de Trower….et oui, HBC.

Initialement le Lemon Hart 151 était le gros fusil dans la maison et était explicitement référencé dans les recettes de l'époque, comme pour le zombie, qui Beachbum Berry a passé tellement de temps à traquer. Mais si l'on devait parcourir les périodiques du jour, on remarquerait qu'ils ne sont pas les seuls à faire la publicité de leurs rhums forts: du milieu à la fin des années 1930: le bras des alcools de la Canadian Hudson’s Bay Company, et une marque portoricaine appelée Ron Rico (fait comme la firme de Serralles au moment où ils ont lancé la marque Don Q avec un alambic nouvellement acquis – ils ont acquis Ron Rico 1985) étaient également là, montrer que la mode n'était pas seulement pour le rhum d'un producteur, et qu'un marché existait pour plusieurs types.

Les années quarante’ les années de guerre ont été tranquilles pendant 151s, mais dans les années 50 — avec le boom de l'après-guerre aux États-Unis, et la montée de la classe moyenne (et leur pouvoir d'achat) — leur popularité a commencé à augmenter, parallèlement à l'augmentation de la sensibilisation au rhum dans son ensemble. Des dizaines de milliers de soldats sont revenus de leurs fonctions dans le Pacifique, les films vantaient le style de vie tropical d'Hawaï, et les membres de la jet set, chanteurs et stars d'Hollywood ont tous fait leur part pour alimenter l'explosion culturelle polynésienne. Et juste à côté de ça, les boissons et les cocktails décollaient, dirigé par les mélanges de style espagnol légers et faciles comme illustré par Bacardi. Cela a pris du temps pour démarrer, mais au début des années 1960, il n'y avait pas de pénurie de 151 Espace — de Porto Rico en particulier, mais aussi de la Jamaïque et de la Guyane britannique — pour se classer aux côtés des anciens piliers comme Lemon Hart.

L'ère de Bacardi – 1963-2000

Il peut être exagéré de dire que ces années sont une ère de toute nature: ici, Je l'utilise simplement comme un raccourci général pour une période où les 151 n'étaient plus exotiques mais une catégorie de rhum établie à part entière, avec tous les maux qui l'accompagnent.

Comme avec la plupart des idées qui font de l'argent, tôt ou tard, les gros canons et les petits viennent appeler pour rejoindre le parti. Bacardi a eu ses problèmes en étant évincé de Cuba en 1960, avait pourtant eu la clairvoyance de diversifier son entreprise avant même, et opéré au Brésil, Mexique, Porto Rico et les États-Unis. Une fois la poussière retombée, ils ont fait leur propre 151 dans le style cubain plus léger – à l'époque il a été fabriqué au Brésil avant que la production ne soit transférée à Porto Rico, et son prix bas et subventionné en a fait un popskull de rhum éternellement populaire. Il était largement disponible et abordable, et est donc rapidement devenu le rhum le plus vendu de son type, dépassement et dépassement de prix tous les autres 151 des marques telles que Appleton 151 blanc, ou la Don Q 151 faite par les garçons Serralles à Porto Rico et ceux qui existaient encore plus tôt.

La base officielle de la popularité des 151 restait les cocktails que l'on pouvait faire avec eux. Sans trop chercher, j'ai trouvé des dizaines de recettes, certains appels pour l'utilisation de Bacardi 151 seul, avec des noms aussi évocateurs que «le Flatliner», «Quatre cavaliers», "Backfire sur l'autoroute", "Superman’s Kryptonite" et "Orange F * cker". De toute évidence, il y en avait beaucoup plus, et si Bacardi semblait omniprésent après un certain temps, c'est parce que c'était bon marché et pas tout à fait pisse (bien que beaucoup de ceux qui l'ont essayé au fil des ans puissent être en désaccord).

Un autre événement démographique qui a propulsé les 151 dans une certaine mesure a été la montée de la génération occidentale des baby-boomers de l'après-guerre et de ses successeurs comme les Gen-Xers qui n'avaient connu que peu de privations ou de désirs ou de guerre de leur vivant.. Ces jeunes ont grandi sur le machisme brando-esque et la rébellion de style Dean de mauvaise humeur, avait un revenu disponible et a fait face à l'énorme impact de la culture populaire américaine — pour eux, 151s a servi un autre but tout à fait, celui d'être martelé rapidement, et voir si on pouvait y survivre…une sorte de preuve de la virilité. Stupidité, les hormones, jeunesse, mode de vie de fête, la romance filmique des plages californiennes, ignorance, faites votre choix. Pendant des années – décennies, même – ce fut la brosse qui a goudronné 151s et changé leurs perceptions populaires.

Dans toute cette réputation de fête frat-boy happy-go-lucky combinée avec l'attrait de faire facilement, concoctions maison peu coûteuses, jeter les graines de sa destruction (à Bacardi, à tout prix). Les gens se sont blessés sous l'influence très enivrante des mélanges tueurs, a eu des accidents, a fait des choses stupides et dangereuses. 151s étaient très inflammables, et les dommages matériels n'étaient pas inconnus, soit par une manipulation imprudente, soit par une utilisation inexpérimentée des sur-étanches des flammes ou des flotteurs. Sans surprise dans une culture litigieuse comme les USA, les poursuites étaient courantes. Bacardi a essayé de contrer cela en imprimant des avertissements et des avis clairs sur ses étiquettes, en vain, et finalement ils ont décidé de débrancher 2016 afin de se concentrer sur des marques de rhum plus premium qui ont nui moins à leur réputation.

Cet événement singulièrement peu spectaculaire (ou non) a été accompagnée dans les mois et années suivantes de rétrospectives et de newsbytes, et une effusion particulière de sentiments par des hommes-enfants maintenant adultes qui, de leurs bars et de leurs grottes, capricieux et poétique avis sur son effet sur leur vie, et – plus communément – les réminiscences en larmes d'où ils ont été gaspillés pour la première fois, et les hijinks auxquels ils se sont levés alors qu'ils étaient enduits. Il n'a pas présenté la noblesse de la race humaine sous son meilleur jour, peut-être, mais cela a montré l'impact culturel que les 151, en particulier Bacardi, avait eu.

151s dans le nouveau siècle – Un refus, mais pas une chute

L'arrêt du grand méchant de Bacardi a obscurci un problème plus vaste, ce qui était que ces rhums avaient probablement atteint leur point culminant dans les années 1980 ou 1990, quand il semblait qu'il y avait un véritable trésor de disparus 151 marques au choix: Carioca, Castillo, Palo Viejo, Ron Diaz, Don Lorenzo, Tortuga et Trader Vic’s (pour ne en nommer que quelques-uns). Il était tout à fait possible que cette pléthore de 151 était simplement une question de “moi aussi” et “complétons le portefeuille”. Après tout, en ce moment les mélanges étaient toujours tout, les cocktails de rhum léger qui rivalisaient avec la vodka faisaient toujours fureur, boire bien n'était pas une chose et le genre d'exiger, la fabrication de rhum par la distillerie telle qu'elle existe maintenant était pratiquement inconnue (nous avons dû attendre l'ère des Demeraras de Velier pour comprendre à quel point le monde était différent avant et après ce point).

Mais à la fin des années 1990 et à l'aube des années 2000, mélanges — si haute preuve ou non — a déjà montré un déclin de la conscience populaire. Et dans les années 2010, alors que les indépendants ont commencé à sortir davantage et de meilleurs rhums monocylindres à haute résistance, ils ont été suivis par DDL, Foursquare, St. Lucia Distillers, Hampden, Worthy Park et autres fabricants de pays d'origine, qui ont commencé à reprendre leur place de fabricants de rhum de première instance. Les plus petites marques de niche de ces 151 ont tout simplement disparu du paysage.

Le fait était, au nouveau siècle, 151s étaient et restaient difficiles à commercialiser et à promouvoir. Ils ont dépassé les règles de sécurité des vols applicables à certaines compagnies aériennes (beaucoup d’entre eux 70% ABV, bien qu'il existe des variations) et l'inflammabilité et la force ont rendu de nombreux détaillants peu disposés à les vendre au grand public. Il y avait une récolte vieillissante de personnes qui ont grandi avec ces boissons féroces et qui les achetaient, sûr, mais la nouvelle génération de buveurs plus avertis du rhum était moins amoureux du style.

Ce qui n'était pas surprenant, étant donné la panoplie toujours croissante de sélections qu'ils avaient. L'indifférence croissante du grand public buveur à 151s dans son ensemble a été facilitée par l'explosion de rhums qui étaient également des sur-épreuves, mais pas aussi fort, et – plus important – qui avait un goût absolument génial. Il s’agissait initialement d’offres à canon unique IB comme celles du SMWS ou L’Esprit ou Velier, et aussi du jus des Seychelles (Takamaka Bay), Haïti (les clairins), Martinique (Neisson L’Esprit 70º), et le très populaire et bien reçu Forgeron & Traverser, Rum feu, Wray & Neveu 63% Blanc, Plantation OFTD, et ainsi de suite. Ceux-ci ont servi le même but de fournir une délicieuse secousse alcoolisée à un mélange (ou un ivrogne facile pour le reste), et étaient également abordables – et ont souvent reçu des critiques dans la blogosphère sur Internet dont les créateurs originaux des 151s ne pouvaient que rêver.

Montage photo gracieuseté de et (c) Eric Witz de FB, Instagram @aphonik

Beaucoup de ces producteurs de 151 se sont révélés incapables ou peu disposés à relever ce défi, et ainsi, progressivement, ils ont commencé à s'estomper des préoccupations des producteurs, étagères de supermarché, l'esprit des consommateurs…et est devenu moins courant. Même avant le début du siècle, mention des 151 d'origine comme la Baie d'Hudson, Lownde’s et Trowers avaient disparu; Bacardi, comme indiqué, interrompu le leur dans 2016, Appleton peut-être aussi tard que 2018 (la Trois Dague 10YO 151 la photo ci-dessus avait disparu dans les années 1960), et bien d'autres dont les noms sont oubliés depuis longtemps, est tombé sur le bord de la route avant cette date. Aujourd'hui, vous les voyez à peine beaucoup annoncé, plus. Les producteurs qui les fabriquent – et ce n'est pas beaucoup – les relèguent presque honteusement pour masquer des parties de leurs sites Web, comme les détaillants qui les rangent dans la tablette inférieure arrière. Peu de trompettes plus avant et au centre. Et du côté des consommateurs, avec des buveurs et des barmans ayant l'embarras du choix, vous ne voyez personne qui saute sur les réseaux sociaux comme il en a marqué un…sauf peut-être pour dire qu'ils en ont bu un .

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, parce que certains producteurs ont en effet évolué avec le temps et sont passés par le goût, jeux de hasard sur les barmans et les livres de cocktails "recommandant leurs 151s à partir d'une sélection toujours plus restreinte.

Lemon Hart était, bien sûr, l'enfant de l'affiche pour ce genre de Hulkamaniac de goût spécifique au goût – ils ont toujours utilisé le rhum Demerara, probablement distillat de Port Mourant, pour leur 151, et avait même un Jamaïcain 73% rhum qui se vantait de côtelettes de saveur sérieuses. Des problèmes internes les ont fait vaciller et ont cessé de vendre leur 151 autour 2014, et Ed Hamilton (fondateur du site et de la page Facebook «le ministère du rhum») sauté dans la brèche avec son propre Hamilton 151, le premier nouveau du genre depuis des années, qu'il a sorti en 2015 à grand succès populaire. La réception n'était pas surprenante, parce que cette chose avait bon goût, était un produit entièrement guyanais et visait un public plus discriminant qui était déjà plus en phase avec les rhums mis en bouteille entre 50%-75%. Et c'était tout à fait à part les barmans, qui avait encore besoin de 151s pour leurs mixes (en aparté, un Lemon Hart rebaptisé 151 a été libéré en 2012 ou à peu près avec une étiquette de vin rouge). Même Velier a reconnu l’utilisation d’un 151 quand ils ont sorti un Worthy Park 151 à eux seuls dans le cadre du habitation Velier ligne de rhums pot still (et c'est super, btw). Et dans un mouvement intéressant mais finalement bloqué qui laisse présager la longévité particulière de 151s, Lost Spirits a utilisé son réacteur pour produire sa propre version d'un D'inspiration cubaine 151– donc indépendamment des autres développements, la confluence de la force, la souplesse d'utilisation et l'énormité du goût ont permis à quelque 151s de retrouver une vraie vie.

D'autres sont moins intéressants, ou moins spécifique et peut simplement exister pour compléter le portefeuille – Don Q de Porto Rico fait un 151 à ce jour, et Tilambic de Maurice fait aussi bien; El Dorado en réintroduira bientôt un nouveau (Diamond 151, Je crois), et Cruzan (Les iles vierges), Cavalier (Antigua), Bermudez (République Dominicaine), et Ron Carlos (USA) ont leurs 151s de qualité variable. Même Mhoba d'Afrique du Sud a rejoint le parti tardivement 2020 avec sa propre version à haute teneur en ester. Le point est, même à des niveaux de qualité aussi indifférents, ils ne vont nulle part, et si leur apogée nous a dépassés, nous ne devons pas penser qu'ils ont complètement disparu et ne peuvent être trouvés, maintenant, dans les magasins à l'écart, enchères ou ventes immobilières.

Car, en quelque sorte, Ils continuent. Ils sont encore faits. Les jeunes avec des portefeuilles minces continuent de se perdre sur ce genre de choses, comme ils le feront probablement jusqu'à l'enlèvement. Les gens publient moins et révisent les 151s presque pas du tout, mais ils publient parfois — presque toujours avec des questions nostalgiques sur où en obtenir un, maintenant que leur dernier stock est épuisé et que leur marque préférée n'est plus disponible. 151s pourrait s'être essoufflé dans le plus grand monde du tiki, barman et cocktails comme nouveaux favoris, mais je ne pense pas qu'ils seront jamais complètement éteints, et c'est peut-être tout ce que nous pouvons espérer, dans un monde de rhum aussi rapide et en évolution rapide que celui que nous avons maintenant.


Remarques

  1. Voir mon essai sur preuve
  2. Deux autres possibilités qui auraient pu développer un rhum fort pour HBC étaient Scheer et ED&F Man.
    1. Scheer était peu probable car ils traitaient en vrac, pas leurs propres marques, et les lois sur la marine marchande de l'époque auraient rendu difficile le transport de rhum en Grande-Bretagne ou dans ses colonies.
    2. ED&F Mann ne se considérait pas non plus comme un fabricant de rhum de marque, bien qu'il détienne le contrat d'approvisionnement de la marine britannique (Lemon Hart était leur client, pas un concurrent). Mais du milieu à la fin des années 1800 et au début des années 1900, ils s'étaient déjà diversifiés et sont devenus un fournisseur majeur de matières premières, de sorte que la probabilité qu'ils se soucient de développer un rhum pour HBC est minime (en supposant que la ligne de pensée est correcte
  3. J'ai une référence du Parramatta Cumberland Argus and Fruitgrowers Advocate datée du
    Mai 11, 1901 (Parramatta, NSW, Australie) qui fait référence à un 33% Lowndes sur-résistant’ Salle, qui, si vous utilisez des preuves métriques, fonctionne à 76% ABV exactement et met également en lumière jusqu'où remonte la marque Lownde.
  • Je suis redevable à l'assistance personnelle de Martin Cate, Jeff «Beach Bum» Berry, Matt Pietrek, et les écrits de Wayne Curtis, pour certains des détails historiques et conjecturaux des premiers jours des 151. Il va sans dire, toutes les erreurs dans ce texte ou les erreurs dans les théories sont les miennes, ne leur appartient pas.

