Septembre 022020
 

Alors que les souvenirs des Demeraras fondateurs et révolutionnaires s'estompent et que le prix des Caronis grimpe au-delà du point de raison, et les plus petits résultats des éditions limitées de Velier disparaissent de notre vue, il est bon de se souvenir de la troisième grande série de rhums que Velier a lancée, qui en quelque sorte n'obtient pas toute l'appréciation et la publicité si concurrentes sur les autres, ou grimper si rapidement sur les marchés secondaires.

Voici la collection Habitation Velier, qui à mon avis a un réel potentiel pour rejoindre le panthéon de Caronis et ces rhums guyanais presque légendaires qui sont si fermement ancrés au Entreprise génoise de VelierLa réputation de. Et j'annonce l'importance de la série de cette manière car son caractère unique a tendance à passer sous le radar – ils sont considérés comme des efforts secondaires lancés par une grande maison, et prendre la troisième ou la quatrième place dans l’estimation de la plupart des gens, derrière d'autres séries de «bouteilles noires» plus célèbres. Parfois, ils sont même considérés comme des référentiels pour les restes que Velier a en stock et qui ne correspondraient à aucune des autres éditions limitées – Warren Khong, 70e anniversaire, Océan Indien, Villa Paradisetto, Hampden, et ainsi de suite. Mitch Wilson, présentant Luca dans un Mai 2020 entrevue, n'a même pas jugé bon de les mentionner comme quelque chose de spécial.

Mais ils sont. Et je soutiens que les ignorer ou les reléguer au statut également dirigé reviendrait à nier leur importance et à leur rendre un mauvais service – la ligne Habitation est vraiment spéciale sur plusieurs fronts. Pour, considérez ces points:

Les trente sorties de la collection (jusqu'ici, à partir de 2020) rester une vitrine de classe mondiale pour les expressions d'alambic uniquement, et pas d'embouteilleur – producteur ou indépendant, déjà – a pris le risque de se concentrer de manière si claire et significative sur ce segment spécifique de rhums. Et, contrairement à la plupart des embouteilleurs indépendants qui libèrent un distillat fabriqué sur n'importe quoi, prenons un bon tonneau, cette série évite à la fois le point de vue alambic / tonneau ou la spécificité géographique des Demeraras et Caronis, et il prend comme sujet des rhums en pot de n'importe où (Jamaïque, Barbade, Guyane, Marie Galante, USA), émettre des rhums âgés et non vieillis…souvent de grandes maisons qui n'ont jamais libéré de tels rhums eux-mêmes. Le meilleur de tous, les fichues choses vont bien, la qualité reste élevée, et à une époque de prix toujours plus élevés, ils sont restés relativement abordables (bien que toujours cher par rapport à un rhum standard de l'une des distilleries représentatives – en cela, ils échouent à la conjecture de l'abordabilité de Stewart).

La question est, pourquoi Velier a-t-il dérangé? Ce n’est pas comme si la plupart de ces rhums ou producteurs étaient inconnus et que les indépendants en avaient sorti des rhums de pot still depuis des lustres (à côté de beaucoup d'autres bons hooch). Pourquoi créer une marque entièrement distincte pour ce genre de choses, une nouvelle série de bouteilles, un tout nouveau conception Regardez?

Luca Gargano, le patron de Velier, parle d'un temps aussi récent que 2013 (à l'époque, il introduisait simplement son propre système mais il n'avait pas encore gagné beaucoup de terrain) — quand dans la confusion du monde du rhum concernant les classifications, trop de rhum a été mis dans la classe des produits agricoles, et une catégorie fourre-tout de «rhum» qui englobait tout le reste. Mais dans cet immense seau collectif, il y avait de nombreux types différents, y compris artisanal, rhums petits lots, «L'équivalent de purs single malts.» Il envisageait Habitation Velier comme une branche distincte de son entreprise qui se concentrerait exclusivement sur ce sous-ensemble, mais avec moins de tracas et de soucis et à un prix plus raisonnable que les embouteillages majeurs déjà en augmentation pour lesquels il se faisait connaître..

Mon propre sentiment est également qu'il a suivi le même principe qu'il avait avec ses occasionnels occasionnels comme le Basseterres ou la Courcelles, ou l'original Damoiseau 1980 – il était enthousiaste à leur sujet et voulait les montrer (comme je l'ai déjà observé avec ironie, parfois c’est tout ce qu’il faut, avec lui). Plus, Je suis convaincu qu'il avait également sous la main un distillat d'alambic inhabituel — de la Barbade, Guyane, Worthy Park et Marie Galante, etc — et peut-être senti que les publier en tant que bouteilles noires individuelles ne le couperait pas [voir la note 1]. Les clairins haïtiens et les collaborations Capovilla ont été établis avec leurs propres looks distincts, et ces lignes ont servi leurs propres objectifs spécifiques, il était donc logique de repartir de zéro et d'adopter un tout nouveau design pour un ensemble de rhums qui pourrait être lancé et développé dans les années à venir, qui se concentrerait sur le caractère unique des alambics, et incluez le rhum de première sortie de nouvelles distilleries de domaine (il négociait déjà avec Hampden [voir la note 2] pour leur distillat à l'époque).

Le résultat a été une série aussi distinctive que toutes les éditions précédentes, qui a canalisé une grande partie de la même philosophie de conception individualiste que les classiques. C'étaient des bouteilles plates de 70cl, les foncés pour les rhums âgés, transparent pour les blancs non vieillis pour commencer (pas systématiquement, mais souvent). Ils avaient cette subtile ambiance de flacon de hanche, où vous aviez presque l'impression de pouvoir le mettre dans votre poche arrière comme un flattie d'autrefois et le mordiller pour le reste de la journée. L'étiquetage était encore meilleur que le Demeraras de l'âge (mon avis seulement) — ceux d'origine ont presque redessiné la carte d'étiquetage avec leur niveau de détail presque sans précédent (le nom de la distillerie, les dates de fabrication, l'alambic, la force, le résultat) mais la conception proposée de Habitation Velier fournirait plus, beaucoup plus.

Par exemple, non seulement vous avez tout cela, mais on vous a parlé de la source du distillat, le niveau d'ester ou de congénère (une aubaine geek, sûrement), sa nature sans sucre, et ont été traités avec une aquarelle magnifiquement rendue de l'alambic original qui l'a fait, plus quelques mots là-dessus encore, et comme si cela ne suffisait pas, où il était âgé (tropiques) et la part de l'ange. En fait, la seule chose qui manquait ici était le rendement de la bouteille, ce qui me semble une omission curieuse tout-puissant étant donné la manie de Luca de fournir plus plutôt que moins. Mais quand j'ai touché la base avec lui pour lui poser cette question spécifique, il a dit que c'était une décision délibérée, afin d’éviter que les bouteilles ne deviennent des objets de collection et que le prix de vente augmente au-delà de toute raison entre les mains des nageoires et des spéculateurs sur le marché secondaire(voir la note 3).

Luca Gargano est un élément incontournable du monde du rhum depuis si longtemps que les gens ne se souviennent pas toujours qu'il fut un temps où il était un petit importateur, et “seulement” un autre embouteilleur indépendant newb avec bizarre, même controversée, les idées et ses rhums étaient considérés comme obscurs et trop chers. Ces jours-ci, son nom est connu partout où l'on boit des rhums (et collecté). Mais paradoxalement, il est arrivé au point où la génération de buveurs de rhum qui a émergé au cours des cinq dernières années ne se souvient plus de la nature séminale de son travail antérieur, voir juste ceux actuellement disponibles, et on m'a demandé dans la mystification juste l'autre semaine «Quels rhums Demerara?»Par un homme dont les souvenirs commencent avec Caroni et emménagent dans les Hampden et les Habitations. Dans une certaine mesure, la gamme HV leur permet de participer au caractère unique de certains des premiers travaux et de l’éthique de Velier.… mais sans payer quatre chiffres pour le privilège.

J'en suis venu à la conclusion que les impressionnants rhums de la maison, associée à la perception sans compromis de Luca de ce qu’il appelle un rhum pur, éclipse souvent un aspect de son personnage rarement discuté, et c’est celui d’un éducateur. Je ne connais aucun autre fabricant de rhum au monde qui libère si régulièrement des rhums qui, dans des circonstances normales, n'ont presque aucune possibilité d'être de gros vendeurs ou de futures quêtes du Graal., mais le fait simplement parce qu'ils l'intéressent et qu'il veut montrer leurs qualités aux copains de rhum intéressés, et peut-être juste parce qu’il le peut. Daniele Biondi en août 2020 table ronde, a remarqué un point similaire concernant la volonté de Velier de toujours présenter quelque chose d'unique et de différent avec la ligne HV, même de distilleries établies dont nous connaissons bien le travail.

