Mer 092020
 

Dans un moment de l'explosion visibilité des dames magistrales dans le monde du rhum – Joy Spence, Maggie Campbell, Trudiann Branker, Karen Hoskins, Dianne Medrano, et tant d'autres – il est bon de se rappeler aussi Chantal Comte, qui en bouteille son premier rhum 1983 (il était un Depaz, et peut-être même celui-ci, bien que je suis suivi encore que vers le bas), qui a farouchement et obstinément coincé avec son premier amour des rhums les îles françaises dans toutes les années d'hier à aujourd'hui. Elle est, à mon avis, avec Tristan Prodhomme, l'un des trésors cachés de la scène indie d'embouteillage.

Pourtant, ses rhums restent particulièrement difficile à atteindre: il est rare de trouver une critique de quoi que ce soit la femme a publié, et encore moins l'une des cuvées plus anciennes, et cela malgré le fait que la qualité de ses marchandises est sans conteste. Il y a quelques années, un journaliste à Trinidad écrit sur une poignée de main secrète qui unit les amants souterrains de Caronis de Luca, mais la déclaration devrait vraiment être appliquée à la sienne – et surtout pour celui dont elle se considère comme son favori, le Depaz 1975, qui est presque aussi bon que le tout à fait spectaculaire Trois Rivieres 1980 J'ai eu la chance de trouver toutes ces années il y a..

Le titre complet et plutôt difficile à manier du rhum aujourd'hui est le Chantal Comte rhum agricole 1975 Extra Vieux de la Plantation de la Montagne Pelée, mais encore que cela ne vous dissuade. Considérez une colonne encore, jus de rhum canne âgé d'environ huit ans, provenant de Depaz quand il était encore la propriété d'André Depaz et l'homme était – astoundingly assez sur le marché d'aujourd'hui – la difficulté réelle de vendre son stock d'âge. Mlle. Comte, qui est né au Maroc, mais avait de fortes connexions familiales Martinique, avait interné dans le monde du vin, et a également été encadré par Depaz et Paul Hayot (de Clément) dans les années 1970 et début 1980, quand Martinique souffrait de ventes surstock et pauvres.. Et d'avoir accès à faible coût pour ces stocks ignora et inconnus lui a permis de vraiment choisir des rhums incroyables, de c'est un.

Encore, si l'on fait abstraction de la bouteille et faire juste la coulée, le liquide de la boue brune ne, à la création, inspirer. Cette première impression trompeuse dure à peu près aussi longtemps qu'il prend le nez pour prendre la première sniff. Parce qu'il est épais, il fruité de, il est juteuse et il se sent assez solide pour obtenir vos dents. L'ensemble est un assortiment de fruits – ananas mûr et mangues pour vous, poires, goyaves blanc et la papaye (tous les coups de lumière du panthéon agricole)…mais aussi des fruits plus sombres que nous associons habituellement avec rhums – raisins noirs, fruits kiwi, riches prunes, dates. Pas âcreté ici, si un relent de infiltre d'écorces d'agrumes le fond, juste un smoothie aux fruits combinés en combinaison harmonieuse avec une trace de la mélasse, brownies céréales et chocolat

Et ce n'est pas tout: La bouche est également complexe et bien conçu, et au 45% – généralement une résistance médiocre qui peut être trop mou ou délicat ou mince si bien fait ou mal médiocrement – il élargit les tableaux de notes observables. Il mêle l'odeur douce de vieux sacoches en cuir avec des poires, herbes, épices, marc de café et une touche de la saumure, et si vous accrochez assez longtemps l'acidité légère des écorces d'agrumes et âcreté de la bobine de crème sure derrière et prêtez une certaine texture et de la profondeur. Ce qui veut dire rien des notes grassiness délicat et caramel doux que vous pouvez presque, mais pas tout à fait, goût – ils sont perçus plutôt que d'expérience, et d'améliorer seulement la souplesse, expérience potable lisse. J'aurais préféré le fini d'être un peu plus et peut-être une nuance plus emphatique, mais dans l'ensemble, les notes de clôture des pruneaux, abricots, gingembre, 5-épices et eau sucrée lumière était tout à fait suffisant pour donner une belle rhums, de faible touche d'envoi.