1970s Cruzan 151, utilisé avec l'aimable autorisation de Jason Cammarata Sr.

La liste

Il n'y a presque pas de société de rhum qui se soucie vraiment de sa propre histoire et de la date de sortie de ses différents rhums, modifié, remélangé, refait, réémis, rien. Ni, depuis la disparition du site ReferenceRhum, existe-t-il une base de données centralisée de rhums, à notre détriment. Il faut donc flairer pour trouver des choses, mais au moins google le rend plus facile.

Il y a un énorme laps de temps entre les années 1930 et les années 1990, quand le rhum était considéré comme une marchandise (appelé simplement rhum «jamaïcain» ou «rhum Barbade," par exemple, dans un contexte généralisé et dédaigneux), et pratiquement ignoré comme un produit de qualité. Sans surprise, les enregistrements des marques et des rhums n'étaient pas souvent conservés, donc la liste ci-dessous n'est pas aussi bonne que j'aimerais qu'elle soit. Cela dit, voici les 151 que j'ai réussi à retrouver, et quelques notes le cas échéant. Je ne prétends pas que ce soit exhaustif, tout ce que je pouvais faire de mieux pour l'instant. Je serais reconnaissant pour tout ajout (avec des sources).

  • Amiral's Old J 151 Tiki Fire au rhum épicé
  • Aristocrate 151
  • AH Riise Old St Croix 151 (1960s; et de page reddit. Un «rhum St Croix» était mentionné dans 1888 Guide du barman sans élaboration
  • Appleton 151 (Jamaïque)
  • Bacardi 151 noir (divers centres de production)
  • Bacardi 151 (standard, abandonné 2016)
  • Barbarossa 151 (USA)
  • Bermudez 151 (Blanco et «standard»)(République Dominicaine)
  • Barcelo 151 Preuve (République Dominicaine)
  • Bocoy 151 Rhum supérieur portoricain
  • Overproof de la barbe noire 151
  • Embouchure 151
  • Brugal 151 Blanco Overproof (République Dominicaine)
  • Chien au rhum 151 (Trinité & Tobago)
  • Carioca 151 (après l'interdiction)
  • Caribaya 151
  • Castillo Ron Superior 151 Preuve
  • Cavalier 151 (Antigua)
  • Cockspur 5 étoiles 151 Salle (Barbade, WILL, Herschell Innis, fabriqué 1971-1974)
  • Cohiba 151 (USA)
  • Commandant 151 Preuve Rhum Overproof Petit Lot (à l'écorce d'orange)(Panama)
  • Conch Republic Rum Co. 151 Preuve (USA, Florida Distillers Co.)
  • Coruba 151 (Jamaïque)(74%)
  • Cruzan 151 (2YO)(Variétés blanches et or) (Îles Vierges américaines)
  • Couper à la sur-résistance (Épicé) Salle 75.5%
  • Rhum Diamond Reserve Puncheon Demerara 75.5% (Guyane)
  • Don Q 151 (3ILS se mélangent)(au moins depuis les années 1960)(Puerto Rico – Serralles)
  • Don Lorenzo 151 (Distilleries Todhunter-Mitchell, Bahamas, 1960s-1970)
  • El Dorado 151 (Guyane)(Réédition des années 2020)
  • El Dorado Superior Rhum haute résistance (DDL USA Inc, 1980s)
  • Explorer Fire Water Fine Island Rum 150 preuve (St. Maarten, fabriqué par Caroni)
  • Oisons Sceau noir 151 (Bermudes)
  • Hamilton 151 (Guyane / Etats-Unis)(2014)
  • Hamilton 151 “Fausse idole” (Guyane / Etats-Unis)(2019)(85% Guyane 15% Jamaïque pot encore)
  • Spécial Baie de Hana 151 Preuve Rum (Hawaii USA, après les années 1980)
  • Havana Club 151 (après l'interdiction)
  • Habitation Velier Forsythe 151 (Jamaïque, WP)(2015 et 2017)
  • Cercle intérieur point noir 33 Plus Preuve Chambres (Australie 1968-1986, pré-Beenleigh)
  • Rhum des Caraïbes James’s Harbour 151
  • Marine rhum Lamb 151 (Royaume-Uni, mélange de plusieurs îles)
  • Largo Bay 151
  • Lemon Hart 151 (peut-être depuis la fin des années 1880, début des années 1890) (Guyane / Royaume-Uni)
  • Spiritueux Perdu cubaine Inspired 151 (USA)(2010s)(Limité)
  • Mhoba Strand 151º (Afrique du Sud)(Ester élevé, Mélange Glass-Cask)
  • Rhum Monarch 151 Preuve (Monarch Import Co, OU, USA – Distillateurs de Hood River)
  • Mount Gay 151 (Barbade)
  • Vieux Nassau 151 Salle (Bahamas)
  • Palo Viejo 151 Rhum de Porto Rico (Barcelo Marques & Co, Puerto Rico – Serralles)
  • Paramount "Les Caraïbes" 151 Salle (Îles Vierges américaines )
  • Portobelo 151º Superior Rum (Panama)
  • Rhum des Antilles importé de Puerto Martain (75.5%)(Marques Montebello, MD USA)
  • Pusser de 151 (Îles Vierges britanniques)
  • Spécial Ron Antigua 151 Preuve (Îles Vierges américaines, LeVecke Corporation)
  • Ron Diaz 151 (Puerto Rico / USA)
  • Ron Charles 151 (Puerto Rico / USA)(Min vieilli de 1 yr)
  • Ron Corina 151 (USA, KY)
  • Rhum sec Ron Cortez 151 (Panama)
  • Ron Matusalem 151 Preuve «Red Flame» (Bahamas, 1960s-1970)
  • Ron Rey 151 (après l'interdiction)
  • Ron Palmera 151 (Aruba)
  • Ron Rico 151 (Puerto Rico)(après 1968, une marque Seagrams, commercialisé dans les années 1970 au Canada; acheté par Serralles en 1985)
  • Ron Ricardo 151 (Bahamas) D'avant 2008
  • Ron Roberto 151 Rhum Premium Supérieur (Puerto Rico / USA)
  • Three Dagger 10YO Jamaica Rum (J. Wray & Neveu), 151 preuve (1950s)
  • Tilambic 151 (Ile Maurice)
  • Tortuga 151 Proof Cayman Rum (1980s-1990)
  • Trader Vic 151 Preuve Rum (Spiritueux du monde, USA)

Sources

Quelques ressources de liste de rhum

Bacardi abandonne le 151

Don the Beachcomber, recettes, la montée du Tiki et les temps post-interdiction

Cocktails

Autres morceaux et morceaux

 

Jan 282020
 

Photo courtoisie de romhatten.dk

El Dorado Rare Collection a fait ses débuts au début 2016 et presque a immédiatement soulevé des cris de protestation des fans de rhum qui sentait non seulement Velier avait été aspergés par être expulsés de leur état d'un accès privilégié au magasin de barils âgés de LDD, mais que les prix par rapport aux marchandises de Luca (beaucoup qui venait juste de commencer leur ascension inexorable à quatre chiffres) étaient à déjeuner, au mieux, et au pire extorsionnaire.

La question des prix a été ennuyeux — à l'époque, Avait pas DDL expérience avec la preuve complète rhums encore spécifiques, ou quoi que ce soit possédé près du genre de bonne volonté pour les rhums que Velier avait construit au fil des ans 2002-2014 dans ce que j'ai appelé la Âge de Demerara de Veliers; pire encore, compte tenu des informations sur la pratique des additifs DDL, pour libérer ces rhums que pure sans aborder la question de dosage, et à un coût élevé, simplement retranchée avis que LDD a été en train de voler un mars sur Velier et bousculant pour faire quelques dollars de la preuve complète, images fixes-as-the-killer-app tendance lancée par Luca Gargano.

Il est pour toutes ces raisons que les rhums initiale de libération I — PM, EHP et VSG Marqués, correspondant à la 12, 15 et 21 année vieux mélanges El Dorado avait rendu célèbre — ont été reçus tièdement au mieux, bien que je sentais qu'ils n'étaient pas moi-même des échecs, mais des produits très décent qui vient manqué de toucher que Luca. Henrik de rhum Coin n'a pas beaucoup de soin pour le Port Mourant et découvert 14g / L d'additifs dans le Versailles, Rhum Fat Pirate rejeté Versailles lui-même tandis que Middling sur le PM et aimer la Enmore, et Romhatten hors du Danemark, le premier à les examiner (ici, ici, et ici), pourvu d'une douche extatique de points et éloges. D'autres ont été plus mis en sourdine dans leur louange (ou condamnation), attendant peut-être de voir le consensus de développer l'opinion critique avant de s'engager.

II Relâchez 2017 consistait en un autre Enmore et un port Mourant, avec le plus d'un Velier 70e anniversaire spécial PM + diamant mélange. A cette époque, la plupart des gens avaient à contrecoeur se sont résignés à la réalité que l'âge était terminée et étaient au moins heureux que ces rhums démérara étaient encore émis — et même si elles ne portaient pas l'imprimatur du Maître, il était évident que la libération II corriger certains des défauts des premiers embouteilleurs, Débarrassé de la polarisation de Versailles (qui prend la compétence réelle pour apporter à son plein potentiel, à mon avis), et Enmore ils ont fait cette année est avéré être un rhum spectaculaire, pointant à 90 des points dans mon estimation. Cela dit, R1 et R2 ne pas vraiment vendre ce bien, si l'on en juge par leur disponibilité continue en ligne aussi tard que 2019.

III version était encore autre chose. Bien que une fois de plus émis sans fanfare ni publicité (on peut se demander ce que les ambassadeurs de la marque internationale de services de DDL et de commercialisation sont jusqu'à, honnêtement), le mot sur R3 presque aussi rapidement répandu que les premières nouvelles des premières bouteilles 2016. Cette fois-ci, il y avait quatre bouteilles – et bien que presque rien n'a été écrit sur le diamant « jumeaux » sauf, encore une fois, par RomAtten (ici et ici), les deux autres ont suscité des réactions beaucoup plus positives: une Albion (UN), et un Skeldon (SWR). ni succession (Je suis à la fois) a une distillerie sur place plus longtemps, car ils ont longtemps été démantelés et / ou détruits – mais les marques sont célèbres dans leur droit, en particulier le Skeldon, dont 1973 et 1978 éditions Velier restent des quêtes du Graal pour beaucoup.

En ce qui me, Je dois dire que, avec la troisième version, A mis à DDL reposer des doutes sur la légitimité de la collection Rare étant excellente rhums dans leur propre droit. Ils sont damnés rhums fines, ceux que j'ai essayé, au niveau de la RII Enmore 1996. Je ne peux pas dire si la série R1 ne deviendra jamais les pièces de collection ou précieux convoités graal des quêtes de la façon dont les originaux sont devenus Veliers – mais ils sont bons et la valeur découverte. Notez qu'ils restent, pas seulement à mon avis, trop cher et cela peut expliquer leur disponibilité continue.

Il est presque un trope de film que les films d'horreur première existez comme véritable horreur qui effraient la merde hors de tout le monde, se transformer en moins boo-fêtes, et finissent dans des comédies tristes et rip-offs argent d'appui indigne que la franchise passe sa date de vente. Je ne pense pas que les finira Rares cette façon, parce que a fait DDL sait qu'ils ne seront plus rhum en vrac à l'exportation des images fixes en bois, au lieu maintenant sur eux pour leurs propres communiqués spéciaux et des mélanges…si, il est clair qu'ils parient sur le rhum encore spécifiques à l'avenir dans – mais peut-être pas toujours à cask strength. Le 15 an vin série fini et son compagnon 12 ans ensemble, la nouvelle collection de maître distillateur à résistance normale qui mettent en valeur les images fixes, tous les points dans cette direction.

Et c'est une bonne chose, comme les images fixes est si DDL chance de posséder sont uniques et ils font rhums fantastiques quand il est utilisé de droite, et avec compétence. On ne peut qu'espérer le prix commence à être plus raisonnable dans les années à venir, parce qu'en ce moment, il est trop tôt pour les appeler incontournables, et le coût de leur, ils pourraient ne pas obtenir le public qui les rendrait si. Ils sont certainement mieux que le 15yo beaucoup trop cher et 12 YO rhums de vin fini à résistance normale.

Épilogue

Est-ce que les survivre Rares? En retard 2019, quatre bouteilles code couleur qui étaient spécifiquement pas rares articles Collection, a commencé à recueillir un peu d'attention en ligne:

  • PM / Uitvlugt / Diamant 2010 9YO 49.6% (violet),
  • Port Mourant/Uitvlugt 2010 9YO 51% (Orange),
  • Uitvlugt / Enmore 2008 11YO 47.4% (bleu)
  • Diamond/Port Mourant 2010 9YO 49.1% (sarcelle).

Aucun d'entre eux étaient spécifiques à un niveau encore, et chacun a été au prix de 179 € dans la boutique en ligne unique en ligne où ils se trouvent. Tous étaient des mélanges (vieilli en tant que tel dans le cylindre, pas de post-vieillissement mixte), et tout arborait quelques années tropicales raisonnables. On ne sait pas si elles sont destinées à compléter le seul encore éthique des spécifiques de Rares super, ou les remplacer. A ce jour, je n'ai pas encore les goûter moi-même (la commande est en, a été).

Quel que soit le cas, A certainement pris DDL le mouvement indépendant au sérieux et vu le potentiel de ce que l'âge a démontré – on peut juste espérer leur système de prix commence à montrer plus de tolérance pour les bourses maigres de la plupart d'entre nous, sinon ils seront partagés entre les aficionados plutôt que achetés pour eux-mêmes. Et là, ils vont rester, sur les étagères poussiéreuses de petits magasins, regardée et admirée, peut-être, mais pas souvent acheté.


The Rare Collection Rhums

J'ai eu la chance d'acheter et beaucoup d'examen de la collection jusqu'à présent, et pour ceux qui souhaitent entrer dans les détails, les commentaires sont liés ici:

En janvier 2021, la Le NW Rum Club basé au Royaume-Uni a fait un examen complet de toute la collection Rare (libère je, II et III), et ça vaut le coup d'œil, très informatif, parler des sorties, et les alambics.

Décembre 042019
 

Il y a dix ans, overproof rhums (que je désigne mentalement quoi que ce soit 70% ABV et au-dessus, même si je suis bien conscient qu'il existe d'autres définitions) étaient limités à les fameux 151s – jus à 75.5%, souvent légèrement vieilli, et conçu comme agents de mélange sans distinction particulière ou sophistication. « Quelque chose avala entre les efforts plus sérieux,»J'ai écrit une fois, non sans un certain dédain débutant. Ils étaient très amusantes à écrire, mais à peine « grave ».

Mais au fil des années, une chose étrange se produisit – certains producteurs, indépendants, en particulier,, a commencé à libérer rhums à force de sérieux tonneau et beaucoup étaient puissants et assez savoureux pour faire les lacunes des 151s évidentes, et l'intérêt a commencé à aller dans une direction différente – fort, non liée à un certain nombre, et soit non vieillie ou directement du tonneau après quelques années. Je ne sais pas s'il y avait une sorte de course non-dit au sommet pour certains de ces types de rhums – mais je peux dire que le pouvoir et sérieusement le bon goût étaient et ne sont pas toujours mutuellement exclusifs, et l'homme, ils gardent de se améliorer. Ils sont devenus, en bref, très rhums grave, en effet.