Ces rhums étaient les guyanais La Bonne Intention (LBI) rhums de 1995 et 1998; la Rhums des alambics de l'océan Indien; la Basseterre 1995 et 1997, la Courcelles 1972, la 2019 NRJ quartet avec cette bête grognante de la TECA, ou même le grand-père de tous, l'épreuve originale Damoiseau 1980 qu'il a libéré si nerveusement. Et demandez-vous, qui sur terre, quel buveur occasionnel, achèterait jamais le quatuor du Monymusk EMB et MMW Tropical vs Continental Aging — qui ne plairait certainement à personne pour leur prix — étant donné ce pour quoi ils ont été émis? Chacun de ces autres rhums pourrait être considéré comme emblématique de la volonté de Luca de mettre en valeur des aspects du rumlore imparfaitement démontré ou compris.. Mais ce qui leur est en fait arrivé, c'est que ces éléments uniques font appel au micro-segment des rumgeeks et des plongeurs profonds., pas la grande population buvant du rhum en général qui est amoureuse de grands noms comme Port Mourant et Hampden et Foursquare…mais pas tellement les plus petits.

La série HV, puis, sont peut-être plus destinés à ce groupe de buveurs de milieu de gamme relativement bien informés, influenceurs et anoraks, plutôt que pour un marché de connaisseurs à prix élevé (où l'argent, mais pas la connaissance, est le plus souvent la véritable pièce de monnaie du royaume) ou les über-dorks de plongée profonde (où la commande rigoureuse des minuties micro-détaillées est). Ils sont, dans ce sens, un pont utile entre les rhums les plus appréciés, et ceux qui nécessitent un peu plus d'expérience, peut-être, d'apprécier pleinement — et peut donc être eu et apprécié et discuté à la fois par les aficionados de longue date et les nouveaux venus dans le club rumgeek wannabes.

Enfin, il y a le nombre impressionnant de «premières» que la ligne HV a démontrées: comme indiqué, c'étaient des rhums d'alambic entièrement vieillis en distillerie, beaucoup n'ont jamais vu ou publié auparavant (comme le Foursquare 2013); la première mise en bouteille du domaine de Worthy Park (2005) et le seul WPM (2006) marque mise en bouteille à ce jour; premières marques de Hampden comme HLCF, OWH, LROK, HGML, LFCH, ALORS QUE; premier pot vintage Mount Gay encore (Ward dernière); premier PM non vieilli blanc non filtré de la Guyane…et ainsi de suite. Je veux dire, dis ce que tu veux et ne suis pas d'accord si tu dois, mais c'est tout un exploit pour tout fabricant de rhum de produire en une telle quantité, si vite.

Tenant compte de tout cela, la gamme Habitation Velier est, à mon avis, presque unique – un important, large gamme de rhums paradoxalement spécifiques, être vu comme tel. Outre le fil conducteur de leurs origines d'alambics, il n'y a pas grand-chose pour les lier ensemble. Ils couvrent la gamme de tous les rhums, tous les pays, tous les styles, tous ages, toutes les forces et ne fera que s'étendre au fil des années. Il y en a à peine un faible dans le peloton, et certains sont tout simplement magnifiques. Un jour je peux même les voir être des rhums de référence, permettant aux gens de se familiariser avec les profils d'alambics régionaux du monde entier.

Bien sûr, choisir l'un d'entre eux comme représentant de tous est un exercice futile — tout le monde a un favori, un millésime préféré, un amour personnel pour animaux de compagnie dans la ligne, et cela se rapporte directement à l'intersection d'une large gamme, variété incroyable et accessibilité avec un peu d'effort. D'une manière ou d'une autre, cette ligne de rhums, négligé et parfois même écarté au profit de Veliers’ éditions limitées plus célèbres, appuie beaucoup plus de boutons qu'il ne semble initialement être le cas, et ne grandit qu'avec le temps. Je ne les considère pas seulement comme des rhums clés du monde lorsqu'ils sont considérés comme une classe…mais aussi parmi les séries de rhums les plus importantes jamais fabriquées.


Autres notes

  1. Dans un interview vidéo promotionnelle publiée dans 2019 mais sûrement fait avant cette année, Luca a parlé des rhums HV; philosophie d'origine, et les rhums Habitation Velier originaux étaient exposés dans les désormais célèbres bouteilles noires, avec des étiquettes «classiques» multicolores spéciales. Ces conceptions n'ont jamais été mises en œuvre, et ont été commercialisés sous forme de bouteilles noires autonomes, bien que toujours étiqueté comme HV pour une raison quelconque.
  2. Lorsque les rhums Hampden ont commencé à arriver sur le marché en 2016-2017, la meilleure partie de la récolte vieillissante a été détournée vers la «gamme de bouteilles noires» de Velier (mon mandat, ne leur appartient pas), en raison du fait qu'ils sont peut-être perçus comme plus premium. Mais cela n'a pas amoindri la stature de ceux sélectionnés pour la série HV et alors que leur valeur a augmenté – la Juin 2020 Ventes RumAuctioneer avait le Hampden HGML 2010-2019 9 Vous terminez à 230 £ par exemple – tout à fait une appréciation par rapport au prix d'origine.
  3. J'ai le résultat de pas mal de sorties de la gamme, et conformément à la volonté de Luca de ne pas promouvoir la spéculation, Je choisis de ne pas les publier.
  4. Il existe des liens vers seulement sept rhums dont les critiques ont été publiées ici, à 2020. D'autres existent et devraient être publiés prochainement, assez pour me permettre de justifier toute la gamme comme une inclusion dans la série Key Rums.
  5. Photos prises et utilisées avec l'aimable autorisation des pages Facebook et des sites Web officiels de Velier et Habitation Velier. J'ai envoyé un message à Luca directement pour certains des détails de fond.

Rhums Habitation Velier – Par pays

les Seychelles

  • Takamaka Seychelles Pure Single Rum 3 YO (2018-2021) 60.8%

Afrique du Sud

  • Mhoba Afrique du Sud Pure Single Rum 4 YO (2017-2021) 64.6%

Réunion

  • Savanna Reunion Pure Single Rum Blanc HERR (2018) 62.5%

Marie Galante

Guyane

USA

  • Privateer Nouvelle-Angleterre pur Rum Simple 2017 3 YO (2020) 55.6%

Barbade

Jamaïque

  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum 10 YO (2005-2015), 57.8%
  • WP Forsyths Pot Still 502 Jamaïque Pure Single Blanc Salle (2015), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve Jamaica Pure Single Blanc Salle (2015), 75.5%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum (WPM) 11 YO (2006-2017), 57.5%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum Blanc (WPE) (2017), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve Jamaica Pure Single Blanc Salle (2017), 75.5%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 10 YO (WPL)(2007-2017) 59%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 11 YO (WPL)(2009-2020) 58.5%
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO LROK (2010-2016)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO HLCF (2010-2016) 68.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique <>H Blanc (2018)(Whisky Live Paris)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum LROK Blanc (2018) 62.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO (2010-2019) (Salon du Rhum)
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO HGML (2010-2019) 62%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 7 YO LFCH (2011-2018) 66%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 I C<>H (2010-2020) 68.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 YO LROK (2010-2020) 62%
  • Rhum Hampden Jamaica Pure Single 3 Moi oh (2016 – 2020) 62%

Rhums Habitation Velier – Par année de mise en bouteille

2015

  • Muller LL IV / 3177 Pur unique Agricole Blanc Rhum (Marie Galante) (2015) 59%
  • Port Mourant Guyana Encore Pure White Simple Rum (2015), 59.0%
  • Foursquare Pot Barbados encore pure Simple Rum 2 YO (2013-2015), 64%
  • Foursquare Pot Still Barbados Pure White Simple Rum (2015) 59%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum 10 YO (2005-2015), 57.8%
  • WP Forsyths Pot Still 502 Jamaïque pur Single White Rum (2015), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve de la Jamaïque pur rhum blanc Simple (2015), 75.5%
  • Monymusk EMB 248 Jamaïque pur unique Rhum blanc (2015), 59%

2016

  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO LROK (2010-2016)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum 6YO HLCF (2010-2016) 68.5%

2017

  • Ward dernière (Mount Gay) Barbade pur rhum unique 10 YO (2007-2017) 59%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum (WPM) 11 YO (2006-2017), 57.5%
  • WP Forsyths Pot Still Jamaica Pure Single Rum Blanc (WPE) (2017), 57%
  • WP Forsyths 151 Preuve Jamaica Pure Single Blanc Salle (2017), 75.5%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 10 YO (2007-2017) 59%