Déblayer les plats – ce n'est pas un rhum qui se complaît dans la force et les points furieux du pouvoir. Il manque des goûts décisifs et clairement discernables comme le funk ou woodsiness. Qu'est-ce qu'il Est-ce que faire, et bien, est de combiner subtilement les profils des composants tout en tout temps permettant au buveur de ramasser un élément qui plaît, et identifier précisément dans l'amalgame. Il est intéressant que Mme. Comte fait remarquer une fois qu'elle se sentait un produit (Espace) si complexe et d'une telle qualité ne pouvait pas – ne devrait pas! – peut-être négligé ou méprisé la façon dont il était, juste en même temps que Luca Gargano allait arriver à des conclusions similaires sur à Saint-James: on a l'impression qu'elle a suivi ce principe depuis, de ne pas se soucier de profils de goût singulier, mais plus agréable harmonies symphoniques.

De toute façon, le Depaz 1975 est, à la fin, un rhum qui nous rappelle ce qu'est un long voyage agricoles ont fait depuis dans les années 1980 quand il est sorti. Il commence par avoir l'air tout à fait ordinaire, un agricole comme beaucoup d'autres, nous avons essayé — il rassemble la force et la puissance, il se bonifie avec chaque gorgée passe, et le temps que vous avez terminé, il prendra sa place comme l'un de ces rhums vous ne pouvez pas vous imaginer oublier. à juste titre, à mon avis, car ici est l'une d'une série de mises en bouteille qui a soulevé la barre pour les îles des Caraïbes françaises, indie bottlings and La Maison de Chantal, et tout le monde forcé de s'asseoir et faire attention. Nous avons jamais oublié, et ils ont jamais regardé en arrière, et c'est tout comme ça devrait être.

(#709)(89/100)


Autres notes

  • Un grand merci à Sascha Junkert et Johnny Drejer pour leur indulgence – they both know why 🙂
  • Exécution inconnue, exact age unknownI think it’s around 8-10 âgé. A query is pending.
Août 242017
 

#384

Les rhums de Chantal Comte ont été de qualité constante tout au long de mon interconnaissance relativement brève avec sa marque. Mme Comte, vous souvenez peut-être, est un embouteilleur indépendant avec le double avantage d'avoir une longue association avec les esprits (elle est le propriétaire d'un château de la fabrication du vin en France) ainsi qu'un bateau plein de liens familiaux et Wasta en Martinique. Le La Tour L'Or HSE, la 1980 Trois Rivieres et la 1977 Trois Rivieres rhums étaient tous les produits qui ont impressionné, et je pensais même lorsque mon expérience avec plus limitée était agricoles. Il y avait quelque chose sur la richesse et la subtilité des produits finaux, elle a émis que tout simplement ne pouvait pas être ignoré et beaucoup d'entre eux avaient moins de dix ans, qui était et reste son approbation.

Après l'expérience positive de la 1977 Trois Rivieres and the purring incandescence of its cousin the 1980, on peut se demander si une telle série de grands embouteilleurs de peut être soutenue Agricole, à maintes reprises, chaque nouvelle génération en tête le précédent. En bref, pas vraiment – these are variable rhums, pricey rhums, pas toujours facile d'obtenir: et la 2001 réserve spéciale, tandis que pas en reste par tout moyen, ne monte pas tout à fait à la hauteur comme d'autres l'ont fait.

Cela ne veut pas dire que c'est un mauvais rhum, ou même une simple moyenne. Oh non. Il est tout à fait une boisson délicieuse. Considérons d'abord le nez qui a commencé relativement facile, comme il sied à son 45.5% force, fournir des arômes de caoutchouc léger et de l'acétone, pommes vertes et de poires et de fleurs. Il n'a pas arrêté là soit, avec une sorte de crème, fromage au goût de noisette, les prunes et les abricots, un flirt de chêne et de vanille et de nougat ajouter à la panoplie. Il me est apparu que c'était à peine un profil standard pour un tout agricole, ce avec le manque de clair, à base de plantes, herbeux, sent la sève de la canne à sucre – mais tu ne vas pas me entendre se plaindre trop fort, parce que ce tournoyait lentement du verre était calme et agréable à sa manière.