Il est clair que l'intérêt à connaître, posséder ou juste essayer ces rhums-réglage d'enregistrement est il. Il y avait un nouveau poste de non-vraiment-très bon 2018 Unsobered liste « définitive » des rhums les plus forts dans le monde l'autre jour qui a obtenu une certaine attention, et une quantité incroyable de traction et de commentaires a été prodiguait Ministère de Steve Leukanech FB de fil de commentaire Rhum du Sunset Très Fort de la même semaine, et il y a toujours un tas de bonne humeur et de commentaires grivois chaque fois que quelqu'un met une image du dernier monstre de la preuve qu'ils ont trouvé dans un bar de marigot, et essayé.

Et donc, vu que, Je pensais que je récapituler mon expérience avec (espérons-le mieux) liste des rhums explosifs vraiment sont parmi les plus forts que vous pouvez trouver. Je ne vais pas appeler la mienne “définitive” – Je suis sûr qu'il ya des choses qui se cache autour d'attente à bondir sur ma glotte et tasse mon palais quelque part – mais il est un bon endroit pour commencer, et mieux encore, Je l'ai essayé la plupart et donc il n'y a un bref texte de présentation pour chacun de ces. J'ai commencé à 70% et a travaillé mon chemin en augmentant les points de preuve, pas la qualité ou la préférence.

Nous espérons que vous aimez, espérons que vous pouvez trouver un ou deux, et quel que soit le cas, s'amuser…mais faites attention quand vous faites. Certains de ces rhums sont gélignite liquide avec un fusible court, et doit être manipulé avec un chapeau avec respect et la tête pieusement ôté inclina.


Neisson L’Esprit Blanc, Martinique – 70%

Tout simplement parce que je ne dispose que d'un ou deux dans cette liste agricoles ne signifie pas qu'il n'y a pas d'autres, juste que je ne l'ai pas trouvé, acheté ou encore essayé les. Il y en a à différents niveaux de preuve dans les années soixante, mais jusqu'à présent, l'un des meilleurs de ce genre et le plus puissant est ce fruité, herbeux et délicieux 70% rhinocéros blanc d'un des meilleurs des domaines Martinique, Neisson. Clair, croustillant, un clairin sucré salé sur les stéroïdes mélangés avec la douceur d'un bon rhum de style agricole.

Jack Fer Grenade Overproof, Grenade – 70%

Westerhall, qui n'est pas une distillerie, ce beefcake 140 assemble l'épreuve à Grenade en stock Angostura de la Trinité, et il est peut-être nommé (avec humour Islander salée) après diverses parties viriles. Ce n'est pas vraiment impressionnant rhum – une colonne encore industrielle blanche filtrée est rarement – avec quelques goûts exceptionnels, fait la plupart du temps pour les habitants ou paralysent la visite des touristes. Je pense que si jamais ils pris la peine de l'âge ou arrêt avec la filtration, ils pourraient en fait avoir ici quelque chose d'intéressant. Jusque là, au-delà des droits de vantardise locales, pas vraiment.

L'Esprit diamant 2005 11 YO, Guyane / France – 71.4%

L’Esprit de Bretagne peut être l'une des plus méconnues indies sous le radar autour et démontre que cette 11 année rhum vieux de la colonne de diamant encore, que je suppose être le Savalle français, juste parce que les saveurs de cette chose sont si massives. Au départ, vous pourriez penser que (une) il ne peut y avoir beaucoup de saveur à quelque chose de si fort et (b) il est un alambic en bois — vous auriez tort dans les deux. J'ai donné cette chose 89 points et il reste le meilleur des rhums 70% -ou-je plus ai encore essayé.

Takamaka White Bay Overproof, les Seychelles – 72%

Ce rhum de l'océan Indien n'est plus fait – il a été arrêté au début des années 2000 et remplacé par un 69% blanc; encore, Je pense que ça vaut essayer d'un si vous pouvez le trouver. Il est une colonne encore distillat avec une pincée de pot encore du jus de haute ester jeté pour les coups de pied, et est tout à fait savoureux dram, peut-être parce qu'il est non filtrée et non vieillie. Je pense que le 69% version est faite de la même manière avec peut-être quelques ajustements des éléments de colonne et de pot et les proportions. Délicieux.

Plantation d'origine sombre Overproof 73 %.

Aussi abandonné et maintenant remplacé par le OFTD, the Dark originale était la version stéroïde améliorée du éminemment oubliable 40% rhum avec le même nom (moins “overproof”). Provenant de la Trinité (Angostura), un mélange de jeunes rhums avec certains 8 YO pour ajouter une certaine profondeur, et brièvement en fûts âgés ex-bourbon fortement carbonisés avec un dernier tour en fûts Cognac. Sur la base de la couleur observée et les notes de dégustation écrites par d'autres, Je pense que le caramel a été ajouté à assombrir, mais jusqu'à présent, je ne l'ai jamais essayé moi-même, car au moment où il était disponible, je ne l'avais pas, ou des fonds, disponible. Je vais en prendre un de ces jours, depuis que je l'ai entendu est assez bon.

Hart Lemon or rhum de la Jamaïque (1970s) – 73%

Depuis ce rhum – dont les antécédents de dos extensible à 1950 – n'est plus dans la production soit, On peut se demander d'inclure ici, mais elle et d'autres comme il a été se présenter au nouveaux sites d'enchères en ligne avec une certaine régularité, et je rajouterais parce que je l'ai essayé et ont donc plusieurs de mes amis. Mélangé, comme était de retour d'une pratique courante alors, et je ne sais pas si d'âge ou non…probablement pendant un an ou deux. Le goût, bien que – sensationnel. Noix, sacs entiers de fruits, ainsi que la sciure de bois et l'odeur de moisis bibliothèques depuis longtemps abandonnées et décomposition chesterfields.

Longueteau Genesis, Guadeloupe – 73.51%

Pas que j'ai eu rhum le privilège d'essayer, mais Henrik du site assoupie RumCorner a, et il était plat et manié par claqua la preuve énorme de la chose: "…subjuguant vous et pins vous au sol…et c'est d'un pied," il a écrit, avant l'épilation éloquent sur sa chaleur et puissance, réglisse, sel, herbe et agricole comme caractère. En fait, il a comparé à un bas composé Sajous, même si elle était en fait plus faible que la Genèse, qui dit beaucoup pour le contrôle que Longueteau affiché à faire de ce non vieillie blanc bagarreur. Dès que je me suis rappelé à ce sujet, Je suis allé immédiatement à son concessionnaire et troqué pour un échantillon, qui, avec mes logistique et de la chance, devrait entrer en six mois.

SMWS R3.5 « Marmite XO », Barbade / Ecosse – 74.8%

Richard Seale une fois farouchement nié que Foursquare avait quelque chose à voir avec ceci ou le R3.4, et il était correct – le rhum est venu de WIRD. Mais il n'y a pas de honte attaché à cet endroit, parce que ce fut l'un fortement fait, fortement dégustation, morceau de travail bien assemblé à une épreuve haute, que tout fabricant aurait été fier de libérer. Je l'ai tellement aimé que j'ai passé énormément de temps à polir ma langue avec amour pour lui donner le respect approprié, et à la fois l'examen et le rhum restent parmi mes favoris à ce jour.

Forres Parc Puncheon Blanc Overproof, Trinité – 75%

meh. fourrage Cocktail. Pas vraiment impressionnant une fois que vous acceptez sa force growly. Il sert à effectuer par Fernandes Distillery avant qu'il ne vendu à Angostura et peut-être qu'il valait mieux à l'époque. la marée noire, cool, presque la vodka présentation de style de la bouteille se cache le fait que la colonne encore le rhum qui a été filtré triple (quoi, une fois ne suffisait pas?) seulement goûté glancingly de fruits sucrés et le sel et la lumière, mais il manquait tout type de caractère individuel qui distingue plusieurs autres rhums sur cette liste (ci-dessus et au-dessous).

SMWS R3.4 « vous rend fort comme un lion » Barbados / Ecosse – 75.3%

Le L'Esprit 2005 eu 89 points, mais celui-ci est venu juste derrière rugissant avec cinq points supplémentaires de preuve et décalage d'un point de pointage (88). Quel rhum incroyable c'était, avec une bouche riche et crémeuse sensuellement, sacs de saveurs en compétition et une finition formidable; et tout chaud épicé et vif et damnés, buvables aussi éminemment. Je ne sais pas qui mélangerait ce étant donné le prix ou sip donné la preuve. Il est un mouton-shagger d'un rhum-busting balle, et si elle peut encore être trouvé, tout à fait la peine d'essayer ou acheter, ce qui est plus facile.

Tous les différents “151” Espace (pas besoin de liste juste un) – 75.5%

Il peut être injuste de ma part de mettre tous les différents 151s ensemble dans le même panier. Ils sont aussi différents que le fromage et la craie entre eux – juste voir comment sauvagement, largement variante, les suivantes sont: Forsythe de l'habitation Velier 151 (Jamaïque), Brugal (blanc), Tilambic (Ile Maurice), Spirits Lost « Inspired cubaine » (USA), Bacardi (Cuba), Lemon Hart (Canada par la Guyane), Cavalier (Antigua), Appleton (Jamaïque), Ainsi de suite. Ce qui les unit est leur intention – ils ont tous été faits pour être mélangeurs Barroom, la qualité une préoccupation secondaire, la force et les droits de vantardise étant la clé (le Forsythe 151 peut être une exception, étant plus un outil pédagogique, A mon humble avis). Bien, peut être. si j'avais le choix, Je serais toujours dire que le Lemon Hart est un favori de longue date. Mais ils ont tous quelque chose à leur sujet qui leur fait des boissons amusantes à mandrin dans un cocktail tueur ou chug vers le bas la glotte. (Note: le lien dans le titre de cette entrée vous amène à une histoire des 151 avec une liste de tous ceux que j'ai identifiés en bas).

Inner Circle Cask Strength 5 YO Rum (Australie) – 75.9%

Ceci est un rhum avec une longue histoire, datant des années 1950, lorsque la marque « Inner Circle » a été publié en Australie. Il a été mis en bouteille en trois points forts, qui à leur tour ont été identifiés par des points de couleur - underproof (38-40%, le point rouge), Overproof (57% environ, point vert) et 33 Overproof (73-75%, point noir).Ce dernier a été ressuscitée et est en vente à Oz — Je n'ai pas encore réussi à en acquérir un. Je l'ai entendu est une bête, bien que — de sorte que la recherche continue, depuis que je suis aussi vaine que toute autre personne qui se vante d'échantillonnage de ces uber-mensches de rhum, et ne veulent pas les Australiens d'avoir tout le plaisir.

L'Esprit Beenleigh 2013 5YO Australian Rum – 78.1%

L'Australie ajoute un autre à la liste avec cette mise en bouteille européenne de rhum du pays d'Oz. C'est un couteau tranchant pour la glotte, un moment de tempête semblable à Conrad. Quelles surprises, On récupère après, est la façon dont il semble traditionnel, comment unexceptional (en dehors de la puissance) – vous franchissez attend un Bundie, dire, mais émerger avec un rhum de type caribéen très fort. Cela ne fait pas mal du tout dans aucun sens, juste un overproof très intéressant d'un pays dont les rhums nous ne savons pas assez..

[75] Paille 80, L'Autriche – 80%

Apparemment Stroh ne fait maintenant utiliser distillat des Caraïbes pour leurs diverses expressions récolement, et il est légèrement plus buvables ces jours-ci en conséquence. L'examen initial je l'ai fait était l'ancienne version, et au rhum ramène Verschnitt qui était si populaire en Allemagne au 19e et au début du 20ème siècle. Pas ma tasse de thé, vraiment. Un rhum épicé, et nous avons assez les vraies là-bas pour ne pas me faire trop de soucis à ce sujet. Il est fort et de l'éthanol-y comme l'enfer, et ne doit être utilisé comme agent aromatisant pour pâtisseries, ou un autrichien Jägertee.

Denros Rum Fort, St-Lucie – 80%

Un blanc filtré colonne encore le rhum de St. Lucia Distillers, il est pas fait pour l'exportation et reste le plus courant sur l'île. Il est censé être le ingrédient de base pour la plupart des différents rhums « épices » made in rumshops autour de l'île, mais bien sûr, les habitants boiraient pur ou avec de l'eau de noix de coco aussi vite. Jusqu'à présent, je ne l'ai pas réussi à suivre une bouteille vers le bas pour moi-même — il est peut-être temps de voir si c'est aussi bon que la rumeur le suggère.

SMWS R5.1 Long Pond 9 « Mint an Berlingots », Jamaïque / Ecosse – 81.3%

C'est un rhum qui m'a frappé directement dans la semaine prochaine, et je l'ai utilisé pour gifler une quantité de newbs de rhum au Canada dans les escaliers. Dommage que je ne peux pas l'envoyer à l'Europe de matraquer certains de mes amis danois, parce que pour vous, quelques-uns ont déjà eu quelque chose comme ça et il était le plus fort et le plus dur à cuire de la Jamaïque que j'ai jamais trouvé avant que le Tigre sauvage rugit sur la scène et détrônée. Et je pense toujours qu'il est l'un des meilleurs overproofs de la Jamaïque.

L'Esprit du Pacifique Sud Distillery 2018 Blanc non vieilli – 83%

Fort, profil de saveur étonnante, alambic, non vieilli, et une masse de saveur. Je ne suis pas un gourou du barman ou un cocktail, mais même si je pas mélanger dans l'une des concoctions simples habituels que je fais pour moi-même ... .c'est trop original pour que. Il est l'un des deux rhums blancs et non vieillies L'esprit fait, à la fois presque hors des cartes. Qui aurait jamais pensé qu'il y avait un marché pour un éclair blanc clair comme celui-ci non vieillie?

Sunset Très forte, St. Vincent – 84.5%

Le rhum qui était, pour la plus longue en, le grand méchant loup, parlé dans murmures étouffés dans les coins sombres de bars miteux avec des parties égales la peur et la crainte. Il m'a fallu les âges pour obtenir un, et quand je l'ai fait je n'étais pas déçu – il y a une douce, bacciformes lumière aromatisée aspect à ce qui ne vous laissez pas en quelque sorte piétiné plat par cette preuve titanesque. Je ne sais pas beaucoup de ceux qui ont échantillonné ce qui n'a pas couru immédiatement sur pour poster l'expérience sur les médias sociaux, Et qui peut les blâmer? Il est un hargneux, aboiements fou rue bagarreur, un monstre avec plus de culture que l'on aurait pu s'y attendre, et une émeute pour essayer soignée.

L'Esprit diamant 2018 Blanc non vieilli – 85%

À peu près le plus fracassant bruisingly overproof jamais sorti par un embouteilleur indépendant, et il est un miracle qu'il ne tombe pas sur sa force et sur son visage (comme, oh le Parc Forres, dessus). Il fait la Habitation Velier PM une meilleure en force mais ne pas être tout à fait aussi bon goût dans. Est-ce que j'en ai quelque chose à faire? Pas du tout, ils sont des frères d'armes, ces deux, étant Port Mourant distillats et non vieillies feuilles de la même branche du même arbre. Il montre à quel point le profil en bois encore PM peut être quand soigneusement sélectionnés, à tout force, à tout âge.