2018

  • Savanna Réunion Rhum pur Single White HERR (2018) 62.5%
  • Ward dernière (Mount Gay) Barbade pur rhum unique 9 YO (2009-2018) 59%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique <>H Blanc (2018)(Whisky Live Paris)
  • Hampden Jamaica Pure Single Rum LROK Blanc (2018) 62.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 7 YO LFCH (2011-2018) 66%
  • Long Pond “STCE” Blanc (2018) 62.5%

2019

  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO (2010-2019) (Salon du Rhum)
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 9 YO HGML (2010-2019) 62%
  • Long Pond «TECA» 2005 14 YO (2005-2019) 62%
  • Monymusk EMB 2010-2019 9 YO (2019) 62%

2020

  • Privateer Nouvelle-Angleterre pur Rum Simple 3 YO (2017-2020) 55.6%
  • Mount Gay Rum Barbade Pur Simple 9 YO (2011-2020) 52.3%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 I C<>H (2010-2020) 68.5%
  • Hampden Jamaica Rum pur unique 10 YO LROK (2010-2020) 62%
  • Rhum Hampden Jamaica Pure Single 3 Moi oh (2016 – 2020) 62%
  • WP Worthy Park Jamaica Pure Single Rum 11 YO WPL (2009-2020) 58.5% 60.4%

2021

  • Mhoba Afrique du Sud Pure Single Rum 4 YO (2017-2021) 64.6%
  • Takamaka Seychelles Pure Single Rum 3 YO (2018-2021) 60.8%

 

Avril 272020
 

Après plus d'une décennie de dégustation de rhums du monde entier, La Martinique reste une de ces îles dans lesquelles je continue de retourner une myriade de distilleries. Pourtant, parfois, quand je remarque sur mon goût pour eux, ce est un 50-50 chance que les gens se demandent de quoi je parle (ou pourquoi). Mais aucune liste de Rhums clés pourrait éventuellement être complet sans exemples de cette île, et le vrai problème n'est pas tant qu'il doit y en avoir un (car il y a beaucoup de bons candidats), comme il pourrait éventuellement être et par lequel commencer quand il y a tellement de choix disponibles.

Ce que je crois empêche la compréhension et l'acceptation plus larges des rhums agricoles – surtout aux USA – est une combinaison de prix, dominance de rhum de table à bas prix (comme Bacardi), C'est fou système de distribution qu'ils ont là-bas (et tout aussi stupide au Canada), et une méconnaissance générale du goût. Ces problèmes entraînent un manque d'expérience avec l'ensemble des exploitations agricoles, un mécontentement (légèrement supérieur) prix, et ce souvent répété renifler et grogner, sur la façon dont ils semblent tous être les mêmes.

En réponse, je souligne généralement Neisson, avec ce subtil, huileux, profil étrangement tequila de ses rhums, ou Pot de Saint James toujours blanc. Et ces rhums illustrent ce que j'aime dans le large, variété sauvage trouvée en Martinique – Neisson, comme décrit, Clément avec ses profils classiques propres et presque austères, et la qualité solide et romantique de Saint James. Il y en a d'autres que j'ai appréciés au fil des ans, bien sûr – Trois Rivieres, Depaz, La Favorite, et d'autres – mais lors du casting pour le premier candidat de la Martinique à inclure comme rhum clé, c'est vers eux que mon esprit s'est tourné, et finalement à Saint James qu'il a arrêté.

Saint James fait quatre rhums dans le cadre de sa gamme régulière: la 7, 12 et 15 ans rhums âgés, and the white Fleur de Canne. Ils en font beaucoup d'autres – millesimes, éditions spéciales, XOs, etc, (et nous ne devons jamais oublier cet étonnant pot toujours blanc qui restera mon éternel favori) – mais pour la personne qui veut plonger pour apprécier le cœur de la distillerie, les quatre habitués que je mentionne méritent certainement d'être jugés en premier, et pour le prix, Je pense qu'ils offrent parmi les «rhums valises» très abordables que tout le monde pourrait demander. Et quand on doit en quelque sorte choisir parmi eux pour la meilleure intersection d'utilité, goût, prix, qualité et plaisir, Je crois, dans mon coeur, que le Saint James 12 L'année est celle à obtenir.

Dans une certaine mesure, il a un nez plus léger que le pulpeux 7 ans, nous avons regardé récemment (bien que les deux soient faits sur un alambic créole à partir de jus de canne, et sont de la même force, 43% ABV, vieilli de la même manière dans d'anciens fûts de bourbon), et ça semble un peu plus précis, plus composé, chaque note claire et distincte. Il y a les mêmes notes fruitées profondes de mangues mûres, pêches, vanille, cerises mûres, et un ou deux pruneaux. Il gère cette astuce particulière de sentir légèrement sucré sans se présenter comme écoeurant ou trop mûr. En Effet, des notes plus claires de fleurs et de blanc, les fruits aqueux ressortent pour équilibrer très bien les fruits charnus avec les goyaves et les poires, auquel, après un certain temps, on peut sentir le miel et la cire et un saupoudrage de marc de café.

La bouche suit ce profil, mélange de saveurs légères et profondes dans un défilé pas trop sucré et juteux de saveurs qui se soutiennent mutuellement: fruits secs, raisins, raisin, goyaves, pommes et pruneaux mûrs. Le secondaire, des notes plus claires de fleurs et de tabac aromatique s'intègrent bien avec celles plus foncées, fournissant un peu de chacun, rien de plus. Dans l'examen de la 7 ans j'ai remarqué que la légèreté herbeuse que nous associons aux rhums agricoles était presque totalement absente – ici, ça commence à être un peu plus évident, mais toujours en arrière-plan et son vrai moment au soleil arrive à la fin: cela termine la dégustation avec une durée étonnamment longue, finale aromatique fruitée et sèche qui, d'une manière ou d'une autre, ne freine pas l'expérience autant que l'oie de l'accélérateur malicieusement une dernière fois, juste pour vous le montrer.

Ceci est un rhum qui est un pas en avant de la 7 ans mais aussi, quelque chose de différent. Le vieillissement supplémentaire a montré son influence, le mélange est un peu meilleur – réellement, J'aimerais voir ce que quelques points de force supplémentaires pourraient réaliser avec cette chose. Mais jamais l'esprit. C'est un très bon dram et la seule surprise c'est pourquoi il n'est pas mieux connu. ce que le 12 ans fait si bien, est d'appuyer sur tous les boutons de notre appréciation simultanément. Le Coeur de Chauffe blanc est le rhum le plus original du genre fabriqué par Saint James (à mon avis au moins); la 15 est le meilleur en termes de qualité et de goût, et la 7 ans est de bonne qualité pour l’argent car c’est aussi le moins cher… mais c’est juste que le 12 les fait tous très bien, à un niveau suffisamment élevé pour en faire un incontournable.

Tu vois, c'est dans l'ensemble des choses que nous recherchons, qu'il prend tout son sens: assez bon pour siroter, assez distinct pour mélanger, assez abordable pour acheter, et assez bon pour offrir en cadeau sans honte ni excuses (ou pour garder, pour les mêmes raisons). En faisant ce rhum, Saint James emmène les agriculteurs dans une intéressante, direction légèrement décalée et caractéristique de la distillerie, et démontre qu'avec compétence et expérience et peut-être juste le simple plaisir de faire du rhum, que la magie de haut niveau pour les masses peut être faite d'une manière qui ne casse pas la banque. Tout rhum qui peut faire toutes ces choses à la fois est un gardien…et un Key Rum à coup sûr.

(#721)(85/100)

Décembre 152019
 

Après toutes ces années, il n'y a pas un moyen imbiber qui n'a pas essayé le Vénézuélien Santa Teresa Ron Antiguo de Solera 1796 (pour donner son titre complet et un peu difficile à manier) au moins une fois. Il est un rhum solera qui définit habituellement la sonnette d'alarme pour ceux qui veulent à la fois plus et moins la divulgation des additifs, mais en quelque sorte Santa Teresa a réussi, à travers toutes les années, pour naviguer dans les hauts-fonds perfides de trop ou trop peu et est restée une constante, sinon haut niveau, favori de toute la classe tippling. Compte tenu de la rancoeur et de fureur qui accompagne souvent ces rhums par le commentariat des médias sociaux, c'est pas rien.