La bouche du jus de couleur dorée de La Favorite sorte de sépara le mélange en faisant pivoter les goûts qui étaient plus précis et distinct. il faisait chaud, moyennement corsé, et assez ferme. On peut sentir les pêches, plus les prunes et les pommes fraîchement coupées, Cidre, ainsi que le sel de mer et biscuits au poivre et gingembre blanc. Après le repos et avec juste un brin d'eau, il y avait plus: zeste de citron, fleurs, vanille pour la plupart, et je dois admettre, Je l'ai beaucoup aimé — il a présenté aussi chaleureux et musquée et terreux et propre, tout à coup, dans une sorte d'amalgame tranquillement agréable de saveurs, pas trop, mais bien et soigneusement assemblé, de sorte qu'ils ne coude pas mutuellement dans tous les sens. La finition était un peu court, et sec, mais dans ce cas était correct, car il a fermé l'expérience d'une manière calme et facile, sans aucune agression épicée qui menaçait de embrocher le nez ou les amygdales. C'était, par rapport à un très bon début, un peu faible, et rien de nouveau venu à mon attention à part les tons de terre et les fruits de lumière et de fleurs.

Ce a été distillé en rhum 2001 et mis en bouteille dans 2008, ce qui en fait sept ans et avait un tout respectable 3100 bouteille résultat. Il fait mention d'être un produit « Appellation Martinique Contrôlée » mais étant donné que ce n'est pas une désignation AOC on peut se demander ce qui était tout au sujet ou si elle était une erreur d'impression. Je mentionne simplement parce qu'il semblait si étrange.

Si, in fine, il était alléchante, savoureux, bien arrondi, sans notes sévères de toute nature, Je l'ai beaucoup aimé et considère qu'il est un ajout intéressant à la tablette de tout le monde agricole. Le titre est également quelque chose que j'apprécié, même si elle n'a rien à voir avec le produit lui-même. Elle se traduit par « Arbre du Voyageur » et est un symbole de l'hospitalité de la Martinique — il provoque des images de voyageurs poussiéreuses dans les terres loin, arrêter de se détendre sous son ombre pour se reposer les pieds fatigués et corps endolori, et prendre part à l'eau pris dans les frondes se balancent doucement. Et peut-être un coup de ce rhum. Le romantique et conteur en moi aime le concept, car après une journée difficile à tout effort, Je pouvais voir me verser un coup ou deux de cette sept années tranquillement délicieux vieux et tous les soins excrétion. Peut-être même sous un arbre.

(86/100)

 


Autres notes:

Rum Coin a examiné ce rhum, beaucoup moins positive. Nous avons tous deux la chose au échantillonné en même temps, au célèbre 2016 « Caner Afterparty à Berlin, donc cela doit se réduire à une différence de palais et avis final. Cyrille de DuRhum aussi essayé et écrit à ce sujet…retour en 2013. Toujours en avance sur la courbe, cet homme.

Jan 092016
 

Chantal 1977 1

Une autre belle agricole Martinique de Chantal Comte, manque quelque chose dans sa construction pour être vraiment grand.

(#249 / 89/100)

***

Avant que je hasarde dans les eaux douces, les prochaines semaines seront d'environ ménage – écrire sur rhums à laquelle je viens de parler ailleurs et qui sont maintenant obtenir une certaine attention de leur propre. Sans surprise, le premier est le frère aîné-mais-pas-assez-so-stellaires à ce qui a été le meilleur rhum j'ai essayé dans 2015 (la 1980 Chantal Comte), also from Trois Rivieres on Martinique, un peu plus âgés (vingt ans, par rapport à sept), mais avec moins de puissance (45% ABV), plus résultat…et moins d'une étiquette de prix.