Romdeluxe “Tigre sauvage” 2018, Jamaïque / Danemark – 85.2%

Tigre sauvage est l'un des trois « faune » série de rhums libérés jusqu'ici par Romdeluxe hors du Danemark, leur première et à ce jour leur plus fort. Il a acquis une notoriété instantanée au début 2019 non seulement par ce beau conception ou sa nature quasi non vieillie (il avait été reposé dans des cuves inertes pendant dix ans, ce qui est plutôt inhabituel, puis jeté dans des fûts ex-Madère pendant trois mois) mais son prix élevé, le nombre d'ester massif de niveau DOK, et que la preuve de crier 85.2%. Il a été et est pas pour les faibles de cœur ou la maigre bourse, qui est certain. Je me croise et la rue chaque fois que je vois un.

Marienburg 90, Suriname – 90%

Quelque part là-bas il y a un rhum plus puissant que ce, mais vous devez demander dans quel but de sain d'esprit, il pourrait éventuellement servir quand vous pourriez tout aussi bien obtenir un peu d'éthanol et ajouter une goutte d'eau et d'obtenir le Marienburg (ce qui fait également un 81% version pour l'exportation – la 90% est destiné à la consommation locale). Il y a quelque chose dans le décapant Surinamais, un brin de clair, odeur et le goût lumineux, mais c'est la pointe de la force, un rhum démérite loin d'être accusé d'agression avec intention de boire — et à ce stade et au-delà, il est tout son et signifiante de fureur peu. Je peu-sorta apprécie que ce n'est pas un désordre complet et total de la chaleur et le feu, et respecter Marienburg pour saisir l'anneau en laiton. Mais au-delà de cette, il n'y a pas beaucoup d'intérêt à ce, vraiment, à moins que vous compreniez que ce soit le rhum Chuck Norris utilise pour diluer son whisky.

rivières Antoine 180 Preuve blanc grenadien Rhum – 90%

J'ai entendu des histoires différentes sur Rivers’ Espace, dont jusqu'à présent je ne l'ai essayé et écrit sur le relativement « apprivoisé » 69% – et que ce que la preuve varie énormément d'un lot à l'autre et est jamais tout à fait la force que vous pensez que vous obtenez. Il est artisanale à une faute, pot calmé, et je sais que la 69% est une bombe à saveur si épique que même avec sa distribution limitée je l'ai appelé une Rum Key. Je ne peux imaginer ce qu'un 90% Version ABV serait comme, en supposant qu'il existe et est non seulement une légende urbaine (il est inclus ici pour être complet). Si elle est officiellement publié sur le marché, alors je ne l'ai jamais vu un poste légitimant, ou entendu personne parler comme un fait, déjà. Peut-être quelqu'un qui sait à coup sûr resté à Rivers après une gorgée et n'a pas encore de se réveiller.


Les ajouts de dernière heure et les mentions honorables

Sans surprise, les gens ont été trébucher sur eux-mêmes pour me envoyer des candidats qui devraient faire la liste, et il y en avait à peine qui a raté la coupe – dans les deux cas, J'avais évidemment pas connu ou essayées, d'où leur omission involontaire. Voici ceux qui ont été ajoutés après le message initial est sorti, et vous devrez faire votre propre évaluation de leur qualité, ou laissez-moi savoir de votre expérience.

Old Brothers Hampden 86.3% Rhum blanc LROK

360 des bouteilles de ce rhum à haute teneur en ester incroyablement féroce ont été libérées par un petit 2019 , et le jus a été farci dans de petits flacons d'une simplicité et d'une beauté esthétique surpassant. Même si je n'en ai pas goûté (un article à ce sujet sur FB m'a alerté de son existence). Je ne peux pas m'empêcher de désirer une bouteille, juste à cause de son look de blonde-femme-fatale glacée, tout droit sorti d'un film de Hitchcock où la dame quitte l'innocent critique de rhum juste après l'amour éternel est déclaré avec ferveur.

Ferme aérienne Preuve de Maggie – 70%

Ferme de Maggie est une distillerie américaine J'ai entendu un peu de juste au sujet, mais dont les produits que je ne l'ai pas jusqu'à présent réussi à essayer. Leurs horloges Proof Airline effrontément nommés à la fin fond de mon échelle arbitraire, est un rhum blanc, et je pense qu'il était si intitulé de manière à permettre aux gens de comprendre que oui, vous pouvez en effet prendre un avion aux États-Unis et non être arrêté pour le transport de matières dangereuses et rendre le monde dangereux pour la démocratie.

ALORS QUE – Trelawny Jamaica Rum – X Beaux drams aficionados – 69% / 85.76%

Voici un DOK fan-mis en vente sur Fine drams, et alors qu'à l'origine il suintait de l'alambic 85.76% et à proximité du saignement max de esterland (~ 1489 g / LPPP), celui mis en bouteille, il a décidé de prendre l'approche prudente et composé vers le bas au niveau de la vente 69%. Même à cette force, On m'a dit qu'il a vendu en quinze minutes, ce qui signifie que certaines personnes disent tout dédaigneusement sur le but d'un rhum DOK, il y a un marché pour les « em. Notez que RomDelux a fait dans la version de fait 149 bouteilles à pleine 85.76% encore la force, comme noté par un gars dans reddit ici, et un autre ici.

(Cliquez sur la photo pour agrandir)

Esprits royaux hawaïens 95% Salle

En mai 2020 la Distillerie RHS sur Maui (Hawaii), qui s'appelle plutôt amusant “Willie Wonka d'alcool” demandé l’approbation du label TTB 95% rhum qui a immédiatement attiré sniff de désapprobation en ligne pour être rien de plus qu'une vodka au mieux, esprit neutre au grain au pire – parce qu'à cette force, presque tous les congénères apportant de la saveur ont été éliminés. Néanmoins, bien que la société semble exploiter une installation industrielle produisant une large gamme de spiritueux distillés pour tous les arrivants (un peu comme Florida Distillers qui font Ron Charles, Vous vous souviendrez), si leur affirmation que ce produit est fabriqué à partir de canne est vraie, alors c'est toujours un rhum (tout juste) et doit être mentionné. je dois dire, cependant, J'aborderais la dégustation avec une certaine prudence…et peut-être même redouter. Pour sûr, ce produit tiendra la couronne pour le rhum le plus fort jamais fabriqué, dans un avenir prévisible, quelle que soit sa qualité, ou l'absence de.

Plantation Extrême Non. 4 Jamaïque (Clarendon) 35 YO 74.8%

La plantation ne doit pas être radiée des goûts des consommateurs simplement parce qu'elle suscite tellement de haine pour sa position sur les IG de la Barbade et de la Jamaïque. Il doit aussi être jugé sur les rhums qu'il fabrique, et la série Extreme de rhums, qui amènent l'information à un tout autre niveau et sont embouteillés à des forces musculaires de fût, chaque fois (plus, Je pense qu'ils se sont dispensés du dosage). Celui-ci, un jamaïcain sérieusement gonflé, est l'un des plus costauds et j'ai hâte de l'essayer non seulement pour la force, mais c'est incroyable (continental) âge.

Dillon Brut de Colonne Rhum Blanc Agricole 71.3%

Un rhum blanc non vieilli de la distillerie Dillon de la Martinique, dont nous ne savons pas assez et dont nous n’essayons pas assez. Ce gâteau au bœuf encore fort est probablement le plus fort qu'ils aient jamais fabriqué ou qu'ils feront jamais…jusqu'au prochain, et Pete Holland du Floating Rum Shack m'ont poussé dessus (c'est sa photo, alors merci Pete!) remarquant “Une fois que vous essayez de haute preuve, est-il jamais possible de revenir en arrière?” Une bonne question. J'ai probablement besoin de trouver cette chose juste pour voir, et pour sûr, si c'est à la hauteur, ça fera ma troisième liste de grands rhums blancs le moment venu.

Velier caroni 1982 Lourd 23 YO (1982 - 2005) 77.3% | Caroni 1985 Lourd 20 YO (1985 - 2005) 75.5% | Caroni 1996 Lourd 20 YO (1996-2016)(Cask R3721) Légende" 70.8% | Caroni 1996 Lourd 20 YO (1996-2016)(Cask R3718) Légende" 70.8% | Caroni 1996 "Trilogy" Heavy (1996 - 2016) 70.28%

Cinq des légendaires Caronis de Velier figurent sur cette liste, tous pointent à 70% ABV ou plus. Ils sont, sans surprise, difficile à obtenir à des prix raisonnables de nos jours, et dans une certaine mesure, il existe une réelle similitude entre tous, car ce sont des branches variées du même arbre. Une fois à peine connu, leur réputation et leur coût ont explosé au cours des cinq dernières années et n'importe lequel d'entre eux serait un bon achat – et avec son mélange d'huile de fusel, fruits noirs, prend, copeaux de bois et pas de pénurie de saveurs étonnantes, Je dirais que la 77.3% obtient mon vote pour le moment. Serge le pensait aussi, a l'époque….mais méfiez-vous du prix, qui a récemment dépassé 2600 £ il y a à peine quelques mois aux enchères.

rockch12 (2)Cadenhead Single Cask Black Rock WIRR 1986-1998 12 YO 73.4%

Un autre rhum que je n'ai pas essayé, l'une des éditions variées du célèbre 1986 Pot Rockley de WIRD. Lors d'un magnifique 73.4% c'est un rhum étonnamment lourd sorti des années 1990, quand le rhum faisait ses premiers pas pour devenir plus qu'un simple mélange cubain en herbe. Peu ont réussi à l'essayer, moins encore à écrire à ce sujet. Marius de Single Cask (à qui j'ai volé l'image) est l'un d'eux, et il, même s'il n'est pas entièrement conquis, donnait encore au rhum un solide 87 points.

Saint James Brut de Colonne Rhum Agricole Blanc BIO 74.2%

Après avoir goûté à la saveur titanesque de Saint James jus de pot encore, il va sans dire que 100% rhum blanc biologique non vieilli alimenté par 74.2% de la puissance folle est quelque chose que moi et tout amateur de jus de colonne blanche doit encore mettre la main sur. Des trucs comme celui-ci font que les mélangeurs blancs doux et légers des années 60 se précipitent pour se cacher dans les jupes de leur maman, et fera exploser joyeusement toute glotte non préparée qui ne lui rend pas le respect requis. J'ai hâte de l'essayer moi-même.


Si je devais choisir le meilleur du lot je dois dire que la Neisson, le SMWSs et la vie L'pour les Esprits premières places, avec la venue de tigre sauvage en Bifurquer à droite derrière eux, et je donnerais aime chapeau pointe à la fois l'ancien et le nouveau citron Harts. Ceci est tout à fait subjective bien sûr, et franchement il pourrait être préférable de commencer par ce qui est le pire et se déplacer à partir de là, plutôt que d'essayer et aller par des niveaux de force, comme je l'ai fait.

Il est clair que si, juste parce que du rhum overproof massivement déchiré et généreusement torques est vieilli pendant des années, ne signifie pas qu'il est aussi bon ou meilleur que certains blancs non vieillie. En fonction de vos goûts, les deux peuvent être incroyable…pour assurer qu'ils sont tous un frisson d'excitation tapageuse chaud snot essayer. Sur le revers de la médaille, le Marienburg suggère qu'il ya une limite supérieure à ce jeu, et je pense que lorsque nous avons atteint autour 90% ou environ, même si il est plus fort, nous éperonner dans un mur — au-delà duquel le mensonge Sh * folie t-and-go-aveugle et simple folie de vouloir simplement dire «J'ai fait le plus fort » ou « je bue. » sans rime ni raison. Je sais qu'il ya un 96% Beefcake là-bas, mais jusqu'à présent, je ne l'ai pas trouvé à moi-même échantillon, et alors qu'il est une erreur cardinale à opine à l'avance de son expérience personnelle dans ce domaine, Je ne peux pas dire que je crois que ce sera un peu batteur monde trembler la terre. Au moment où vous appuyez sur cette force que vous buvez de l'alcool neutre et à moins qu'il ya un régiment vieillissement en place pour ajouter quelques côtelettes de saveur, pourquoi êtes-vous exactement prendre la peine de boire?

Mais jamais l'esprit. Overproofs aurait pu être fait à l'origine pour être des mélangeurs titanesques et ont même été, comme je l'ai une fois émis l'hypothèse, efforts jetables diffusées entre les rhums plus graves. Mais les rhums fabriqués par le SMWS, Romdeluxe, L'Esprit et d'autres ont montré que le jus de cask strength avec le vieillissement minimum, si soigneusement sélectionnés et judicieusement émis, peut se vanter des côtelettes de goût trop sérieux, et ils ne doivent pas nécessairement viser le « plus puissant rhum dans le monde » être rhums fines juste damnés. Si vous voulez la rue cred réellement être en mesure de dire que vous avez eu quelque chose de plus fort que l'un de vos copains de rhum, cette liste est pour vous. Moi, Je pense aussi comme une autre étape importante dans mon éducation de la diversité de rhum.

et bien, ouais, peut-être après avoir bu un de ces, je voudrais tranquillement admirer et boum ma poitrine de biscuit dans le miroir une ou deux fois lorsque Mme. Caner ne cherche pas (et ricaner) et gazouiller mon vantardise au mur, « Je l'ai fait. » Je ne pourrais jamais nier tout à fait que.


Autres notes

  • Dans mes recherches, j'ai trouvé beaucoup de références à Rum JB Overproof du Charley à 80% ABV; cependant, toutes les photos disponibles en ligne une résolution de faible nombre de copies du 63% version que j'ai écrit déjà, donc je ne pouvais pas l'inclure comme une entrée sans mieux, Umm, preuve.
  • Merci à Matt, Gregers et Henrik qui a ajouté des suggestions.
Septembre 262019
 

retour autour de deux ans, Je mets en place une liste des favoris de la classe de mélange, les rhums blancs, et la liste 21 exemples je considérais mémorable jusqu'à ce point. À l'époque, Je soutenais qu'ils pourraient ou pourraient ne pas être âgés, mais pour âcreté, force, unicité et pur plaisir, ils étaient une nouvelle tendance que nous devons prêter attention à. Et en effet,, heureusement, dans le temps depuis lors, nous avons vu assez peu de variations nouvelles et intéressantes à vendre, surtout parmi les nouveaux micro-distilleries réapparaissent. Ils doivent être remerciaient leur bonne étoile pour cette forte appréciation de courant sous-jacent, car elle permet rhums non vieillies dès le encore disponible à la vente immédiatement – et être recherché! – plutôt que de tenter de percer sur le marché mélange avec une sorte de Bacardi dans knockoff succédané un effort pour rendre les flux de trésorerie

Pour la plupart, J'ignore rhums de mélange fades dans mes commentaires, mais ce n'est pas parce qu'ils sont mauvais, jambe. Après tout, ils servent leur but de fournir un soubresaut alcoolique sans question…juste sans fanfare ou le style, ou le caractère unique de toute nature. Ils sont, me, simplement ennuyeux – complet bâillement-throughs. En fait, la fourniture d'alcool est à peu près tout ils font, et comme un caméléon, ils prennent le goût de tout le reste est jeté dans le verre. C'est leur raison d’etre, et il serait inexact de dire qu'ils sont rhums merde juste pour suivre la ligne de leurs créateurs.