Considérer: il y a neuf micro-examens séparés sur reddit pour cette chose, et sur le site RumRatings, il a 437 notes, dont plus de 80% l'évaluer 7 points ou plus. magazines en ligne et les agrégateurs comme Distillateur, Flaviar, Tastings, WineMag, Got Rum, boisson Hacker et Preuve 66 ont beaucoup écrit sur ses charmes voluptueux. Même la blogosphère a toujours regardé, toujours révisaient, parfois comme l'un de leurs premiers commentaires de rhum. Alex du baril de rhum, The Fat Rum Pirate, moi même, le rhum hurleur, Vices raffinés, Ralfy, All At Sea, Rum Boutique Boy, Blog Diaries rhum, Rum Galerie, Inu A Kena…nous tous entre 2006 et 2019 ai, à un certain stade, essayé la chose, et ses spectacles de popularité signe pas de décoloration. Si jamais il y avait un rhum de passerelle pour le style latin qui ne sont pas du Panama ou à Cuba, alors ce qu'il est (le Diplo peut être une autre).

Je pense qu'une partie de cela est parce qu'il n'y a rien d'excessif à ce sujet. Il n'y a rien trop modeste. Il élude certainement le piège de se transformer en un mess sur-sugared, ou celui où vous est tous les goûts, parce que le doux, tel qu'il est, est maintenu complètement en arrière-plan. un Août 2019 Test densimètre – à moi – taux comme Page 36.96% ABV, qui se traduit par 12g / L – pas bon, mais à peine trembler la terre par rapport aux autres rhums latine qui ont deux ou trois fois plus que, et de nombreux examens antérieurs et des tests ont montré en fait pas du tout (Ceci indique une variation de lot ou une évolution dans la philosophie de la production); un représentant de Santa Teresa comme récemment 2018 dans une interview avec Simon Johnson, plat déclaré à ne dénaturent pas leur rhum. Si, si vous acceptez que, la seule plainte qui pourrait être soulevée contre elle est qu'il devrait vraiment être quelques points forts.

Le nez est différent de mon certes fading dégustation souvenirs d'il y a dix ans, quand je samplé il à un Liquorature se réunissent à Calgary. Alors je sentais qu'il avait la plupart des composants standards de vieux rhum Amérique du Sud – vanille, caramel, miel, fruits légers, toutes les clés assez faible. Maintenant, le mélange présenté autrement: Je colle goute, sève de la canne à sucre, encaustique, droit de vernis à l'avant, et moi connaître qui n'a pas été une partie de ce que je Sentir avant. Le 40% ABV fait encore trop faible pour monter à l'assaut nasal efficace et agressif, et qui est une question qu'ils devront tôt ou tard l'adresse – mais au moins, avec un peu d'effort que je ressentais aussi des pommes bien mûres, abricots, cerises au sirop, plus un saupoudrage de cannelle, mélasse, caramel, et une petite bouchée de chêne, chocolat non sucré et sombre lumière peau d'orange.

Il est inoffensif dans l'extrême, il y a peu de ne pas aimer ici (sauf peut-être la force), et pour votre buveur moyen, beaucoup à admirer. La bouche est assez bon, si de temps en temps vague – fruits blancs légers et Toblerone, nougat, salé crème glacée au caramel, bon bons, eau sucrée, mélasse, vanille, chocolat noir, sucre brun et d'épices délicates – cannelle et la muscade. Il est plus sombre dans la texture et plus épais au goût que je me suis souvenu, mais c'est tout bon, Je pense. Il échoue sur la ligne d'arrivée pour la raison évidente, et les saveurs de clôture qui peuvent être discernés sont éphémères, court, vaporeux et disparaissent trop vite.

Lorsque d'autres rhums évalués par rapport à son type de, les principaux concurrents sont les Zacapa, Zafra, Res Ex diplomatique, la Kirk et Sweeney, ou encore la Millionaire XO ou Dictateur. Mais j'ai toujours trouvé K&S être trop obsédé par un particulier profil « cannelle-lite »; Diplo, Zafra et Zacapa ont été oversugared par rapport; et le Millonario XO était trop excessive dans les deux zones, comme cela a été Dictador avec cette note de café, il aime tellement. D'autres producteurs de rhums similaires à 1796 — solera ou autrement — sont tout simplement trop petites et manquent de part de marché, et empiètent presque pas dans la conscience populaire plus (Don Q et Bacardi sont différentes pour d'autres raisons).

Mais je crois qu'après toutes les années depuis 1996 quand il a été introduit (pour 200e anniversaire du Père Noël Tersa), il y a de bonnes raisons pour lesquelles il reste un incontournable dans la rumscape globale et un vendeur populaire pérenne. Comme indiqué plus haut, il se trouve à peu près partout d'une manière que les autres rhums des Caraïbes ne sont pas toujours; il est très bien connu, et reste abordable à ce jour (autour de 40 US $ ou) — ce qui est bon pour toute moyenne Joe qui ne peut pas toujours obtenir ou se permettre un nouveau jamaïcaine ou barbadienne ou St. Lucian rhum ou guyanais. de plus, il goûte juste assez bon pour la plupart et peut être utilisé comme un rhum de passerelle pour le latin / style espagnol rhums en général et celles du Venezuela, en particulier,. Bien sûr, comme la plupart des rhums de la passerelle, si vous restez assez longtemps vous penserez inévitablement un jour que c'est trop faible, trop facile et trop simple et se déplacer intelligemment le long de la prochaine étape du voyage…mais pour tout le monde à partir de maintenant et ne cherche pas à aller nulle part, c'est aussi belle une Rum clé du monde comme tout sur la liste avant d'.

(#684)(78/100)


Autres notes (adapté de 2010 examen)

distillerie Santa Teresa est situé au Venezuela environ une heure à l'est de la capitale, Caracas, sur un terrain donné par le roi d'Espagne à un compte privilégié dans 1796. Le domaine a fini dans les mains de Gustavo Vollmer Rivas, qui a commencé à faire du rhum à partir de sucre produit sur propriétés à proximité - appartenant à d'autres Vollmerses - dans les années 1800. Le Santa Teresa 1796 a été produite en 1996 pour commémorer le 200e anniversaire de l'attribution des terres de la succession, et, produit par le procédé de solera.

Dans le processus de solera, une succession de fûts est rempli de rhum sur une série d'intervalles égaux de vieillissement (généralement une année). Un conteneur est rempli pour chaque intervalle. A la fin de l'intervalle après le dernier récipient est rempli, le plus ancien conteneur dans la solera est engagé pour une partie de son contenu (dire, moitié), qui est embouteillée. Puis ce conteneur est rempli à partir du prochain conteneur plus ancienne, et que l'on en succession de la deuxième plus ancienne, jusqu'au plus jeune récipient, qui est rempli avec de nouveau produit. Cette procédure est répétée à la fin de chaque intervalle de vieillissement. Le produit transféré mélange avec le produit plus dans le prochain baril.

Aucun contenant ne est jamais vidé, si une partie du produit plus tôt reste toujours dans chaque récipient. Ce reste diminue à un niveau minuscule, mais il peut y avoir des traces significatives de produits beaucoup plus âgés que la moyenne, en fonction de la fraction de transfert. Dans les traces de la théorie du tout premier produit placé dans la solera peut être présent même après 50 ou 100 cycles. Dans le Santa Teresa, il existe quatre niveaux de vieillissement. Et le solera final est complété avec l'esprit « Madre », qui est un jeune mélange découlant de deux alambics de colonnes et de pot. Semble un peu compliqué pour moi, mais les responsables de sherry ont fait pendant des siècles en Espagne, alors pourquoi ne pas pour le rhum? L'inconvénient est, bien sûr, qu'il n'y a aucun moyen de dire quel âge il est, car il est un tel mélange de rhums vieux et les jeunes. La commercialisation de la 1796 dit le rhum a des composants compris entre 4 à 35 ans en elle.

Octobre 142019
 

A l'extrémité opposée de l'échelle du rhum milieu de gamme élégant et complexe du Appleton 12 ans – une Rum Key dans son droit – mensonges que favori de rhum de longue date de prolos et puritains, princes et paysans — l'état brut « n » dur, joyeusement Cussin’ et rippedness puissant huit pack de J. Wray & overproof Neveu Blanc, un rhum blanc en bouteille non vieilli à peine supportable 63%, et dont crier étiquette jaune et vert est un appareil à peu près tous les bars à travers le monde que j'ai jamais été et escortés hors de, la tête haute et les pieds plus haut lieu.

C'est un rhum qui était l'un des premiers J'ai jamais écrit au sujet de retour dans la journée quand je ne distribuais des scores, une fixation régulière sur le circuit de cocktail, et un rhum très populaire, même après toutes ces années. Elle vend comme un fou à la fois localement et à l'étranger, est acheté par riches ou pauvres, et personne qui a jamais écrit une critique de rhum pourrait oser l'ignorer (elles ne devront). Je ne sais pas ce que ses chiffres de ventes sont comme, mais je crois sincèrement que si l'on va juste par le bouche à oreille, en ligne mentionne et lecture attentive de rumshelf de toute barre, alors ce doit être l'un des plus bien considéré jamaïcain (ou même antillaise) rhums sur la planète, ainsi que l'un des plus polyvalent.