Notez que juste parce que le rhum est moins cher ne fait pas un mauvais investissement. Dans sa manière, the Chantal Comte Rhum Vieux Agricole 1977 est également un très bon produit (son malheur fut d'être jugé en parallèle avec un meilleur), et je ne vous dira jamais à se démarquer de celui-ci, car il affiche toutes les caractéristiques d'un grand potentiel agricole — bien entretenu, amoureusement âgées, intelligemment sélectionné et un pur délice à boire. De plus, il n'a pas un résultat ridicule 100 bouteilles qui rend les gens haussent les épaules et à pied – quinze mille bouteilles de cette chose ont été émises, donc il y a de l'espoir pour nous tous.

De toute façon, passons directement dans les questions Sniffy. Très peu de cire blessure à ongles et salée sur les parfums d'ouverture de cette acajou rhum, et un peu comme la ligne Neisson de agricoles (à laquelle nous serons tournons notre attention plus tard cette année), ils ont été relégués fermement à l'arrière-plan avecChantal 1977 2à jamais vous laisser oublier qu'ils existaient. boeuf sel en saumure, olives rouges, herbe, tanins, le bois et la fumée faible étaient plus facilement discernable, mélangés avec des herbes plus lourds comme le fenouil et le romarin. Ces arômes équilibrés ont été attachés ensemble par des notes duskier de sucre brûlé et vanilles et comme il se leva et ouvert, parfums lents de fromage à la crème et les guimauves sortirent pour satisfaire l'enfant dans.

Donc, pas mal du tout sur le nez, un grand nombre de profils différents ont été duel pour attirer l'attention, mais rien à redire. Était le goût aussi bon, ou mieux? Je pense aussi. La bouche lisse et la texture globale chauffée du 1977 et la 1980 étaient presque exactement la même chose pour moi, bien que le goût ne divergent. Une sorte de paté passif-agressif charnue sur pain de seigle underlay autres saveurs de chocolat amer noir, café et amandes sur le corps moyen 1977 d'une manière qui a été beaucoup plus composé avant la 1980. Il était plus sombre rhum, cependant, et peut-être même un brin plus riche (tout simplement pas mieux). Avec de l'eau que nous avons eu plus de faveurs du parti: goûts supplémentaires de beurre enrobés de sucre biscuits, ces oranges confites au chocolat, beurre salé, eclairs, plus de fromage à la crème, cuir un peu plus précis et la fumée, et un fond floral lumière qui a élevé toute l'expérience.

Terminer était moyen à long, presque à court, mais chaleureux et pas épicé du tout. Le manque de force fait ce facile. Les notes de saumâtres ont persisté, accompagné d'amandes, chêne un dernier morceau de vanille, doux et profond – plutôt bien, sinon comme exceptionnel après l'excellence du palais et le nez.

Déblayer les verres, puis. Je ne pense pas que le 1977 était aussi bon que le 1980, mais il était encore tout à fait exceptionnel à sa manière, comme ce score montre. Laissant de côté le fondu légèrement chancelante. ce sont les mêmes notes salées et d'olive si bien tenues en échec par le 1980, qui a eu une légère domination ici: et qui a créé un déséquilibre subtil dans le profil, porter atteinte à ce qui était un excellent autrement – même remarquable – rhum. Cependant, ceci est un ergoter personnelle – vous ne seriez pas en train de faire vous-même un mauvais service à acquérir la 1977 (pas moins en raison du point de prix plus bas pour un produit plus ancien qui est un très bon).

Et si vous le pouvez, essayez les deux en même temps. Chaque informe l'autre et vous permet de juger les points forts de l'un contre la différence de l'autre – Je suis presque convaincu que vous aimer les deux la chance. Je sais que je l'ai fait, et de considérer que l'expérience de les échantillonner ensemble, en compagnie des personnes qui se trouvaient dans la salle ce jour-là, l'un des meilleurs de ma 2015 Calendrier de rhum.

Autres notes

J'ai parlé à propos de la société dans les deux 1980 et la Tour d'Or avis, donc je ne vais pas rentrer dans les détails ici.