Encore: mon désir dégustation assez particulier est différent, puisque je ne suis pas un passionné de tiki ou un boozehound. Quand il vient aux Blancs, Je suis un masochiste crier: Je veux hargneux grognements bâtards, Je veux contester, Je veux un Smackdown de proportions épiques, Je veux vérifier que empestant Dutty-pue-Bukta là-bas qui peut être dégoûtante forte, peut avoir l'odeur nauséabonde de M.. force niveau Olympia, peuvent puent d'esters et pourrait verser le soufre non dilué et hogo et rancio et Dieu sait quoi d'autre sur mon schnozzola et mon palais. Il est parfaitement correct de « em haine…mais par Dieu, Je ne vais pas ennuyer, parce que, comme ces porknockers et Bushmen grand-'n'-bad je travaillais avec dans ma jeunesse, alors qu'ils pourraient se Garb dans un manque de sophistication glorieuse, ils sont honnêtes et ils sont forts et ils sont dur à cuire, et ils vont vous donner la chemise sur leur dos sans hésitation.

Tous les rhums ci-dessous sont nécessairement conformes à celles certes hors normes détraqué personnelles de mes. et bien sûr, vous pourriez haïr un ou plusieurs (ou tout), et très probablement favorisé les candidats de votre propre que vous allez me engueuler pour ne pas inscrire. Disons simplement qu'ils sont tous la peine d'essayer, certains peut-être seulement une fois, d'autres un peu plus. Si vous ne l'avez pas trempé vos orteils ici encore, j'espère que vous obtenez en profiter, un jour, autant que je l'ai fait quand je suis arrivé assailli par leurs charmes parfois enragés.


Martinique – Saint James alambic rhum blanc (60%). Certes, cela a été l'un des rhums les plus intéressants de toute nature (pas seulement un blanc) de ces derniers temps, même si elle est en production depuis de nombreuses années. En grande partie ce parce que la plupart des Blancs Martinique, nous essayons sont d'images fixes colonne – celui-ci est d'un alambic, prend pas de prisonniers et est piquante, costaud et un morceau tout rond massif de travail pour un cocktail, ou pour le courage de boire pur.

Guyane – El Dorado 3 An rhum blanc (40%). Bien qu'il soit un oldie qui est plus d'un rhum norme qu'un vrai nouveau passionnant, il reste un favori de niveau intermédiaire avec raison – car il dérive d'un mélange de la sortie des alambics en bois, et même si elle est filtrée après vieillissement pour le rendre incolore, même si elle est un “simple” force salon, une grande partie de la puissance élémentaire des images fixes saigne encore à travers. Et que cela fait une rumlet pour un moindre dieu, pour ainsi dire.

Guyana Italie. Et oui, la Habitation Velier Port Mourant unaged white rum (59%) doit venir pour le droit de mention à côté de sa cousine plus douce de LDD. Quelle cuisson à la vapeur, féroce, blanc savoureux c'est. Salé, cireux, fruité, à l'anis et de la complexité d'épargner, il est un atelier de maître sans paroles à apprécier les images fixes en bois, pris au piège dans une seule bouteille. Velier vous a soulevé la barre quand il a consacré au côté blanc toute une série de leurs HV rhums.

Thaïlande – Issan (40%). Un contraste avec la HV-PM est difficile d'imaginer plus haut. Issan est un doux, doux, pas trop farouche Sundowner. Ses charmes sont dans la facilité et langueurs, pas dans une sorte d'attaque enragée sur votre visage comme Velier préfère. Même avec cela si, il a montré un grand potentiel, un ensemble sérieux de goûts, et si l'on marche en attendant peu mais adouci presque liqueur, on est dans une bonne surprise. Si elle va toujours plus haut que 40%, ce sera une affaire encore meilleure.

Guadeloupe – Longueteau Rhum Blanc Agricole 62°. Si elle n'y avait pas eu L'Esprit de Neisson 70%, ou L'Esprit de 85% mastodonte du diamant, cela pourrait avoir des droits vantardise pour le pouvoir, puisque la plupart des blancs sont 48-58% ABV et brillance à cette force. Celui-ci vise plus, osé plus et est une émeute complète d'avoir par lui-même, adhérer à une grande partie de ce que nous aimons les non vieillies agricoles – l'herbe, à base de plantes, notes fruitées, mélangé avec un peu-sol de pin et beaucoup d'attitude.

Mexique – ParanubesWhite Rum (54%). Ceci est le plus proche d'un clairin j'ai essayé ne provient pas d'Haïti, et il possède un corps de caractère glute-de flexion et Quasimodo-pourris incomparable. À moins que vous êtes dans clairins et mescals, s'il vous plaît soyez prudent lorsque vous l'essayer; et si vous ne pouvez pas, ne me pas envoyer des e-mails enflammées sur la façon dont le sel, cire, cendres humides, cornichons, et chilis a créé un mélange de baddassery scandaleusement grossier que presque effondré vos genoux, bégayé votre cœur et votre sphincter desserrée. Il est aussi proche d'un original complet comme je l'ai essayé dans les âges.

Grenade – Rivers Royale blanc Overproof. Retasting cette 69% dur chargeur était comme redécouvrant les blancs anciens, purs blancs, pirate-grog niveau des blancs, faite de façon traditionnelle. Il est toujours pas disponible à la vente en dehors de Grenade, et je suis prématuré de nommer un Rum clé du monde. Mais si vous le pouvez, goûte-le — seulement goût il — et dites-moi ce n'est pas l'un des rhums non vieillies claires les plus étonnantes que vous avez jamais eu, melding douce et de sel et de fruits et de la soupe et une tonne d'autres choses que je n'ai pas de nom pour. Il est un popskull pâle personne ne sait assez sur, et que seule raison de le chercher vous pouvez. Il y a une version plus forte qu'il ne fait jamais de l'île même dans les valises de voyage

Madeira-Italie – Rum Nation Madère (50%). Madère rhums peuvent utiliser le sobriquet de « agricole » et ils, mais hélas, ne sont pas encore largement connus, et, par conséquent, il appartient aux indies d'élever leur profil dans l'intervalle. L'un des premiers a été Rum Nation de 50% blanc de Engenho, qui marchait une ligne fine entre « Z-z-z-z » et « WTF?» Et est venu avec quelque chose à la fois standard et originale drôlement. Si elle avait un signe d'étoile, Je dirais serait Gemini. (Note: cette entrée est une nouvelle saveur, car il a également été le premier 2017 liste et j'avais ensuite vérifié à nouveau).

Madeira-UK – Boutique-y Reizinho Blanc Agricole (49.7%). Les garçons Boutique-y de Reizinho provient d'un autre indépendant, fraîchement monnayé et beaucoup donné de la visibilité par son représentant énormément sympathique, Pete Holland Ye Olde Rum Shack (la rumeur veut que chaque fois apporte sa belle femme et sa fille mignonne-as-a-bouton pour un fest, Les ventes bondissent 50% immédiatement); ils ont bien choisi leur premier rhum tel, et l'un de leurs sélections est devenu un hors concours des blancs à Paris 2019. Celui-ci

Guyane-France – L'Esprit Collection Blanc « PM » (85%). L'un des rhums les plus puissants jamais déchaîné (pas d'autre mot fera) sur les buveurs de rhum sans défense, pas tout à fait éclipser la HV PM ci-dessus, mais se rapprochant et servant un autre indicateur que les images fixes du patrimoine en bois à diamant préserver leurs profils de goût incroyable, même si les images fixes hors frais. 85% ABV, et cela signifie entreprise, à la réglisse, caramel, vanille, fruits noirs et Dieu sait que ce éclater autre de tous les pores. J'appelle le mien « arbre ».

Martinique – HSE Rhum Blanc Agricole 2016 (Parecellaire #1)(55%). Je ne prétends pas que je peux choisir la différence entre les différentes parcelles de terrain qui composent ces micro-productions atomisées. On s'en fout, bien que? Le rhum est bon avec ou sans ces détails – c'est doux, parfumé, fruité et a quelques vieilles chaussures en cuir teinté sueur prêt à botter le cul et prendre des noms. Des tonnes de saveur et de la complexité, oodles de plaisir.

Réunion-Italie – Habitation Velier HERR. Merde J'ai aimé ça. 62.5% de pur deux alambics Harley-riding Distilled, veste sportive, mauvais gainés de cuir garçon de la Haute Ester encore. Donc, goûteuse et pourtant il ne perd rien de ses origines de jus de canne. non vieilli, avec unmessed-, mis en bouteille en 2017 et un rhum grave sous tous les angles, à tout moment, à des fins. La décision de Savanna ne pas faire disparaître l'alambic qui a fait cette, retour quand ils ont été modernisent, était un coup de maître. Nous devrions tous être reconnaissants.

Cap-Vert – Vulcao Grogue Blanc (45%). Sur la base de son alambic antécédents arrière-pays, Je me attendais quelque chose de beaucoup plus sauvage et brut et votre visage que celui-ci a fini par être. Mais il était beau – douce à la force, emballé avec des notes de fruits savoureux, eau sucrée, de la saumure et de menthe, canaliser un délicieux si off-beat agricole et un caractère rhum qui lui est propre. Je boirai soigné tous les jours de la semaine, Il y a d'autres dans la gamme, mais celui-ci reste mon préféré

Haïti-Italie – Clairin Le Rocher (2017)(46.5%). Pour mon argent, le Le Rocher est le clairin le plus accessible des quatre émis / distribué par Velier à ce jour, le plus apprivoisé, la plus riche en profondeur du goût – et c'est même avec les monticules de plastique qui ouvrent le spectacle. Ceux-ci se transforment en un mélange glorieux de fruits et légumes et d'herbes et d'agrumes qui est un témoignage de l'utilisation adroite de sirop de Bethel Romelus et une variation des fosses Dunder pour faire bouger les choses.

Afrique du Sud – Mhoba Rhum blanc (58%). Il y a un upswell d'intérêt à faire rhums en Afrique, et l'un des newbies d'Afrique du Sud est Mhoba. Encore une fois, nous avons un entrepreneur – Robert Greaves – pratiquement auto-construction d'une micro-distillerie, en utilisant un alambic et les résultats sont excellents, pas moins parce qu'il est allé directement à la preuve complète sans déblayage au sujet à 40%. Tarte, fruité, acide, chaud, épicé, crémeux, agrumes-y ... .c'est un premier effort incroyable, bien la peine de chercher.

Libéria – Sangar Blanc (40%). Rester avec l'Afrique, nous avons un autre pot encore rhum blanc contrastingly libéré à la force salon (parce que son premier marché initial sera aux Etats-Unis) et que bien malgré réussit de cette limitation. C'est léger, c'est délicieux, et reniflements et pavane comme un cheval de course détenus sur un contrôle serré, et montre la saumure, cire, des olives, fleurs et un joli assortiment de fruits légers qui se harmonisent bien. Une très bonne boisson sipping, avec originalité juste assez pour faire ressortir

Cap-Vert – Musica e Grogue Blanc (44%). Il est clair que nous avons des hommes de la Renaissance fabrication du rhum sur le Cabo Verde, parce que non seulement sont Jean-Pierre Engelbach et Simão Évora amateurs de musique, mais leur carrière et histoires de vie rempliraient un livre. Plus, ils font un très bon Grogue blanc dans la même zone que le Vulcao (dessus), vif et encore doux, ferme et claire, avec des fleurs, fruits et d'agrumes se réunissent dans une harmonie zen agréable.

Japon – Helios « Kiyomi » Rhum blanc (40%). Neuf feuilles fait ce que je propose pourrait les meilleurs rhums blancs Nippon, mais d'autres habitants ont été là plus, et certains commencent à mordre ses talons. Helios a essayé dur avec ce blanc relativement savoureux et intrigant, avec un 30 période de fermentation jour et la colonne encore jusqu'à la sortie composés 40% – et il avait certainement des choses intéressantes, arômes forts et les goûts (suie humide, iode, saumure, des olives, fruits légers et épices etc) même si elle n'a pas réussi à impressionner l'ensemble. S'ils ont décidé de la force et de changer la source de leur alambic, Je pense qu'ils ont un coup à la bague en laiton – pour l'instant, il est plus un exemple de « ce-ce que aurait pu être » rhum avec quelques touches stylistiques intéressants qu'un produit vraiment incroyable.

Antilles françaises – Île rhum « agricole » (50%). C'est propre à rhum qu'il est un mélange, pas le produit d'une seule distillerie – la source est de divers (anonyme) distilleries dans les Antilles françaises (son frère le « Red Cane » 53% est également le long de cette veine, sauf qu'il provient de distilleries en Guadeloupe et Marie Galante seulement). Cela le rend unique sur cette liste, mais on ne peut pas reprocher à la nette, fraîcheur pomme comme de son goût, la façon dont l'onctuosité d'une tarte aux fruits mêle avec le zeste d'agrumes lumière de la crème aigre. Les deux cela et la Croix-Rouge de canne sont excellents, celui-ci obtient mon vote d'un cheveu.

Viêt-Nam – Sampan blanc Overproof (54%). Tout comme Sangar et Issan et Mhoba ci-dessus, un type – un Français nommé Antoine canalisant Fabio Pourcuitte – créé une petite distillerie à partir de zéro et est heureusement libérer trois variations de ce rhum, tout blanc, à 45%, 54% et 65%. Je ne dois essayer l'ours milieu, et il a soufflé mes oreilles rabattues haut la main – ceux terreux, Brian, arômes fruités et la pression nette de ses goûts – des olives, citrons, pommes vertes, réglisse et plus – sont vraiment tout à fait délicieux. Il se marie avec « la fraîcheur d'une légère agricole avec la complexité d'un vieux niveau d'entrée," J'ai écrit, et il est bon à quelque fin que vous mettez à.

Laos – Laodi canne à sucre blanc Rhum (56%). Un merveilleux, système de distribution massive pour un peu de joie de jus distillé grave. Salé, poussiéreux, à base de plantes, odeurs terreuses et citronnées, suivi par type classique agricole grassiness propre et herbes, enveloppé dans un emballage crémeux qui offrent une grave punch. Une évolution extrêmement agréable de l'original de la même entreprise 56% Vientiane Agricole. Je ne sais pas quoi d'autre ils font, il suffit de savoir que je veux savoir.

Cap-Vert – Barbosa Grogue Rum Simple pur (45%). Compte tenu de l'empreinte de Velier dans le monde de clairins haïtiens, il est une grande surprise, ils ont seulement un Grogue, et même qui n'a guère eu de la commercialisation percutant lourde qui a caractérisé le lancement et la distribution subséquente de la Sajous, Casimir, Vaval and Le Rocher. Ce serait une erreur d'exclure de l'examen, cependant. Il a un nez fruité éclatant et propre, très raffiné, presque douce (quelque chose comme un Saint James Rhum, Je me souviens avoir pensé). Le goût est plus nette sur les fruits, a une certaine salade de légumes froid, une olive ou deux, pommes vertes et à la citronnelle, et dans l'ensemble, il est un esprit très facilement sippable.


Donc nous sommes ici, un autre 21 Espace, tout blanc, jus de canne ou de sirop de canne ou de la mélasse, qui valent un coup d'oeil si elles se croisent jamais votre chemin.

Une chose qui se distingue par ces rhums est ce qu'une vaste aire géographique qu'ils couvrent – regardez tous les pays et les îles qu'ils mettent en valeur, d'Asie, Afrique, les Caraïbes (et ce fut après J'exclus rhums du Pacifique, les Etats-Unis et en Europe). Aucun autre esprit n'a jamais eu ce genre de diversité, ce genre de diffusion, avec un profil pour tous les goûts, à des fins.

Notez aussi comment, progressivement, de plus en plus, alambics sont représentés – la production par lots est considérée comme inefficace en soi par rapport au volume d'une colonne bien entretenue peut encore générer, mais la profondeur de saveur l'ancien de ses produits imprègne, ainsi que d'accroître progressivement l'efficacité de l'innovation technologique offre.