Même dans son pays d'origine le rhum a un énorme street cred. Comme le Guyanais Supérieur Haut Vin, il est un aliment de base locale de la scène potable et représente soi-disant plus de trois quarts de tous les rhum vendus en Jamaïque, et il est tissé serré dans l'ensemble du tissu culturel de l'île. Il est à trouver à chaque chaux bas-maison, jump-up ou rendez-vous. Tous les ménages - ou expatriés homeboys - a une bouteille en prenant l'espace de stockage, pour le plaisir, pour le business, des amis ou à des fins médicinales. Il a toutes sortes de traditions sociales: casser une bouteille et immédiatement vous versez un bouchon sur le terrain pour retourner une partie à ceux qui ne sont pas avec vous. Avoir une pendaison de crémaillère, et grâce au sol avec une ou deux gouttes; toucher du rheumatiz? - Frotter les joints dem avec un tir; mek un pickney ... mettre un dab « pon il front s'il malade; a obtenu un froid ... tek un coup de feu et frotter un coup de feu. Etc.

Ce ne compte pas même sa pénétration extraordinaire marché dans le tiki bar et scène (Martin Cate a fait remarquer que le blanc Ting est le plus grand tumbler dans le monde). Il n'y a pas beaucoup rhums dans le monde qui ont une telle grande notoriété, ou ce genre de popularité durable dans toutes les couches de la société. Comme le Appleton 12, il se trouve presque au tout pour la Jamaïque d'une manière tous ses concurrents, vieux et nouveau, chercher à imiter. Ce qui est derrière? Est-ce la façon dont il sent, la façon dont il goûte? Est-ce le prix abordable, la force? La commercialisation? Parce que comme l'enfer, il occupe un rang élevé dans tous les paramètres qui font un rhum visible et apprécié, et c'est même avec les nouveaux Jamaïcains de Digne parc et Hampden claquer ses talons à.

Pour en revenir à elle après tant d'années m'a rappelé quelque chose de sa nature féroce et sans compromis qui me fit sursauter si en arrière 2010. Il est un pot et d'une colonne encore mélange (et a toujours été), mais on peut être pardonné de penser que ici, le hooligan cru et alambics rang a repris et a lancé la Battie de colonne. Il y avait une odeur de colle et acétones mélangé avec un peu de bonne essence seulement pour les années 1950 ère Land Rover. Ce qui était intéressant à ce sujet était le piquant fond à base de plantes et d'herbe, les fruits pourris et ananas géniaux et les bananes noires, fleurs, eau sucrée, fumée, cannelle, aneth, Sharp et livré avec aggro sérieux.

goût sage, il était clair que la chose était un agent de mélange, beaucoup trop forte et goûteuse avoir par lui-même, mais je sais que la plupart des îles prendrait avec de la glace et de l'eau de noix de coco, ou dans un mélange plus conventionnel. Il a présenté rugueux et cru et joyeuse et moite et était certainement pas pour les humbles et doux de la disposition, où mettre son attraction — parce que, dans cette unicité farouche de profil mettre le caractère que nous cherchons à rhums nous nous souvenons toujours. Ici, qui a été transmis par une série forte et puissante de goûts – fruit pourri (en particulier les bananes), le zeste d'orange, Ananas, corossol et tarte crémeuse non sucré yaourt frais. Il y avait quelque chose de carburant puent d'un poêle à pétrole fumée flottant autour, clous de girofle, réglisse, cacahuète, menthe, chocolat amer. Il était un peu sec, et avait encore ne manque pas de funk est resté clairement séparable de Hampden et rhums Digne Parc, et m'a rappelé plus d'un Forgeron & Traverser ou Rum feu, surtout lorsque l'on considère la longue, sec, finition forte avec ses agrumes et d'ananas et des notes-copeaux de bois qui a toute l'expérience à sa longue et assez violente (si savoureux) conclusion.

Alors peut-être que c'est toutes ces choses que j'ai écrit au sujet – goût, prix, commercialisation, force, visibilité, réputation. Mais contrairement à la plupart des rhums clés de cette série, il reste l'année fraîche et dynamique en année. Je ne dirais pas que c'est un rhum de passerelle comme le Pusser de 15 ou la Diplo Res Ex ou la El Dorado 21, ces boissons demi-civilisés qui nous feront découvrir les sippers et que nous déplacer d'un jour au-delà de. Il existe à l'intersection des prix et de la qualité et le funk et le goût, et patins cette ligne délicate entre trop et trop peu, trop rugueux et presque raffiné. Vous pouvez également avoir dans un bar haut de gamme à Manhattan, ou de culbuteurs en plastique bon marché avec Ting tout Bangin’ vers le bas de la chaleur dans Dominos étouffante d'une cour Trenchtown. Dans son appel à toutes les classes de la société qui le choisissent, vous pouvez voir un Rum Key en action: et pour toutes ces raisons, il reste, même après toutes les années, il a été disponible, une des plus populaires — même l'un des meilleurs — rhums de son genre jamais fait, en Jamaïque, dans les Antilles, ou, d'ailleurs, n'importe où ailleurs.

(#665)(83/100)


Autres notes

  • pot non vieilli et la colonne se fondent toujours
  • Les couleurs sur l'étiquette canalisent les couleurs du drapeau de la Jamaïque
Août 182019
 

Les îles françaises fournissent un avis un problème particulier lorsque vous essayez de choisir un rhum unique comme un rien « clé ». C'est en grande partie parce que la Martinique et la Guadeloupe sont presque seules au monde à posséder un tel rassemblement de distilleries de rhum de renommée mondiale dans un espace géographique aussi concentré. (une comparaison à Islay, dire, est pas tout à fait à déjeuner). Plusieurs îles des Caraïbes ont un grand distillateur (St. Lucie, Trinité) ou deux (Grenade) ou quelques (Cuba, Barbade, Jamaïque), et bien sûr Haïti est pour une mention spéciale — mais aucun n'a tant dont les noms résonnent à travers le rumiverse. Alors, comment choisir un seul?

La sélection de la première de ce qui sera plusieurs candidats des îles françaises – parce que de se limiter seulement à un ou deux, voire trois est de faire tout le sous-ensemble de rhums un de heavy très mauvais service – est rendue encore plus difficile par le fait que la Guadeloupe ne se voit pas comme un fabricant de agricole « pur ». Cela est dû principalement, bien sûr, ils ont parfois mess avec les mélasse et les styles de jus de canne de rhum, et n'a jamais activement recherché la désignation AOC qui améliore ainsi le cred rue de rhums de la Martinique.

Mais tout de même, J'aime les rhums de Guadeloupe (Grande Terre and Basse Terre and Marie-Galante) — beaucoup. Pour moi, le travail de Gardal, Karukera, Bielle, Longueteau, Severin, Bellevue, Montebello, Pere Labat, Reimonenq, Capovilla et Damoiseau sont aussi bons que tout le monde, et derrière eux tous reverbrates encore la qualité majestueuse de Courcelles, celui qui m'a mis à il y a toutes ces agricoles années où la petite Caner était pas encore le Big Caner et j'étais sérieux au sujet de l'île devient française Hooch.

Alors, pourquoi commencer par Damoiseau? La meilleure réponse est de dire « Je dois commencer quelque part. » Plus sérieusement, il est certainement l'une des marques les plus connues de là, le premier producteur en Guadeloupe; de retour dans 2016 Je me rappelle Josh Miller leur attribution blanc 55% la première place dans sa défi agricole; années avant que, Velier a gagné la confiance de délivrer rhums de preuve plus complète en libérant leur excellente 1980 Version à 60.3% (Le premier rhum fort dans leur portefeuille); Matt a suggéré Pietrek le Damoiseau 4 ans VSOP Réserve spéciale était un grand rhum d'avoir pour moins de 45 $ et un bon ambassadeur pour la tradition de fabrication de rhum du pays; et enfin, J'ai tout simplement de bons souvenirs de la plupart de leur travail que j'ai essayé. Mais pour moi,, le VSOP est un peu jeune et rugueux, et mon affection est donnée à la version très légèrement plus que nous allons nous faire sans plus tarder.