Le rhum est certifié AOC. Aucun additif, adultération ou autre déconner. Vingt ans

La présentation était bonne,avec une boîte en carton brillant enfermant la bouteille comme le montre la photo ci-dessus.

Chantal 1977 3 Boîte

Décembre 022015
 

Chnatal 1980 2

Ce rhum est un chef-d'œuvre éblouissant tranquillement.

(#243. 92/100)

***

Le Chantal Comte 1980 ronronne loin dans le verre, contenant tant de richesses thrumming tranquillement, révélé dans la façon progressive, qu'il embarasses rhums ordinaires. Et pourtant, ses caractéristiques ne sont pas gaudily jetés devant nous pour nous divertir ou d'impressionner. Il n'y a pas de trucs de marketing ici, pas de fantaisie "terminé en…»Ou« fait de cette façon inhabituelle ... ". Pas de dosage, ajoutant ou en hors-la-mur vieillissement. Il est seulement après que je l'ai essayé pour la quatrième fois que je vraiment apprécié la pleine portée de son accomplissement, et réalisé à quel point et comment subtilement elle avait été faite. Et tout cela à partir d'un vieux rhum de sept ans.

The Chantal Comte Rhum Vieux Agricole Appellation Martinique Controllee 1980 (pour lui donner son titre complet) originaire de St. Lumière, ce qui veut dire Trois Rivieres. Chantal Comte, une dame qui est propriétaire du domaine Tullieres en France, et qui a aussi une longue association avec les Antilles françaises, a une appréciation de rhum qui lui il ya plusieurs années a incité à commencer à émettre agricoles âgés sous son propre label. Le Hors D’Age from Habitation Ste. Etienne était un merveilleux rhum par exemple, et la 20 St ans. Lumière 1977 Millesime était également très bon — pourtant, ici elle le fait d'une meilleure, et peut-être cela est une raison pour laquelle le prix de l'enfant de sept ans 1980 est plus de deux fois celle de la 1977 même si moins de la moitié aussi vieux (et que le fait que 15,000 les bouteilles de la 1977 ont été émis, contre 1400 du 1980).

La présentation était un peu terne pour un rhum de ce prix: un cylindre de carton noir enfermant une bouteille en verre dépoli très beau. Ça ne fait rien, Je me suis fait mes observations Sniffy sur ce genre de chose avant. L'étiquette, relativement simple, remplir certains détails indiqués ci-dessus. L'âge n'a pas été déclaré et il a fallu un certain détective autour de l'avoir confirmé qu'il est un enfant de sept ans…aucune idée de pourquoi cela a été omis – ont-ils attendent un réviseur d'en parler, peut-être peur que les gens être rebutés par son âge à un seul chiffre?

Chantal 1980 1

De toute façon, oublier le préambule et de marcher avec moi à travers l'échantillonnage. Il était un rhum ambré sombre, émises à un solide 58%, et le nez…bien, tout ce que je peux dire que ce fut une grande. Ce fut une belle richesse encore simultanément subtile, et un complexe de défaut. Un mélange d'abord chaud et délicieux de fruits, fleurs et la moindre arrière-plan de la térébenthine et les planchers bien poli. Ce développé dans la lavande, lys édulcorée, cerises immatures, tout doux et encore edgy dans le même temps (qui est la 58% Parlant – elle a intensifié tout sans bouger en fait le rhum dans bitchiness dure). Mais ce ne fut pas la fin. Nous étions au milieu d'une séance de dégustation de six heures et que les heures passaient nous avons gardé revenir à ce qu'un verre, et au moment où il était sur, à ces saveurs nous avons senti, ont été ajoutés un peu de caramel et de la mélasse légère, vanille, cannelle, gingembre et de cuisson des épices très faibles. Et tout cela dans un équilibre harmonieux vraiment.