Il est aussi agréable de voir comment rhums preuve complète prennent devant de la scène – beaucoup prennent maintenant l'existence de ce donné et ont grandi coupe leurs dents sur ces produits puissants, mais je me souviens encore quand 40% était tout ce que vous avez obtenus et il fallait faire semblant d'être reconnaissants: Nord-Américains en particulier ont encore beaucoup trop de cette merde foule-agréable genre à loyer modéré évinçant bonnes choses sur leurs tablettes.

Une note ne doit être épargné pour Grogues. Les rares que j'ai essayé ont été démontré que la – faute d'un meilleur terme – « non clairins ». Ils habitent l'espace entre la nature féroce et sans concession des rhums haïtiens, et les plus douces Guadeloupe et plus accessibles, sans être tout à fait aussi clairement raffiné que ceux de la Martinique. Cela ne veut pas dire que je peux toujours choisir « em d'un blind test, ou qu'ils sont en quelque sorte moins (ou plus) que tout autre rhum blanc…juste qu'ils sont eux-mêmes résolument et devraient être jugés en tant que tels.

Asie, à ma grande joie, continue à vomir rhums nouveaux et intéressants chaque année – certains de nouveaux micro-distilleries, certains par des opérations plus importantes, mais presque tout se déplace loin de leurs styles plus doux et plus doux si cher de touristes et ivrognes backpacking. Je n'ai pas encore attaquer sérieusement l'Australie; et Asie du Sud-et Micronésie continuent à se développer, donc si je mets jamais une troisième liste, sans doute ces régions seront mieux représentés au prochain tour autour.

En ce qui concerne les rhums ici, mon but est de ne pas les évaluer dans une sorte de croissant ou décroissant, ou de faire un choix pour ce qui est « meilleur » – quoi que cela puisse signifier. Je voudrais juste vous informer, ou vous rappeler, qu'ils existent. L'autre jour, un poste sur reddit posé des questions sur rhums lisses Agricole. Je l'ai lu et ne pas faire de commentaire, mais ce que les réponses montrent clairement combien est différent rhums blancs et rhums existent, et combien d'entre eux sont — dans l'esprit des gens — associé à des Caraïbes. J'espère que cette deuxième liste de mes montre qu'il ya beaucoup de plaisir à avoir dans l'échantillonnage rhums blancs du monde entier, peu importe où vous êtes, et que l'avenir de la sous-catégorie reste un vibrant et excitant de faire partie de tel qu'il se déroule.

 

Juin 232019
 

Il ne fait aucune différence d'une façon ou l'autre ce genre de bouteille renferme un rhum…du moins pas à ceux qui veulent juste goûter. Mais soyons honnêtes: présentation vend, cool design est un design cool et nous rencontrons parfois des rhums qui se démarquent sur le plateau juste parce qu'ils ont l'air si différent de la bouteille standard barroom, semblable à un jeu d'échecs en bois de méconnaissable, mais oh-so-belles pièces achetées à Grand Bazar d'Istanbul. Et parfois, cela a moins à voir avec une étiquette de fantaisie qu'elle fait avec la forme même de la bouteille elle-même.

Je ne fais pas un cas pour l'un des rhums énumérés ici pour être rabatteurs du monde – beaucoup ne sont pas. Mais comme un amoureux de l'originalité et le caractère distinctif — même beauté — dans la conception comme dans tous les autres aspects de ma vie, voici quelques-unes de mes bouteilles préférées, certains bien connus, d'autres pas tellement.

(Note: J'exclus d'autres spiritueux comme la vodka et la tequila et le cognac; ignorant impressionnante conception d'étiquettes qui serait un poste tout à fait distincte; et je ne compte pas carafes en verre unique en fait par des tiers pour le consommateur; je ne suis pas la liste, avec une exception, « Editions spéciales » qui sont gravées et des bouteilles en cristal spécial à la main par une maison européenne de conception dans des boîtiers en bois fantaisie vente pour cinq chiffres. Cette liste se concentre uniquement sur les versions propres de marques de rhum, qui, pour une raison quelconque ont une forme de bouteille et / ou la conception qui fait appel à moi ou peut avoir une trame de fond qui est intéressant de mentionner).

Prendre plaisir!


St. Nicholas Abbey Rhums

Cela pourrait être l'une des plus standards des bouteilles non arrondies là-bas, et je sais qu'il ya des fabricants de rhum là-bas qui utilisent le même. Ce que j'aime est l'esthétique globale. St. gravure détaillée de Nicholas Abbey sur chaque bouteille montre la grande maison, et le bouchon pointe acajou est dit venir des arbres qui ont été plantés il y a des centaines d'années et sont toujours là. de plus, vous pouvez non seulement obtenir une gravure personnalisée fait sur les lieux à la Barbade, mais il l'habitude d'être que si vous avez ramené votre bouteille après l'avoir vidé, vous pouvez l'obtenir rechargées à moitié prix. Qu'est-ce qu'il n'y a pas à aimer?

L'original Renegade Rhums

Velier fait la conception de la simplicité et de la bouteille et l'étiquette d'information standard pour régler son horloge par, avec ces bouteilles noires et menaçantes stark, étiquettes d'information.

Pourtant, Renegade rhums était là aussi avec leur propre opinion sur la question: leurs bouteilles en verre de sable gravé dépoli avec l'épaisseur, large base, et les étiquettes qui racontaient tous ceux qui voulaient savoir à peu près tout ce qu'ils voulaient savoir, étaient une aubaine pour ceux qui désiraient plus d'informations.

Peut-être juste moi, mais que la simplicité et la forme faciles sur-les-yeux me fait les considère parmi les bouteilles de rhum le plus magnifiquement conçus autour, même maintenant que la ligne a été interrompue pendant tant d'années.

 

J. Bally Martinique Rhum – bouteille pyramide

Bally, l'une des plus vieilles maisons en Martinique, a longtemps été connu pour non seulement l'excellence de ses agricoles, mais la forme pyramidal particulière et distinctive d'un de leurs bouteilles de signature. Quelques plaisantins sur les Maîtres de malt a demandé rhétoriquement si elle avait quelque chose à voir avec des formes similaires fraîches de quelques sachets de thé modernes – la réponse, bien sûr, est “non.” Il est tout simplement que c'est l'une des formes les plus stables d'avoir une bouteille sur la table, à bord d'un voilier où doit être surveillé mouvement dans les mers fortes contre.

PM DDL / EEE / CBU 1997 simples rhums fixes

publié dans 1997 pour commémorer la coupe du monde de cricket qui se tiendra dans les Antilles (et un match ou deux en Guyane), la conception des bouteilles a été délibérément choisi pour imiter l'apparence d'une batte de cricket. Ils sont, bien sûr, fâcheusement difficile à stocker, étant plus grand que la plupart, et aussi assez instable d'avoir debout autour, comme un inverse de dessus Bally. Encore – plutôt inhabituelle, raisonnablement d'origine, une histoire décente, et un relent de caractère distinctif imprègne. (Note: La Réserve du Maître Blender 2018 les rejets utilisent également ces bouteilles)

Les carafes Yachting Céramique sang de Pusser Nelson

Une raison pour laquelle j'aimais éclaireur de l'Alberta était parce qu'il était (et des restes) la seule province déréglementés au Canada, et cela signifie que tout magasin de coin maman et Pop tant aimé de Mudlanders exilées, peut stocker des gemmes non découvertes personne ne sait rien et qui ont depuis longtemps disparu des rayons des grandes Emporia.

carafes de voile Pussers sont cruches en céramique avec des illustrations de fantaisie détaillant l'héritage de la marque et la voile et la mer. Il existe plusieurs variantes et tailles, tous magnifiquement fait, appealingly en forme, et bien sûr d'attirer l'attention de tous ceux qui passent par le plateau de magasin. Ce qui est exactement ce qui est arrivé à moi il y a près de dix ans. Aujourd'hui, on peut obtenir un en ligne via le site Web de la Pusser, mais il est livré vide…le mien était plein quand je l'ai, et reste à ce jour uncracked.

R.L.. Seale de 10 Ans.

Certes, c'est l'un des plus insolites « presque une bouteille, mais pas tout à fait » sur le marché. J'ai toujours joué à des jeux d'esprit avec moi pour savoir si elle a été délibérément conçu de cette façon, que ce soit une conception erronée qui avait l'air assez bon pour essayer (ou a été utilisé pour économiser de l'argent après le fait) – mais pour que le regard déformé fondu puis congelé (qui Richard Seale a confirmé est un sac de l'eau en cuir affaissement stylisé) du 10 YO reste l'un des plus distinctifs et des bouteilles mémorables jamais fait. Le rhum est pas mal non plus à l'intérieur, et ni était le Brigand Olde 10 YO qui l'ont précédé, et qui a utilisé la même bouteille.

 

Cannon Blast rhum épicé Captain Morgan

Bien, rhum épicé ou non, 35% force wussy ou non, les points doivent être donnés pour le courage, dans la conception d'une bouteille en forme d'une bombe dans une période de craintes terroristes. Mais allez, ce qui explosif moderne ressemble à ça? C'est un boulet de canon, ou l'idée de grenade du 19ème siècle un anarchiste d'un caricaturiste.

Encore, J'admire en quelque sorte juste parce qu'il est différent, et nous ne voyons pas assez de ce. Dommage qu'il est juste un truc de marketing. Je suppose que le capitaine Morgan était (de nouveau) la canalisation qui fatiguant vieille scie au sujet du rhum étant la boisson d'un pirate, qui, compte tenu de leur nom, est peut-être pas si étrange, si galvaudé.

En tant que rhum, pas beaucoup ont passé en revue ce. Paul Senft, généralement les plus circonspects retraite et des évaluateurs, remarqué sur Distillateur qu'il était “Certainement un rhum conçu pour le tir et non en sirotant; un rhum de nom.” Aie. Je pense que sur leurs propres pieds ils ont laissé tomber cette chose.

 

nullité 6 Ans

Creepy comme sh * t, la masselotte semble canaliser la jubilation sur le dessus 1992 Peter Jackson culte classique « Braindead » (et si vous avez un sens de l'humour macabre, l'amour excès gore et ne l'ont pas vu, vous ne savez pas ce que vous avez manqué et, qui est celui de voir, aucun bar). Je veux dire, Honnêtement, je ne peux pas imaginer que quelqu'un avec de jeunes enfants garder cette chose dans la maison étant donné qu'il parle aux chefs rétrécis des tribus de chasseurs de tête primitive, quelque chose de sa publicité mentionne allègrement.

Jusqu'à présent, comme son site Web va, il est fait au Mexique dans l'Etat méridional du Chiapas, mélasse base, alambic distille, âgés de six ans dans une combinaison de chêne américain et du bois local (“chêne Chiapas”) et commercialisé par une société californienne appelée Brands iconiques. Je ne l'ai jamais essayé, mais peut-être que je devrais, juste pour obtenir cette bouteille, et peut-être un mauvais rêve ou trois.

Old Monk suprême XXX Très vieux rhum

L'Inde a très peu de marques de rhum, et ceux qui ont peu massives parts de marché dans le sous-continent, et les exportations relativement minimes. Je ne suis pas clair pourquoi, étant donné que si peu de marques maison existent croissance, il a été jugé nécessaire de se démarquer autant le vieux moine comme il le fait, avec une bouteille qui est formée comme un moine et utiliser un moniker triple X à tous ... .ah, on s'en fout? Il est plein d'humour deprecatingly, et unique à sa manière. Notez qu'il existe deux variantes de cette bouteille – Je me réfère à la figurine corps entier de trhe Suprême XXX, mais il y a un pour Old Monk Legend avec juste la tête et.

rhums visage de citrouille

Maintenant, voici le spécial Octobre, le visage de citrouille. Il est à ne pas confondre avec le rhum de citrouille épicée Captain Morgan “Jack-O souffle,” qui est un animal différent tout à fait (et probablement vaut encore moins). J'aime la conception, et alors que je connais des bars haut et en bas en Amérique du Nord ont probablement en stock, bien faire question (comme je l'ai fait pour la tête de mort) qui avec des enfants voudrait ceci à la maison tous les jours sauf Halloween. Encore, pour être honnête – il est frappant, et très cool d'avoir autour.

En intérêt, la marque arbore un mélange de rhums dominicains de divers âges (selon laquelle l'un des quatre rhums émises dont nous parlons) avec l'énoncé inutile “ultra premium” accompagnant certaines déclarations d'âge qui doivent être examinées très attentivement. Jamais essayé moi tout…au moins, pas encore. Mais si je passais la bouteille sur une étagère quelque part, Je ferais exactement ce que sa commercialisation attend – Arrêtez, prendre un second regard, et demander un avant-goût. Donc dans ce sens, la conception fonctionne comme un charme.

 

Rum Népal

La marque « Kukhri » lui-même a été créé en 1959, mais ce qui a vraiment lancé sa prise de conscience a été 1975, quand, pour commémorer le couronnement du roi Birendra dans la distillerie a le rhum dans une bouteille en forme khukri-. Près d'un demi-siècle plus tard, le poignard et le rhum « Coronation » il contient est encore un souvenir favori, et est largement exporté.

C'est le rhum qui me fait curieux au sujet de l'ensemble du sujet rhums dans des bouteilles étranges. Je l'ai acheté (et révisaient) tout simplement à cause de cette forme unique, même si je ne l'ai jamais essayé avant tout, et ont entendu est « juste » un rhum épicé standard proofed. Bien, peut être. Mais comme ces farceurs qui font la verrerie dans AK47 ou pistolets ou même des épées, celui qui a les couilles de faire une bouteille en forme de la lame nationale du pays mérite des éloges pour le design-chic seul, peu importe ce que le jus a un goût à l'intérieur comme. Et si John Rambo avait été basé dans l'Himalaya au lieu de la Thaïlande, vous pourriez avoir vu sauver lui missionnaires avec une bouteille de ce lieu de tout ce qu'il a fait à sa forge.

Mocambo mexicaine 10 YO rhum

La société mère de Mocambo a été dans les affaires depuis les années 1950 et aucun de leurs autres bouteilles sont partout près de ce genre de conception. En fait, ces jours-ci l'ensemble de la marque est pas bien connu probablement – à quand remonte la dernière fois que vous avez vu un examen ou d'une discussion, par exemple? Et pour être honnête, Je ne l'ai jamais essayé ce rhum du Mexique soit. Ah, mais qui peut nier que le facteur frais impressionnant, il possède? Un pistolet en verre avec le bouchon dans la bouche? J'achète la chose damnée juste pour pouvoir monter cette bouteille sur mon mantlepiece.

Prime “Après coup” Entrée – Collection de Appleton Edwin Charley logeur

Bien que strictement parlant cette série est une qualité de présentation unique coûte entre £ 150 et £ 200 (chaque), et non pour la consommation générale ou l'achat, les quatre bouteilles qui le composent sont si uniques, il est difficile de ne pas leur donner une mention. La collection, publié en 2005 est composé de quatre rhums jamaïcains, numérotée individuellement et mis en bouteille en verre soufflé vénitien, avec chacun comportant une statuette l'intérieur de la bouteille elle-même qui référence l'une des étapes dans le processus de fabrication du rhum: une tige de canne à sucre (Fondation), l'alambic (Éclaircissement), le canon (Vertu) et une figurine humaine d'un coupeur de canne (Transformation) qui je vais appeler Basilton Ramnaraine, juste parce que, vous savez, je peux.

Ils sont chers et je n'ai jamais vu un — Dave Russell de la Galerie Rum a écrit sur les quatre et me pigé sur les, et les liens ci-dessus sont à ses commentaires — et pourtant je pense que ces quatre bouteilles sont des objets de la vraie beauté qui peuvent prendre leur place fièrement sur une étagère où ils sont affichés.