Fabriqué à partir de jus de canne, puis vieilli en fûts ex-bourbon, Damoiseau a la particularité occasionnelle (dans mes yeux, au moins) de faire rhums âgés qui ne mettent en valeur ou pas toujours complètement la grassiness douce à base de plantes croquante, nous en sommes venus à associer à agricoles. Ici, ce n'est pas le cas du tout…jusqu'à un certain point. Le dérivé de la canne jus 5yo, qui est proche de la résistance étalon (42% ABV) et donc très accessible par ceux qui veulent tremper leurs orteils, est remarquablement propre et pourtant encore corsée pour cette force. Immédiatement il y a la vanille, un petit boisé, poires, les pruneaux et les notes légères de quelques tranches d'ananas. Aussi la sève de la canne à sucre et de l'eau, aromatisé avec un saupoudrage de cannelle. Et, bizarrement, une ligne de contact de la mélasse, sucre brun et caramel en arrière-plan, que je ne peux pas expliquer, mais trouver agréable néanmoins.

La bouche est pas tout à fait comme la livre sterling que le nez, mais encore une coupure supérieure à la normale: un peu mince, peut-être – le blâme sur la 42%, lequel est, avouons-le, un peu terne contre l'éclat brillant des blancs, si souvent torques jusqu'à 50%. Le goût un peu rhum sec, un peu saumâtre, à la vanille, dates, pruneaux, mûres et raisins noirs en conduisant, suivi de quelques fleurs, croquants notes de chêne, petit déjeuner épices, céréales…et encore, ce soupçon étrange de sirop de caramel et de mélasse versé sur des crêpes chaudes fraîches voletant derrière tous les autres goûts. C'est une boisson parfaitement agréable pour tout ce qui, et la finition est une conclusion appropriée: agréable et longue avec grasse, notes salées et tequila, à laquelle on ajoute boisé lumière, vanillines, fruits et fleurs, rien de spécial, rien de juste trop complexe l'ensemble de la voile smorgasbord dans une conclusion sereine.

Personnellement, Je suggère qu'une certaine force supplémentaire serait utile, mais en aucun cas ne qui disqualifient le Damoiseau 5 An comme bonne à tout, aussi à l'aise dans un mélange d'une sorte ou par lui-même. Vous pouvez dire qu'il a été vieilli, il est légèrement sucré et a les fruits nécessaires et d'autres saveurs combinant décemment, et rhums navigue son chemin entre une lumière et un profil tout à fait bien lourd. Cette légère touche de caramel ou de mélasse était quelque chose que j'aimais aussi bien — si ma mémoire est bonne, il était un « contaminant » semblable qui a empêché la 1980 d'être libéré comme conforme à l'appellation et qui était la raison pour laquelle il a été vendu à Velier, mais si, dans ce cas, c'est délibéré ou mon imagination est une énigme. Tout ce que je peux dire est que pour moi, c'était là, et il n'a pas gâché mais amélioré.

Ainsi, à la fin, les 5yo tiques toutes les cases que nous recherchons dans un tel rhum. Jeune comme il est, c'est un savoureux, produit unique de Damoiseau; il est raisonnable de force — et donc ne fait pas peur ceux qui se déplacent maintenant hors de leur zone de confort et d'entrer dans des styles différents, avec une certaine ABV stratosphérique ou un profil de hors-la-paroi démence; et le meilleur de tous pour ceux qui veulent juste grignoter sur ses bords sans mordre la chose, le point de prix est juste sur le point médian entre les deux autres candidats pour le poste. Il est un peu plus cher que le VSOP, mais plus élégant; et que le moins cher 8 YO mais plus polyvalent. Chacune de ces trois pourrait être un rhum qui célèbre Guadeloupe, mais pour mon argent et ce que je veux sortir d'un rhum comme celui-ci, la 5 YO est celui qui cloue.

(#652)(83/100)

Mai 272019
 

Lorsque vous obtenez vraiment au fond des choses, la revendication de Pusser à la renommée repose sur deux planches principales. La première est que ce sont eux les véritables héritiers de la recette de rhum marine britannique réelle après jour noir dans Tot 1970. La seconde est qu'ils le suivent.

Malheureusement, ni est tout à fait vrai, selon la façon dont vous regardez l'arrière-plan.

En ce qui concerne le premier point, toute recherche effectuée sur rhums marine montre que Lyman Hart, Lamb et ED&F Man, parmi d'autres, vendu rhums à la Royal Navy dans les années 1800 (L'homme est devenu le principal fournisseur dans les années 1900, bien que je ne pense pas qu'ils étaient la seule source même alors), et il est très peu probable qu'ils étaient conformes à ce qu'ils fournis. de plus, le rhum (peu importe la source) a toujours été un mélange, et les composants ne sont pas restés stables roche solide pendant des siècles. En fait, selon le livret sur le Tot noir accompagnant la bouteille et écrit par Dave Broom, le rhum marine des années 1940 avait été un mélange complexe – sorte de solera – et au fil des siècles, la composante jamaïcaine avait été réduit sans cesse en raison de son goût génial que les marins n'ont pas aimé. De plus, il y a que l'adultération testé pour-moderne de Pusser de — 29 additifs g / L par des estimations — qui sûrement ne faisait pas partie de la recette originale, peu importe qui fait.

Deuxièmement, le fait que la recette a été peaufiné plus d'une fois — aussi récemment que 2008 il était censé être un mélange de cinq rhums antillais — montre l'erreur d'acheter complètement dans l'idée que c'est un vrai rhum du patrimoine: il est loin d'être une héritière d'une tradition qui comprenait autrefois guyanais, Jamaïquain, Trini et rhums peut-être même Bajan, qui a obtenu progressivement réduite jusqu'à composants Guyane et Trini, et est maintenant Guyane seulement. Même par 2018, on pouvait goûter que le mélange privilégiait distillat guyanais et qui pourraient bon goût, mais n'a pas exactement la recette de la Marine royale maintenant, était-ce?

Si, à proprement parler, ni déclaration contient de l'eau. Le Gunpowder Proof Black Label est probablement plus proche de la façon dont les rhums de la marine utilisés pour effectuer, mais encore en quelque sorte, en dépit de tout ce qui, C'est le 15 YO que les gens se souviennent, qu'ils appellent une des pierres angulaires de leurs premières expériences de consommation. La chose est tout à fait invulnérable et se régulièrement sur les différents forums Facebook avec gazouillements ravis et les photos chouettes et la fierté d'une personne qui a acheté un ou l'autre pour la première fois, ou essayé pour la première fois. Il est également l'un des plus revu de la ligne de l'ensemble Pusser, avec à peu près tous les écrivains qui passe tôt ou tard pour en parler (voir ici, ici, ici, ici, ici, et ici pour quelques exemples, presque universellement positif)

Et pourquoi devraient-ils pas? Il est un rhum vieux de quinze ans émis à un prix relativement abordable, et est largement disponible, a été autour depuis des décennies et a côtelettes de goût décentes pour ceux qui n'ont pas l'intérêt ou la pièce de monnaie pour les indépendants en édition limitée.

Alors, comment était-ce? Les notes de dégustation ci-dessous reflètent le mélange comme en Avril 2018, et ce qui est différent à la fois le rhum initial que j'ai essayé de retour dans 2011 puis en 2019 lorsque la « nouvelle et améliorée » mélange Guyane seulement croisé mon chemin.

Le nez, par exemple, a certainement beaucoup d'articles de papeterie: ruber, crayon gommes à effacer, copeaux de crayon. aussi la sciure, agrumes, bois de charpente – me rappelle beaucoup de distillat Port Mourant ou Versailles, si un peu dumbed. Après quelque temps, mélasse se glissa timidement l'arrière au caramel, caramel au beurre, le gingembre et la vanille se cacher dans ses jupes, mais leur réticence générale était quelque chose d'une surprise étant donné mes souvenirs de dégustation — Il me semble les rappeler autant plus en avant. La faute à l'âge, Je suppose – à moi, pas de rhum.

Au moment où il a autour de la dégustation, le composant guyanais du mélange était beaucoup plus évident, favorisant sans aucun doute des profils de goût agressifs des alambics en bois pot. Colle, caoutchouc, vernis à ongles, vernis étaient les goûts discernables le plus clairement à la création, suivie de chocolat amer et de la sciure humide du bois fraîchement scié. Il est sous ce qu'elle brille même à la force dérisoires – crème brulée, chaud caramel dribblé sur la crème glacée à la vanille, du café et de la mélasse, avec juste un soupçon de fruits noirs (raisins, prunes) et des notes florales indistinctes rangement choses. La fin, comme il est normal pour les spiritueux de preuve standards, est assez court mais joliment arrondi, résumant les goûts et les odeurs mentionnés ci-dessus – caramel, vanille, fleurs, gingembre, anis, raisins, fruits noirs et d'ananas pour la plupart. Le tout ajouté-it-est en fait doux et bien arrondi et une gorgée décente – non-rhum-junkies trouveraient probablement favorables à cette, tandis que chums de rhum-plongée profonde serait également renifler et dire qu'il est trop édulcoré et humecté vers le bas, avec les bonnes notes étant obscurci.