Comme il était un rhum relativement forte, Je m'y attendais un peu la netteté lors de la création du goût, et en effet il était présent. Mais qui se composé jusqu'à une sorte de forte chaleur qui a fait l'expérience d'un bien meilleur après quelques minutes. Il était assez corsé et intense, et les sensations immédiates étaient des biscuits au beurre avec un centre confiture de fraises (pour le bénéfice de mes amis Henrik et Gregers qui étaient là avec moi, Je dirais qu'ils étaient danois); cannelle nouveau, cerises noires au bord du gouffre de surmaturité, plus un assortiment de pêches légères, abricots, bananes et miel foncé. Et tout cela confond avec la douceur gardé le chemin du retour, un saupoudrage de cuir et de fumée, portuaires infusé cigarillos aromatiques, quelques notes sèches ligneuses, et même certains de la saumure…mais je dois souligner à quel point extraordinairement ce sont tous réunis, sans un aspect dominant toute autre – il était aussi bien équilibrée et solide comme la clé de voûte dans un arc romain.

En ce qui concerne la finition, bien, ce que je peux vous dire? C'était super, résumant tout ce qui précède: de long et un peu sec, épicée et sain, à la fois avec la douce et le sel d'un soja japonaise haut de gamme, finition choses avec quelques notes boisées, amandes, vanille, et le port.

La construction et le déploiement graduel de cette chose est incroyable. Je ai commencé par aimer, une heure plus tard, je fus impressionné, et au moment où la soirée était terminée, je suis dans l'amour. Il a fallu du temps pour le plein effet de sombrer dans. Il manque la brutalité et l'intensité taillée monomaniaque approximative de la Veliers, et est peut-être plus proche de Rum Nation…juste mieux (peut-être parce "dosage" ne fait pas partie de l'assemblage). Le 1980 peut être classé comme agricole AOC, mais je pense sincèrement que ce a des aspects des deux rhums de style français et espagnol (avec peut-être un flirt de Bajan jetés pour faire bonne mesure). Il est un ordre de grandeur de mieux que de nombreux produits deux ou trois fois aussi vieux, et la pensée que je fit preuve de trop d'enthousiasme, Je l'ai essayé à quatre reprises au cours d'une semaine et yep, il était toujours aussi bon que cette première fois. Il est le meilleur rhum vieux sous-dix ans que je ai jamais essayé.

Je apprécie vraiment rhums qui sont bien faits et attrayants, peu importe qui les rend, et de constater que certaines entreprises sont constamment haut grade. Qu'ils sont presque tous des embouteilleurs indépendants ne cherche pas à dominer leur marché (si Velier se rapproche) peut être la clé de la qualité de leurs rhums, parce qu'ils sont des acteurs de niche, mastodontes pas commerciaux comme Diageo ou Bacardi, et donc ils font très attention à ce qu'ils tapent sur les étiquettes sur. Leur truc est pas faite par le comité, pour ainsi dire; peut-être pour eux l'argent et des parts de marché est moins important que de faire Espace, non pas de simples produits.

Encore, même dans le petit monde indépendant de Veliers, Compagnie des Indies, Duncan Taylors, Nations Rum, Lune Importations et Samarolis, il ya occasionnels étoiles brillait qui étonnent et nous couper avec l'éclat même de leurs créations. Alors qu'il est de toute évidence un inconnu si tous les rhums de Mme Comte fonctionnent au niveau des trois que je ont essayé jusqu'à présent…Je peux espérer. Ce rhum est l'un de l'absolu meilleurs que je connaisse toute l'année, et il gagne que accolade pas à cause du prix stratosphérique ou une bouteille de fantaisie ou de la rareté…mais parce qu'il est vraiment extraordinairement bonne.

Autres notes

Le site de Chantal Comte ne fait aucune mention de ce rhum du tout. Je contacté directement la compagnie et on m'a dit qu'il était âgé de sept années d'une, vieilli dans le chêne (mais pas quel genre).

Je recommande fortement, si jamais vous essayez ce rhum, de prendre votre temps avec elle. Les parfums et les goûts tout simplement deviennent plus riches au fil du temps.

Le rhum le plus proche de ce profil je me souviens est le Courcelles 1972 qui expose un grand nombre de caractéristiques, mais était beaucoup ans de plus.