Mention honorable

Peut-être devrait être une pointe de chapeau à quelques autres que je considérais, mais finalement ne pas inclure. Il y avait la paille enveloppé d'origine Zacapa, dont la conception a été copié par Fabio Rossi pour son Millionnaire 15 plusieurs années plus tard. La feuille de bananier enveloppé Dzama de Madagascar. St. Années James distinctif et beaucoup copié de grands flacons rectangulaires avec la section carrée. Et aussi le Belize-fait Don de Omario 15 Année rhum vieux dans sa bouteille distinctive qui était comme une étoile quand on le voit en coupe, et la La cruche de Kraken et mémorable look design noir et blanc. Mais à la fin je coincé avec ces douze et le pick bonus.

Un dernier mot

Si vous voulez voir ce que la folie d'autres esprits sont venus avec, vérifier ce lien.

 

 

Octobre 182018
 

Comme il est indiqué dans le Mount Gay XO revisite, cette société a cédé une grande partie du territoire intellectuel et prospective du paysage de rhum Bajan à Foursquare — au cours des dix dernières années, détecter correctement les tendances changeantes et les marées du rumworld, Richard Seale parier l'avenir de l'entreprise sur les aspects de la prise de rhum qui avait été jusqu'à présent considérées comme artistiques, même une touche bohème pour mieux laisser la foule élite arrogante des malteurs avec leurs bonnets en tweed doux, pipes, chiens de chasse, et gorgées au coin du feu bienveillant de certains obscurs écossais tipple. Il a une approche plus limitée et expérimentale, assisté dans sa pensée en collaboration avec l'un des noms de rhum. Cela a payé grassement, et Foursquare est maintenant le mastodonte de la Barbade, manière au-dessus de son poids poinçonnage en termes d'influence, laissant des marques telles que Cockspur, St. Nicholas Abbey et Mount Gay comme grands vendeurs, vrai, mais pas comme de vrais innovateurs avec cred de rue réel (WIRD est quelque peu différente, pour d'autres raisons).

Maintenant, Je ne fais pas d'excuses pour mon indifférence à la ligne actuelle de Foursquare du rhum Doorly – qui est une préférence personnelle de la mienne et revisite à la 10 et 12 ans en 2017 puis en 2018 (deux fois!) n'a pas changé un iota, si le 14 YO émis à force un peu plus élevé 2018 semble vraiment intéressant. Je reste d'avis qu'ils sont rhums d'antan qui se classent plus en mémoire que la réalité; qui ne les disqualifier d'être peut-être rhums clés dans leur droit, l'esprit que vous ... .just pas encore. Mais comme je l'ai essayé de plus en plus Barbadiens dans un effort pour venir à bout de la particularité des plus doux de l'île, rhum plus facile à vivre, si différent de l'âcreté féroce de la Jamaïque, la chaleur sylvestre de la Guyane, la qualité claire de Sainte-Lucie, les rhums légers de style cubain ou grassiness à base de plantes de toute agricole antillaise française, il semblait qu'il y avait une autre clé de rhum du monde qui se cache dans la Petite Angleterre, et je cherchais simplement une trop étroite attention aux candidats individuels.

Je ne crois pas qu'il est trop tôt après leur introduction à faire une telle demande, et faire valoir que la collaboration en laissant de côté habitation Velier comme le Triptyque, Principia ou 2006 dix ans, les véritables nouveaux rhums clés de l'île sont la série Cask exceptionnelle de Foursquare. Ils sont tranquillement de haute qualité, délivré en quantité, encore largement disponible – chaque semaine, je vois quatre ou cinq postes sur FB que quelqu'un a repris le critère ou le Zinfadel ou le port Cask – raisonnablement abordable (Richard Seale a fait un point de maintenir les coûts aux consommateurs de niveau peuvent réellement se permettre) et le meilleur de tous, ils sont toujours très bon.

Richard Seale – pour parler de lui est de parler de Foursquare – a fait une vertu de ce, dans la décennie précédente des préférences-rhum léger, aurait pu être un bloc réglementaire fatale – l'incapacité des fabricants de rhum Bajan trafiquer leurs rhums (les Jamaïcains fonctionnent sous des restrictions similaires). Cela signifie que si d'autres endroits pourraient se faufiler un peu de caramel ou de sucre ou à la vanille ou de glycérol dans leurs rhums (tout au nom de lissant sur la variation des lots et amélioration de la qualité, quand il n'a pas été « nos siècles recette familiale secrète » ou une « méthode traditionnelle »), et de nier pendant des décennies que ce qui se passe, La Barbade a été contraint d'émettre des plus purs, plus sèches rhums qui ne sont pas toujours appel à dents douce, lisse rhum aimant grand public, en particulier en Amérique du Nord. Il était au stade où les importateurs étaient en fait exigent que les producteurs de rhum de l'île faciliterons, s'ils voulaient rhums doux et léger à exporter.

Qu'est-ce que Foursquare a été d'utiliser toutes les options de prise de rhum à leur disposition – expérimenter avec le pot encore et encore des mélanges colonne, stratégie baril, plusieurs maturations, diverses finitions, in situ vieillissement – et le marché l'enfer du résultat. Rien de tout cela aurait compté un petit morceau, sauf pour l'intersection de plusieurs grandes forces nouvelles dans le rumiverse: le lecteur et le désir de rhums pur (c'est à dire., pur par des additifs); les médias sociaux obligent la divulgation de ces additifs et d'informer les consommateurs sur les avantages d'aucune; la montée et la visibilité des indépendants et leur approche de diffusion limitée plus; et le marché décalant lentement au moins compte tenu de rhums qui ont été émises à la preuve complète, et de l'enfer, vous pouvez ajouter la tendance émergente du vieillissement tropical au mélange. Foursquare est monté et que les ondes récoltent les avantages qui en découlent. Et il ne faut pas non plus le lis dorer – les rhums qu'ils font dans la série exceptionnelle sont très bons…il est comme ils faisaient tout en vieux Toyotas plaine, puis créé un faible coût Lexus pour le budget d'esprit cognoscenti.

Maintenant, soyons clairs – si l'on considère un rhum vraiment pur fait comme étant entièrement d'un pays (ou de l'île), à partir d'un pot ou d'une colonne spécifique encore, provenant d'une seule plantation ou propre canne à sucre immobilier, mélasse / jus, fermenté sur place, distillé sur place, ans sur place, alors la série exceptionnelle ne sont pas tout à fait, étant très bons mélanges de pot et distillat colonne, et fabriqués à partir de la mélasse ailleurs procurés. Et tandis que le sucre et le caramel ne sont pas ajoutés, l'influence du vin ou des fûts de port ou cognac est non négligeable après tant d'années…ce qui bien sûr ajoute beaucoup à l'allure. Mais je ne suis pas un enragé, Zélote chaud aux yeux qui veut rhums être coincé dans un passé mythique où seule une définition très étroite de spiritueux est considéré comme un rhum – qui étouffe l'innovation et de la pensée de la boîte et, éventuellement, la qualité, comme démontré ici souffre inévitablement. Je ne fais que souligner cette question que les commentaires Exceptionnels ne sont pas destinés à représenter la Barbade dans son ensemble (mais j'imagine Richard ne me dérangerait pas s'ils l'ont fait) – ils sont destinés à définir Foursquare, pour grappiller la gloire et le CRED de la rue et les ventes d'autres fabricants Bajan, et de la ré-embouteilleurs indépendants européens et qui a fait des bénéfices au cours des décennies avec ces rejets, et dont beaucoup estiment qu'elle devrait rester dans le pays d'origine.

Mais tout cela de côté, il y a un autre aspect à ce qui doit être mentionné: peut-être mon objectif reste encore à affiner quand je parle de l'ECS et la société et l'île. En fait, étant donné la popularité incroyable et l'appréciation enragé fan de la série – surpassés, peut-être, que par la manie des collaborations comme le 2006, Triptyque et ses successeurs – il est tout à fait probable que la série Cask exceptionnelle est un rhum clé parce que les rhums ont dans une certaine mesure a eu un global les tendances d'impact et renforcées qui ont été lancées par L'âge de Demeraras de Velier, développé par Foursquare et qui sont désormais en forte en Jamaïque – vieillissement tropicale, sans additifs, cask strength. Alors oubliez la Barbade…ces rhums ont eu une énorme influence bien au-delà de l'île. Ils font partie de la tendance émergente à produire rhums qui visent entre les débutants et les amateurs ur-geek et ne cassera pas la banque soit.

Peut-être est la raison pour laquelle ils ont attiré l'attention de la foule mondiale de rhum de manière efficace – pour la série exceptionnelle rhums à monter dans l'estimation du public de rhum si vite et si complètement éclipser (sans jeu de mots) presque tout le reste de la Barbade, dit beaucoup. Et bien que ce soit juste mon avis, Je pense qu'ils résisteront à l'épreuve du temps et de prendre leur place rhums qui établissent une nouvelle norme pour la distillerie et l'île. Pour cette raison, je décidé de ne pas prendre une personne rhum comme candidat pour cette série, mais d'inclure l'ensemble complet à ce jour comme « un » de la Les rhums clés du Monde.


Les rhums au 2018

Note – Je ne l'ai pas revu tous officiellement (bien que j'ai des notes de dégustation pour la plupart). Toutes les notes ici sont les miennes, publiées ou non.


Image (c) Henrik Larsen, de FB

Mark I« 1998 » 1998-2008 10 Ans, Bourbon Cask, 40%, 15,000 bouteilles

Ce rhum reste et goûtée par non acquise me. Franchement, je pense que c'est le cas pour la plupart des gens, et même si l'immense était à résultat 15k bouteilles dans le monde entier, C'était il y a dix ans, il est donc susceptible d'être trouvé que sur le marché secondaire. Cela dit, Je soupçonne que c'était un orteil dans l'eau pour Foursquare, il a testé le marché et a cherché à se déplacer dans une nouvelle direction, peut-être la copie du succès des indépendants sans endommager le représentant ou les ventes de la RL de Seale 10 YO, Salle 66 ou gamme de Doorly. L'écart entre 2008 et 2014 lorsque le port Cask est sorti suggère que certains plus tripotant avec les engrenages et les leviers était nécessaire avant Mark II est sorti de la porte, et Richard lui-même plutôt aigrement grommela que les importateurs l'ont forcé à faire 40% quand en fait il voulait aller plus haut…mais il manquait l'effet de levier au moment.

Mark II — "Port Cask Finish » 2005-2014 9YO, 3an-Bourbon, 6an-Port, Pot / colonne Blend 40%, 30,000 bouteilles

Six ans se sont écoulés entre Mark I et Mark II, et beaucoup changé en ce moment. nouveaux blogueurs, explosion des médias sociaux, large reconnaissance de la question des additifs. Avec le Prémisse, le PCF Mark II reste la plus importante émission à ce jour à 30,000 bouteilles dans le monde entier. Pas vraiment un rhum fini dans le sens classique, mais plus un double rhum vieux, avec la majorité du temps passé à Port Fûts.

N – notes en caoutchouc et de l'acétone, décoloration, puis remplacé par un assortiment de Fruité: agrumes doux d'oranges, raisin, raisins, jaune mangue, prunes, vanille, caramel au beurre; aussi quelques épices, la cannelle pour la plupart, et certains cardamome.

P – Doux et relativement vaporeux. pruneaux, vanille, cerises noires, caramel. Lait de coco et des bananes, yaourt sucré.

F – Court, lisse, soufflée, calme, modeste. Certains fruits et peau d'orange au caramel salé et les bananes

T – Encore manqué de courage (de nouveau, la force était la demande d'importateurs), mais a souligné la voie à tous les (mieux) Cask série exceptionnelle rhums qui se sont révélées dans les années suivantes.

Mark III« 2004 » 2004-2015 11 YO, Bourbon Cask, Pot / colonne Blend, 59%, 24,000 bouteilles

Dans Une 2015 deux rhums ont été émis en même temps, tous les deux 11 âgé. Ce fut le plus fort et sa qualité a montré sans ambiguïté que Foursquare est en train de changer le jeu pour la Barbade.

Et la connexion Velier était sûrement une partie de la philosophie de production sous-jacente – nous avions entendu pendant un an avant la sortie officielle que Richard Seale et Luca Gargano se transformaient en place à des expositions et des festivals pour promouvoir leur nouvelle collaboration. Divers dégustateurs privilégiés et chanceux ont affiché des commentaires élogieux sur les médias sociaux au sujet de la 2004 qui a montré que l'on n'a pas besoin d'une campagne de marketing massive et coûteuse pour créer du buzz et de battage

N – Propre et énergique, l'amour que la force; du vin, raisin, pamplemousse rouge, pain frais, laban, et les bananes, copeaux de noix de coco, vanille, cumin et cardamome. Retasting a confirmé mon commentaire «…inviter(s) flairant plus juste pour essorer les derniers oodles de parfum du verre « .

P – olives Brine et rouge. Tastes en douceur du lait de vanille et de noix de coco et le yaourt arrosé sur au caramel et beurre salé fondu. Fruits, très fortes et intenses - raisins rouges, groseilles rouges, jus de canneberge - avec d'autres épices de chêne et de cuisine (le cumin et la coriandre).

F – Finition claire et nette de chêne, vanille, des olives, saumure, caramel au beurre, et nougats.

Mark IV« Zinfadel » 2004-2015 11 YO Bourbon & fûts Zinfadel, Pot / colonne Blend 43%, 24,000 bouteilles

Pas un de mes favoris, vraiment. Joli, mais simple malgré la maturation secondaire Zinfadel. Ce qui en fait un hors concours est combien il emballe dans cette faible résistance, que Richard a fait remarquer était une décision délibérée, pas forcé sur lui par les distributeurs – et cela, si rien d'autre, a montré que le ver tournait et qu'il pouvait appeler ses propres coups de feu quand il est venu à dire: « Je fournirai mon rhum cette façon."

N – Lumière, avec des notes de vin délicates, vanille et Toblerone blanc. Un relent de bananes pourries et les fruits commencent tout juste à aller. yaourt Tart et la crème sure et un mocha blanc, avec des fruits et autres notes en arrière-plan - raisins verts, raisins, pain noir, gingembre et quelque chose de pointu.

P – Ouvre avec des fruits aqueux (papaye, poires, pastèque, gavas blanc), puis avec stabilise les céréales, copeaux de noix de coco. vin aussi, tarte aux fruits rouges - groseilles rouges, canneberges, raisin. Léger et facile.

F – très agréable, si courte et relativement faible. fruits, copeaux de noix de coco, vanille, chocolat au lait, caramel salé, pain français (!!) et le toucher de thym.

T – Un mariage de deux lots de rhums: Lot 1 âgés de plein 11 ans en fûts de bourbon; Lot 2 cinq ans de barils de bourbon, puis six autres dans l'ex-Zinfadel. Les quantités relatives de chacun ne sont pas connus.

Mark V "Critère" 2007-2017 10 YO, 3an-Bourbon, 7an-Madeira, Pot Colonne Blend 56%, 4,000 bouteilles

Mon sentiment est que même si la “2004” a marqué le vrai début des Exceptionnels vraiment bon, c'est le premier génial rhum ECS – tous ceux qui étaient avant des essais seulement dans le métier avant la maîtrise de Mark V coups de pied dans les portes et ont fait sauter du toit, et tous les autres qui ont construit après sur est venu à la réputation celui-ci a recueilli pour lui-même. C'était, me, aussi le plus individualiste des différentes marques, celui que je n'ai pas du mal à identifier à partir d'une gamme complète de Mark II à Mark VIII

N – vin rouge, fruits, caramel somptueux abandon. Chêne est là, heureusement retenu; petit déjeuner épices, sucre brûlé, noix de muscade, clous de girofle. aussi les pommes, raisin, poires, écorces de citron, chocolat amer et truffes.