Bien, chacun à son propre, Je suppose. Mes notes ici ne vont pas changer l'esprit de tout le monde. A la fin de tout, il est un délicieux rhum tous azimuts pour la plupart, qui survit dans les souvenirs de dégustation des gens malgré leurs falsifications, et gagne sans cesse de nouveaux (Jeune) acolytes à cause de celui-ci. Mon opinion est que si Pusser de se vend bien, ses jours de gloire sont derrière. Il n'a pas maintenu le mélange de noyau, être forcé par les pressions du marché pour simplifier les composants plutôt que de les garder en jeu. Ils ont étendu leur ligne au cours des années à ajouter à l'écurie avec la preuve de la poudre à canon, diverses forces et d'autres itérations, versions et pimenté ce dans une certaine mesure diluent la marque, bonne car ils peuvent tous être.

Alors, pourquoi dois-je appeler cela un rhum clé? Parce qu'il est un bon rhum qui devrait être commémoré et apprécié; parce qu'il tailla et HEWS aussi près de la ligne des vieux rhums de la marine que nous sommes toujours susceptibles d'obtenir; parce que c'est 15 ans et encore abordables; et parce que sa nature pour tous mélangés et donc origines indéterminées, il est juste un bien fait, produit bien vieilli avec un relent de vrai pedigree historique et patrimoine naval derrière. Même maintenant, tant de rhums sur la route, Je me souviens pourquoi je l'ai aimé en premier lieu.

Et en dehors de tout ce qui, même si vous ne l'achetez pas dans ma prémisse, et ne pas aimer la dilution de la marque (ou d'expansion), et même avec toute la concurrence, Pussers a encore une prise de conscience de l'éclat et la marque qui ne peut pas être débarrassa. Presque tous les blogueurs passent tôt ou tard et vérifier, un peu plus d'une fois. Il est un marqueur d'étape sur le voyage de qui que ce soit sur les autoroutes myriade de rhum. Il reste pertinent, car peu importe combien de prétendants au trône il y a, celui-entreprise ne censé avoir en fait la (ou) recette originale pour le rhum de la marine, et s'ils ont choisi de le changer au fil du temps, bien, bien. Mais le 15 ans reste l'un des rhums de base de la gamme, l'un des meilleurs qu'ils ont fait et font, et personne qui l'essaie dans le cadre de leur éducation, est toujours susceptible de mettre complètement hors de leur esprit, peu importe à quel point passé, ils finissent par marcher à d'autres étapes sur la route.

(#627)(83/100)

Jan 222019
 

Haïti est unique en tant que nation parce qu'elle est là la seule révolte d'esclaves réussie dans le monde a eu lieu, au tournant du 18e siècle. Malheureusement, il est maintenant le pays le plus pauvre de l'hémisphère occidental, et dictatures successives, ingérence étrangère et les catastrophes naturelles ont laissé la place en pagaille.

Que toutes les entreprises parviennent à survivre dans un tel environnement est un témoignage de leur résilience, leur détermination, leur ingéniosité ... et la qualité de ce qu'ils ont mis à la porte. Le pays est devenu le premier producteur mondial de vétiver (une plante racine utilisée pour fabriquer des huiles essentielles et les parfums), les exportations de produits agricoles et est une destination touristique, mais peut-être il est pour le rhum que ses exportations sont plus connues, et pas davantage que ceux de Barbancourt, formé dans 1862 et courir encore par les descendants du fondateur.

Jusqu'au milieu du 20e siècle, Barbancourt était quelque chose d'une industrie artisanale, vendant principalement sur le marché local. Dans Une 1949 ils relocalisés les champs de canne à sucre du Domaine Barbancourt dans la région du Cul plaine-de-Sac dans le sud-est, et par 1952 montée en puissance de production, l'augmentation des exportations et transformé la marque en un important producteur de rhum de qualité, une distinction qu'il a occupé depuis.

rhums, à base de jus de canne à sucre non mélasse, utilisé pour être bidistillée, en utilisant des alambics dans un procédé similaire à celui utilisé pour produire le cognac (Dupré Barbancourt est venu de la région productrice de cognac de Charente qui était sans doute son inspiration); cependant, de nos jours, ils utilisent une plus efficace (si elle est moins centré sur les personnages) trois colonnes système de distillation continue, où la première colonne bandes de la matière solide provenant du lavage et les deuxième et troisième colonnes servent à concentrer l'esprit résultant…donc ce qui est à venir sur le marché est maintenant pas ce qui a déjà été fait par la société.

Haïti ne manque pas d'autres sociétés productrices de rhums – mais plus petites tenues comme Moscoso Distillers ou LaRue distillerie sont beaucoup moins bien connu et l'exportation relativement peu, (et clairins arrière-pays sont dans une classe totalement différente)…et cela fait Barbancourt de facto rhum porte-étendard de la demi-île, et l'une des raisons pour lesquelles je l'ai choisi pour cette série. Cela ne veut pas rejeter les efforts de tous les autres, ou la qualité artisanale des clairins que Velier a attiré l'attention du monde depuis 2014 — juste de noter que tous, dans une certaine mesure, vivre dans l'ombre de Barbancourt; lequel, à son tour, un peu comme Mount Gay, semble en danger d'être oublié comme un garçon d'affiche pour Haïti, maintenant que le mouvement pur rhum artisanal rassemble une tête de vapeur.

L'étiquette actuelle du 8YO

Les rhums de Barbancourt ne sont pas émis à pleine preuve: ils préfèrent une relativement modérée 40-43%, et tous les prix possibles et la force ne sont pas pris en charge à. La société a une stabilité relativement faible de produits: le Blanc, 3 étoiles 4 Ans, 5 étoiles 8 An et la vaisseau amiral 15 ans (Veronelli de maître 25 ans est un barbancourt, mais non émis par les). Bien que si l'on voulait obtenir des, puis embouteilleurs indépendants comme Bros. Berry, Bristol Spirits, Duncan Taylor, Cadenhead, Samaroli, Plantation and Compagnie des Indes (parmi d'autres) ne produisent des offres limitées plus forts et plus exigeants pour les amateurs.

Cependant, même avec ces quelques rhums ils font, quelle que soit la compétition, et que l'on appelle un vrai ou non agricole, les rhums provenant de Barbancourt restent élevés sur l'échelle de qualité et pas rumshelf pourraient éventuellement être appelés complet sans au moins un d'entre eux. Après avoir essayé et réessayant les trois versions majeures, ma conclusion est que, à l'intersection de la qualité et le prix, celui que les cartes les plus avec succès un cours moyen entre les plus âgés et les plus jeunes expressions est le 5 étoiles 8 ans (Je l'ai regardé la dernière retour en 2010, ainsi qu'une version antérieure de retour dans les années 1970) qui reste l'un des chevaux de bataille de l'entreprise et l'île, un excellent rhum mi-niveau qui définit presque Barbancourt.

Il fait écran, cependant, un peu d'un profil schizophrène. Prenez le nez, par exemple – il semble presque comme un croisement entre une mélasse rhum base et une agricole. Bien qu'il possède certainement la lumière, arôme à base de plantes d'un distillat de jus de canne, il sent aussi une sorte de lumière cassonade et la mélasse mélangée avec des bananes et la vanille (il a été vieilli en fûts de chêne français sur Haïti, ce qui peut expliquer ce dernier). Il y a aussi un fond sournois saumâtres, combiné avec des notes agréables de nougat et du cuir bien poli, ainsi que l'acidité modérée des pommes vertes, raisins et cumin. Tout ce qui intense 43%, mais excellent comme polyvalent sûr.

Ce que les promesses du nez, le palais offre, et pourtant cette dichotomie particulière continue. Il est doux compte tenu de la force, dégustation au départ de caramel, Toblerone, les amandes et la mélasse et la vanille vagues (de nouveau). Brine et olives. Épices – cumin, cannelle, plus raisins, une certaine grassiness délicate et peut-être une prune ou deux (Fruité est là, juste sous-estimés). Nan, il ne se sent pas comme un distillat de jus de canne complètement, ou, au mieux, si se sent comme un amalgame conduisant ni l'un ou l'autre, et les sommes près à tout cela. Il est moyen à long, avec de la crème glacée au caramel salé, vanille, un peu de raisins et prunes, une ligne fine d'agrumes, un peu saupoudrage de cannelle, et un dernier rappel d'amertume oaky dans une relativement bonne, fini sec.