Opinion

Je lis quelque part récemment que “Style de l'île française” (Agriculture) rhums représentent moins de 10% de part de marché pour les rhums comme un émerveillement est whole.The, peut-être, que agricoles existent à tous, étant donné la prépondérance de la mélasse rhums basés dans le monde. Je pense qu'ils restent une ressource méconnue, rhums qui vivent dans leur propre espace et le temps, dans des endroits que nous devons être prêts à visiter, toucher, à déguster, à découvrir. Une incapacité à concéder même qu'ils sont la peine d'essayer est une inadéquation profondément déprimante, quelque chose comme disant en noir et blanc, films muets ou sous-titrés ont pas leur place dans le monde envahi par les remakes, les suites et les pneus rechapés de super-héros. Ceux qui se nie désinvolture ces rhums sont également se privant les blocs de construction de l'imagination potable.

 

Septembre 202015
 
Copyright Photo (c) Henri Comte

Copyright Photo (c) Henri Comte

Un agricole qui se plie juste assez pour être les règles d'origine, sans déshonorer ses antécédents. Quel rhum remarquable.

(#233. 86/100)

***

Dans entre les embouteilleurs indépendants plus grands et plus connus se cachent les petits exploitants qui poursuivent leur propre vision. Certains, Comme au bon vieux Man Spirits, ou Delicana, combattre le bon combat sans la reconnaissance indue ou peut-être même véritable succès commercial. D'autres semblent trouver une voie médiane plus pratique. Chantal Comte est l'un de ceux-ci, une société éponyme dirigé par une dame brillante et vive qui Cyrille de DuRhum interviewé plus tôt dans 2015. Je l'ai vu certains de ses produits 2014, acheté un peu plus sur la Suisse, et maintenant garder un œil sur quelque chose d'autre pour la dame fait, car, presque seul parmi les embouteilleurs indépendants, son entreprise se spécialise dans agricoles et paie pas l'esprit à la plus grande du marché des rhums de mélasse base. Qui lui donne un accent rhums qui semble payer d'énormes dividendes, au prix d'être relativement inconnu et relégué presque au bit d'état-joueurs dans la communauté plus large de rhum.

Né au Maroc dans une famille avec des connexions antillais, Mlle. Comte a commencé comme un vigneron dans les années 1980, à Nîmes. Martinique influencé son intérêt pour rhum, et à travers les décennies, elle a été encadré par deux acteurs majeurs dans le monde agricole, André Depaz de la plantation de la montagne Pelée, et Paul Vie (l'entreprise familiale Hayot a repris la distillerie Clement, Vous vous souviendrez). Dans les années quatre-vingt milieu développé cet intérêt au point où elle a commencé le mélange et l'embouteillage certains des rhums de DEPAZ (avec l'encouragement de André) et coincé avec une philosophie de mélanger les millésimes originaux, provenant de partout dans les Antilles françaises, et embouteillé à force naturelle…tout ce qui était perçu comme approprié à l'expression finale.

Qu'est-ce que je devais ici, puis, a été un bourbon terminé 46.5% ambré Rhum AOC Martinique…les questions pour moi étaient, qui plantation et quel âge, parce Martinique a fait quelques différents décideurs Agricole et Mme. Comte plusieurs bouteilles. Mais alors les petits caractères sur l'étiquette a montré qu'il était L'Habitation Saint-Etienne, afin mystère résolu. quel age? Aucune idée. Le rhum est un mélange, et comprend plusieurs millésimes différents de HSE: il n'y a pas de détails sur si le mélange était lui-même âge ou non, et combien de temps le régime de bourbon de finition était. Il était probablement un XO, six ans au moins, et honnêtement, Je sentais qu'il était probable plus ancienne que celle. D'autre part, On m'a informé que tous les millésimes sont issus de petites créoles distillats colonne encore (tout comme la plupart de l'île agricoles français) vieilli en chêne du Limousin avant transferrence finale fûts de bourbon pour la finition et de mélange. Aucun ajout, aucune filtration, et la désignation d'AOC reste.