P – bananes flambés, crème brulée, café, chocolat, il goûte comme le meilleur type de fin de soirée bar près après le dîner. Confiture de fruit, dates, pruneaux, noix broyées (amandes) et la glisse douce de miel en arrière-plan. Délectable

F – Longue. Profond, sombre, sel et doux ensemble. Prunes et cerises bien mûres et motifs de caramel et café..

Mark VI« 2005 » 2005-2017 12 YO, ex-bourbon, Pot / colonne Blend, 59%, 24,000 bouteilles

Le 2005 était une alternative à la double maturation du critère, étant un vieux rhum « simple » de fûts de bourbon, et était aussi un très bon rhum à sa manière. Un rhum solide, si quelque chose manque de ce qui a fait son frère si spécial (me, à tout prix – votre propre peut varier kilométrage).

N – notes fruitées profondes de poires, prunes, les pêches au sirop (mais sans le sucre, a été). Juste épais et juteux. Fromage à la crème, pain de seigle, céréales et cumin BPME pour lui donner un filip de bord plus léger

P – Très agréable mais peu spectaculaire: tarte goûts de fruits acides et charnues, la plupart du temps jaune manguiers, les pêches non mûres, goyaves rouges, raisins secs et un peu de pamplemousse rouge. Aussi une touche délicate de thym et de romarin, à la vanille et de la mélasse vent faible à choses.

F – Long et aromatique, fruits à nouveau, romarin, caramel et caramel.

T – Pas croustillant tant que solide et élégant, sans morsure ou bord. Il manque individualité tout en étant un ensemble de rhum complet pour tous ceux qui veulent tout simplement une forte, bien assemblés et rhum savoureux

Mark VII« Le Seigneur » 2008-2018 10 YO, ex-bourbon, ex-cognac, Pot / colonne Blend, 56%, 12,000 bouteilles

N – Poussiéreux, à base de plantes, cuir, de fumée, vanille, pruneaux et quelques conseils cendrées qui étaient tout à fait inattendu (et pas désagréable). Transforme plus léger et plus fleuri après une heure dans le verre, un peu forte, en tout temps clair et net. Il est sévère et sans compromis, Le jour d'hiver froid fortement, précis et sec et singulier.

P – Solide, sucré et épais, très bien sur le côté fruité des choses – raisins, raisin, pommes, charnue choses lapidé, vous connaissez les. dates et aussi une saumure de fond, Bien fait. Un peu poussiéreux, sec, avec des notes aromatiques du tabac, crème aigre, papier carton, céréales et ... quelle était cette? … des fraises.

F – Calme sec et un beau mélange de musquée et clair. La plupart du temps des céréales, papier carton, sciure, en même temps que les pommes, pruneaux, les pêches et un flirt sournoise de la vanille, caramel salé et le zeste de citron.

T – Tout à fait distincte et individualiste, l'un des ECS qui peut peut-être épinglés aveugle.

Mark VIII"Prémisse" 2008-2018 10 YO, ex-bourbon, ex-Sherry, Pot / colonne Blend, 46%, 30,000 bouteilles

N – Si le Dominus était un jour d'hiver clair, alors le Prémisse est un matin de printemps lumineux et chaleureux, odorant de fleurs et une corbeille de fruits fraîchement cueillis. Cumin, chaux et Massala, mélangé avec des pommes d'abricot et vert (en quelque sorte que cela fonctionne) ainsi que les raisins, olives et un brie agréable. Un peu salée avec une touche de la morsure aigre de groseilles, même piments (sérieusement!).

P – Très agréable, assez chaud et épicé, avec un squelette fruité clair sur lequel sont accrochés un assortiment d'épices cuisine comme le romarin, l'aneth et du cumin. notes citronnées et le vin Faiblement, la fusion et la vanille en, caramel et chocolat blanc noisette.

F – délicatement sec, avec des notes de clôture de caramel, vanille, les abricots et les épices.

T – Trop beau pour être étiquetée comme banal, mais il y a un aspect de « nous avons fait cela avant » trop. Pas de rhum, vous pouvez choisir d'une gamme Foursquare facilement.

Résumé

Ces notes de dégustation sont seulement et aux fins de cet essai ne sont pas destinés à exprimer une nette préférence pour l'un de mes sur toute autre (mais je crois que certains tombant est observable dans les deux dernières années). Il est dans l'ensemble qu'ils brillent, et la façon dont ils représentent une qualité supérieure à la normale, émis sur une période de plusieurs années. Vous entendez beaucoup de gens vantant les lignes du Real McCoy et Doorly de rhums comme le meilleur de la Barbade, mais ce sont des mélanges standards qui restent les mêmes pendant de longues périodes. Les Exceptionnels sont un tonnelet différent de lavage entièrement – chacun d'eux est la quantité de libération de grande mais limitée dans, chacun est différent, chacun montre Foursquare en essayant d'aller dans une autre direction. opinions crowdsourcing portent rarement beaucoup de poids avec moi, mais quand le grand public potable et les médias sociaux d'opinion geeks et la communauté examen ont tous rien de bon à dire à propos du rhum, alors vous savez que vous avez vraiment quelque chose qui mérite un examen plus approfondi. Et peut-être il vaut la peine en cours d'exécution sur le magasin pour acheter un ou plusieurs, juste pour voir ce qu'il en est tout au sujet, ou pour confirmer votre propre opinion de cette série de clés Rhums. Parce qu'ils sont vraiment intéressants, c'est bon, et si important.


Autres notes

Je suis redevable à graphique informatif de Jonathan Jacoby des rejets et leurs quantités Fousquare qu'il a affiché sur Facebook lorsque la question du nombre de bouteilles ont été émises sur le marché est venu en Septembre 2018. Il est à la base des chiffres cités ci-dessus. Big Pointe du chapeau à l'homme pour ajouter au magasin de nos connaissances ici.

En Décembre 2020, la NW Rum Club a fait un résumé vidéo de 8 minutes des points forts de la gamme 14 bouteilles à ce point (Détente). Pas de notes de dégustation, juste une petite série de faits saillants pour les curieux. La peine de regarder.

Un grand merci et sa profonde gratitude vont également vers Gregers, Henrik et Nicolai du Danemark, qui, sur 24 heures de préavis, a réussi à me faire des échantillons des trois derniers rhums pour que je puisse étoffer la dégustation note que l'article de cet essai sur les marques VI, VII et VIII. Vous êtes les meilleurs les gars.

Août 032018
 

Photo chapardé avec la permission (c) Simon Johnson, RumShopBoy.com

Au cours des années, il a mis au point une sorte de compréhension claire de ce que le El Dorado 15 YO est, dériver à partir des images fixes en bois qui composent son profil de base – que les goûts sont bien connus, et fait régulièrement le rhum est célèbre pour cette raison précise. Donc, le raisonnement pour élargir la gamme de 2016 d'inclure une série de versions finies des 15yo ne sait pas. DDL peut avoir estimé qu'ils pourraient tirer profit de la mode d'avoir plusieurs finitions de rhums bien-aimés, ou tremper leurs orteils dans les eaux déjà colonisées par d'autres avec maturations doubles ou multiples. D'autre part, peut-être qu'ils avaient un tas de tonneaux de vin portugais coups de pieds rassemblant autour de la poussière et voulaient les utiliser pour quelque chose de plus que des décorations et des chaises sculptées.

Quelques personnes – y compris nous scriveners – aura jamais l'occasion ou le désir d'essayer toute la ligne de rhums ensemble fini, à moins qu'ils sont ceux qui assistent à des séminaires de marketing de DDL, aller à diamant en Guyane, appartiennent à un collectif de rhum, ont des poches profondes ou voir ces choses à un festival de rhum. Le point de prix fait de les acheter tout simplement infaisable, et en fait, que deux écrivains les ont jamais pris part à toto – les garçons au Québec, et la Rum Boutique Boy (leurs paroles sont un excellent complément à ce que je l'ai fait ici).

Voici les résultats en bref (un peu plus en détail est dans les commentaires liés):

El Dorado 15 YO vin rouge Terminer – 78 points

Légèrement sucré à la réglisse, caramel au beurre et des notes fruitées sur le nez. Cerises, prunes, raisins secs et melon d'eau sur le palais, tout en restant calme et étant plutôt dominé par caramel salé et la mélasse.

El Dorado 15 YO Ruby Port Terminer – 80 points

Ouvre avec acétones et arômes médicinaux légers, se développe ensuite dans un nez sec qui fleure bon le beurre d'arachide, sel caramel, fruits, raisins, épices petit-déjeuner et une saumure. Le goût était plutôt liquide – poires, pastèques, caramel, caramel au beurre, anis et chocolats fourrés de cognac.

El Dorado 15 YO Blanc Port fini – 76 points

très doux, nez de sucre brun clair, un peu de caramel, saumure, soja douce. Le goût était également quiescent, présentant la plupart des agrumes, café, chocolat, bananes, et bien sur, mélasse et caramel au beurre de caramel.

El Dorado 15 YO Dry Madeira Finish – 80 points

Joli: attaque douce de sciure de bois et de fruits noirs: prunes, poires, raisins, raisins noirs. Avec peau d'au levain orange mûre, les pêches et les olives avant musqué arômes de caramel et de chocolat prennent le dessus. disparaît d'agrumes en bouche, remplacé par du beurre salé et de caramel arrosés de la crème glacée à la vanille. aussi les bananes, kiwi, oranges parti, la cannelle et les clous de girofle. Joli, mais faible.

El Dorado 15 YO doux Finition du bois – 81 points

Mon favori ensemble marginalement: le nez relativement plus sombres et les plus riches et plus fruité que à peu près tous les autres, sauf le « Dry » – nez délicat de pêches, raisins, cannelle, clous de girofle, caramel, beurre d'arachide, cerises au sirop, oranges confites, chocolat amer. bouche souple, plutôt sec, chêne est plus en avant ici, plus raisins, clous de girofle et de cannelle portant sur du nez, et le fruit de pêches au sirop, cerises, en plus toffee, sel caramel.

El Dorado 15 Je Sauternais Terminer – 78 points

Subtilement différent des autres. Nez de tabac aromatique, chocolat farci aux amandes blanc et vernis à ongles, retraites puis caramel salé, mélasse, vanille, cerises, raisins, le zeste de citron et le chêne, un peu de chêne, tous plutôt sere. Bouche conserve le tabac, puis la vanille, chocolat, café, mélasse et un peu plus des notes de fruits noirs séchés de raisins secs, prunes, dates, et un soupçon d'anis rapide. Le chêne est tout à fait remarquable, et le rhum dans son ensemble est tout à fait sec.


Sans surprise, il existe des variations entre ceux qui ont les regardaient, et tout le monde aura des favoris et les moins-aimé parmi ces rhums — J'ai aimé Sweet Madeira le meilleur, tandis qu'un commentateur Facebook aimait le Ruby Port, Simon préférait le Port fini blanc et Les Québécois placent leur argent sur le Dry Madeira. Cette variation fait un succès, Je dirais, parce qu'il ya quelque chose pour plaire la plupart des palais.

La gamme fini de rhums faire aussi un contrepoint agréable à l'El Dorado « Basic » 15 Ans…quelque chose pour tout le monde. Mais dans son ensemble, Je me demande – Mon impression générale est que le sylvestre, musqué, profil sombre de la double pot en bois Port Mourant encore, qui est l'élément dominant de l'ED 15, est affectée — mais pas tout à fait améliorée — par l'addition d'sprightly, finitions vin léger: les deux sont assez disparates pour faire le mariage d'un mal à l'aise d'un. Qu'il fonctionne tout est un témoignage de l'habileté du maître mélangeur, et quelques ajouts judicieux et que d'habitude doux pour les choses lissent – La norme ED-15 horloges aux alentours 20 g / L d'additifs (caramel ou sucre), mais ceux-ci sont beaucoup moins. Ce qui est une bonne chose – ça prouve, comme si jamais il devait être prouvé du tout, que DDL peut renoncer édulcorant ou additions caramel après le fait, sans perte concomitante de qualité ou sur mesure (pourquoi dois-je le sentiment qu'ils regardent double série de Cask exceptionnelles arrivées à échéance de Foursquare comme un faucon?).

Qu'est-ce que la série Est-ce que clairement que est à la fois assez DDL courageux pour essayer quelque chose de nouveau (le concept de finition), tout en en restant prudent (ou nerveux?) assez pour maintenir la poursuite (si minime) ajout de adultérants. Bien sûr DDL jamais dit à personne comment populaire les séries sont terminées, ou comment les ventes ont, ou même si le principe demeurera en vigueur pendant de nombreuses années. Peut-être eu assez de succès pour eux, au début 2018, de délivrer le 12 an rhum avec une série similaire de finitions.

Toutes les remarques précédentes résument ma propre appréciation et des problèmes avec la gamme. Aucun d'entre eux éclipse la 15 an modèle standard (me – qui est tout à fait une opinion personnelle); ils coexistent, mais inquiet. Il y a trop d'entre eux, qui embrouille – il est difficile de mettre votre argent sur l'un d'eux quand il y a six à choisir parmi (« Le paradoxe du choix », c'est appelé). Leur exclusivité est pas donnée puisque le résultat est inconnu. La posologie inutile, cependant minime, restes. Et ce prix! Dans quel univers ne rhums qui ne diffèrent pas que beaucoup de leur frère mieux connu, et sont simplement étiquetés, mais pas révélée être « limitée,» Avoir un prix demandé de plus de deux fois plus? Cela seul les rend difficile à vendre. (Note – la 12 an éditions terminées qui ont émergé 2018 sans fanfare réelle, également eu des prix qui étaient tout simplement inadmissible pour ce qu'ils étaient). Les gens qui achètent rhums à ce genre de prix connaissent leurs pays, les successions et les images fixes et ne muck pas avec ou pas cher plonk standards rhums proofed. Ils peuvent avoir de l'argent à brûler — mais avec l'expérience qui vient parce wasteage d'argent sur rhums de qualité inférieure ne fait pas partie de leur programme. Ils sont peu susceptibles d'acheter ces. Les personnes qui sera fourche pour la série aménagé (un ou tous) sont ceux qui veulent une fois dans un tout achat spécial… mais cela ne garantit pas exactement une base de fans enragés de niveau Foursquare-buy-Nous pouvons également nous les aveugles cinglés, maintenant, le fait?

Mon opinion personnelle est que ce El Dorado aurait dû le faire est de les publier comme une série vraiment limité de bouteilles numérotées, a déclaré que 16-17 ans au lieu de la norme 15, et quelques points de plus la preuve. Se ils avaient fait cela, ces choses auraient pu devenir des objets de collection vrai, la manière dont le 1997 simples éditions fixes sont devenus. En reliant les rhums au noyau 15 an tout en les rendant pas plus fort, pas plus spécial explosivement, et à ce prix, ils ont dilué la marque 15yo sans grand effet et même limité leurs ventes. Mais au moins les rhums eux-mêmes ne sont pas en catastrophe et brûler les échecs, et sont assez bonnes à leur manière. Nous devons leur donner des points pour que.

www.sexxxotoy.com