D3S_8953

Ces jours, je ne pas écrire beaucoup sur présentation moins qu'il y ait quelque chose de fascinant (ou irritantes – bouchons bon marché et casquettes papier d'aluminium sont épouvantails pour moi!). Encore, Je voudrais faire des observations sur la bouteille dans un bar costaud, similaire à Rum Nation de, ainsi que la boîte en bois, qui obtient certainement mon signe d'approbation, étant donné les coûts de chose encore une centaine d'euros – Je ne l'ai jamais rejetai mon sentiment que quand on paie un peu juste de pièce, puis on a droit à un peu juste de bling, et ici, la livraison est très bien. (Remarque pour femme: fait un grand cadeau à Noël).

Sur le rhum, puis. Ambré, se souvenir, et la force médiocre. Verser it out était presque sensuelle, encore feutre plus épais que d'habitude. Il flairait bien, et sentait céleste – le zeste de citron vert instantanée mélangé avec vanilles doux, ainsi que l'eucalyptus et que la propreté herbeuse caractéristique qui donc marquer agricoles. Je me souviens en regardant mon verre dans un certain étonnement, se demandant comment le doux et les senteurs vives pourraient fusionner si bien. Croyez-moi, ils ont fait. Comme il a ouvert la cannelle, romarin et fromage riccotta sortirent, et il y avait un fond de plus en plus de fruits mûrs des fûts de bourbon tapant mes amygdales-à-dire "Oy…nous sommes ici. "

Pour un rhum cette lumière dans la couleur, il a également été agréablement profonde (mais pas un lourd Port Mourant ou la Caroni, il était trop fraîche et claire pour que) – peu cinglante d'abord, même rude, alors faites attention. Et aussi, être averti…il ya une salve d'ouverture de la cordite et pétards ici, une sorte de la note métallique pistolet-huile; pas assez fort pour accabler les goûts subtils qui attendaient dans les ailes, et ils sont morts loin rapidement…mais il a fait faire ma boucle de cheveux pour un moment. Plus de saveurs traditionnelles suivies à Swift, unisson équilibrée, voyage de piégeage dans le palais – mi-sucré des fruits frais, citronnelle, mangues mûres, papaye, vanille, gingembre (très faible). Il a commencé à tendance vers driness comme il éteignit, et la finition vient de confirmer que – assez long, chauffé, aride, et la dernière saveurs d'herbe et le zeste légère à complètent les choses au large.

Honnêtement, Je ne sais pas comment ils ont réussi à fusionner les notes métalliques décalé d'agrumes forte, herbes propres et fruits rouges tout à la fois et envelopper le tout dans un arc de tanins qui ont été tenus en échec, mais ils l'ont fait, et le résultat est vraiment la peine d'essayer. Je l'ai aimé en partie sur la force de cette originalité, et en fait, il est sur la base de celui-ci rhum, que je acheté leur 1977 45% et 1980 58% Trois Rivieres éditions ainsi. Il est un peu décalé, marcher à son propre mélodie, et si il est pas tout à fait aussi fou que la certifiable Clairin Sajous, bien, Je suppose qu'ils pensaient qu'ils avaient pris assez de risques avec leur clientèle pour une journée, et a tiré dans leurs cornes

Mon expérience avec les embouteilleurs indépendants est qu'ils viennent généralement au rhum après barboter dans la boisson obscure écossais et ne découvrant plus tard, la Vraie Foi. Mlle. Comte a pris un chemin différent, commencer avec le vin (elle possède le Château de la Tuilerie dont elle a hérité de son père, et jusqu'à récemment,, a couru la cave il). On peut se demander quelles sont les compétences spécifiques peut être transféré d'un esprit à l'autre: encore, si d'autres éditions mis par son entreprise sont à égalité avec ou mieux que cela rhum plutôt intéressant et remarquable, tout ce que je peux dire est que je l'espère plus de vignerons se déplacent sur de rhums, et rapidement.

Autres notes

Big Pointe du chapeau à Cyril de DuRhum, qui non seulement a écrit la première entrevue avec Mme. Comte, mais mon post initial épreuve.

 

www.sexxxotoy.com