Ce qui rend le Barbancourt 8 YO si intéressant — voire unique — est la façon dont les décideurs ont joué avec les conventions et propulsa une ligne centrale qui attire les amateurs d'autres régions sans abandonner entièrement les antécédents de l'île française. Cela me rappelle plus d'une Guadeloupe que d'un rhum agricole hors et hors de la Martinique, avec peut-être une pincée de Bajan jeté. Cependant, il est en aucun cas assez lourd pour inviter des comparaisons directes à tout Demerara ou d'un produit jamaïcain.

Si, t-il échouer en tant que rhum clé en raison de sa nature indéterminée, ou parce qu'il n'a pas la âcreté féroce d'un clairin, la nature herbe pleine d'une véritable agricole?

Pas du tout, et de ne pas me. Il est un complètement solide avec rhum son propre profil clair, qui réussit à être potable et agréable à tous les niveaux, sans être visiblement exceptionnel de quelque façon spécifique et vendu à un prix qui le rend accessible au grand public de rhum là-bas. Beaucoup de critiques et la plupart des buveurs sont venus à travers au moins une fois dans leur voyage (beaucoup plus que ceux qui ont essayé clairins) et quelques-uns ont rien à redire à ce sujet. Il a été fait depuis des décennies, est bien connu et bien considéré — non seulement parce qu'il est d'Haïti, mais parce qu'il a aussi un grand prix à ratio valeur. Il y a beaucoup de parler de « passerelle » rhums, rhums moins cher et parfois frelatés qui sont assez bons pour vivre des moments inoubliables, qui conduisent à de plus en plus sur la route. Il est généralement appliqué à la Zacapas, Zayas, Diplos et jeunes rhums de ce monde, mais si vous voulez jamais obtenir plus âgés sérieux au sujet agricoles, puis le Barbancourt 8 YO peut effectivement être un de ceux qui mérite réellement le titre, et des restes, même après toutes ces années, un bel endroit damné pour commencer vos recherches.

(#592)(84/100)


Autres notes

Dans une curieuse coïncidence, un poste sur reddit qui a fait une bref rappel de ce rhum est allé juste quelques jours avant cette publication. Il y a quelques bons liens contenus dans le commentaire.

Octobre 182018
 

Comme il est indiqué dans le Mount Gay XO revisite, cette société a cédé une grande partie du territoire intellectuel et prospective du paysage de rhum Bajan à Foursquare — au cours des dix dernières années, détecter correctement les tendances changeantes et les marées du rumworld, Richard Seale parier l'avenir de l'entreprise sur les aspects de la prise de rhum qui avait été jusqu'à présent considérées comme artistiques, même une touche bohème pour mieux laisser la foule élite arrogante des malteurs avec leurs bonnets en tweed doux, pipes, chiens de chasse, et gorgées au coin du feu bienveillant de certains obscurs écossais tipple. Il a une approche plus limitée et expérimentale, assisté dans sa pensée en collaboration avec l'un des noms de rhum. Cela a payé grassement, et Foursquare est maintenant le mastodonte de la Barbade, manière au-dessus de son poids poinçonnage en termes d'influence, laissant des marques telles que Cockspur, St. Nicholas Abbey et Mount Gay comme grands vendeurs, vrai, mais pas comme de vrais innovateurs avec cred de rue réel (WIRD est quelque peu différente, pour d'autres raisons).

Maintenant, Je ne fais pas d'excuses pour mon indifférence à la ligne actuelle de Foursquare du rhum Doorly – qui est une préférence personnelle de la mienne et revisite à la 10 et 12 ans en 2017 puis en 2018 (deux fois!) n'a pas changé un iota, si le 14 YO émis à force un peu plus élevé 2018 semble vraiment intéressant. Je reste d'avis qu'ils sont rhums d'antan qui se classent plus en mémoire que la réalité; qui ne les disqualifier d'être peut-être rhums clés dans leur droit, l'esprit que vous ... .just pas encore. Mais comme je l'ai essayé de plus en plus Barbadiens dans un effort pour venir à bout de la particularité des plus doux de l'île, rhum plus facile à vivre, si différent de l'âcreté féroce de la Jamaïque, la chaleur sylvestre de la Guyane, la qualité claire de Sainte-Lucie, les rhums légers de style cubain ou grassiness à base de plantes de toute agricole antillaise française, il semblait qu'il y avait une autre clé de rhum du monde qui se cache dans la Petite Angleterre, et je cherchais simplement une trop étroite attention aux candidats individuels.

Je ne crois pas qu'il est trop tôt après leur introduction à faire une telle demande, et faire valoir que la collaboration en laissant de côté habitation Velier comme le Triptyque, Principia ou 2006 dix ans, les véritables nouveaux rhums clés de l'île sont la série Cask exceptionnelle de Foursquare. Ils sont tranquillement de haute qualité, délivré en quantité, encore largement disponible – chaque semaine, je vois quatre ou cinq postes sur FB que quelqu'un a repris le critère ou le Zinfadel ou le port Cask – raisonnablement abordable (Richard Seale a fait un point de maintenir les coûts aux consommateurs de niveau peuvent réellement se permettre) et le meilleur de tous, ils sont toujours très bon.

Richard Seale – pour parler de lui est de parler de Foursquare – a fait une vertu de ce, dans la décennie précédente des préférences-rhum léger, aurait pu être un bloc réglementaire fatale – l'incapacité des fabricants de rhum Bajan trafiquer leurs rhums (les Jamaïcains fonctionnent sous des restrictions similaires). Cela signifie que si d'autres endroits pourraient se faufiler un peu de caramel ou de sucre ou à la vanille ou de glycérol dans leurs rhums (tout au nom de lissant sur la variation des lots et amélioration de la qualité, quand il n'a pas été « nos siècles recette familiale secrète » ou une « méthode traditionnelle »), et de nier pendant des décennies que ce qui se passe, La Barbade a été contraint d'émettre des plus purs, plus sèches rhums qui ne sont pas toujours appel à dents douce, lisse rhum aimant grand public, en particulier en Amérique du Nord. Il était au stade où les importateurs étaient en fait exigent que les producteurs de rhum de l'île faciliterons, s'ils voulaient rhums doux et léger à exporter.

Qu'est-ce que Foursquare a été d'utiliser toutes les options de prise de rhum à leur disposition – expérimenter avec le pot encore et encore des mélanges colonne, stratégie baril, plusieurs maturations, diverses finitions, in situ vieillissement – et le marché l'enfer du résultat. Rien de tout cela aurait compté un petit morceau, sauf pour l'intersection de plusieurs grandes forces nouvelles dans le rumiverse: le lecteur et le désir de rhums pur (c'est à dire., pur par des additifs); les médias sociaux obligent la divulgation de ces additifs et d'informer les consommateurs sur les avantages d'aucune; la montée et la visibilité des indépendants et leur approche de diffusion limitée plus; et le marché décalant lentement au moins compte tenu de rhums qui ont été émises à la preuve complète, et de l'enfer, vous pouvez ajouter la tendance émergente du vieillissement tropical au mélange. Foursquare est monté et que les ondes récoltent les avantages qui en découlent. Et il ne faut pas non plus le lis dorer – les rhums qu'ils font dans la série exceptionnelle sont très bons…il est comme ils faisaient tout en vieux Toyotas plaine, puis créé un faible coût Lexus pour le budget d'esprit cognoscenti.

Maintenant, soyons clairs – si l'on considère un rhum vraiment pur fait comme étant entièrement d'un pays (ou de l'île), à partir d'un pot ou d'une colonne spécifique encore, provenant d'une seule plantation ou propre canne à sucre immobilier, mélasse / jus, fermenté sur place, distillé sur place, ans sur place, alors la série exceptionnelle ne sont pas tout à fait, étant très bons mélanges de pot et distillat colonne, et fabriqués à partir de la mélasse ailleurs procurés. Et tandis que le sucre et le caramel ne sont pas ajoutés, l'influence du vin ou des fûts de port ou cognac est non négligeable après tant d'années…ce qui bien sûr ajoute beaucoup à l'allure. Mais je ne suis pas un enragé, Zélote chaud aux yeux qui veut rhums être coincé dans un passé mythique où seule une définition très étroite de spiritueux est considéré comme un rhum – qui étouffe l'innovation et de la pensée de la boîte et, éventuellement, la qualité, comme démontré ici souffre inévitablement. Je ne fais que souligner cette question que les commentaires Exceptionnels ne sont pas destinés à représenter la Barbade dans son ensemble (mais j'imagine Richard ne me dérangerait pas s'ils l'ont fait) – ils sont destinés à définir Foursquare, pour grappiller la gloire et le CRED de la rue et les ventes d'autres fabricants Bajan, et de la ré-embouteilleurs indépendants européens et qui a fait des bénéfices au cours des décennies avec ces rejets, et dont beaucoup estiment qu'elle devrait rester dans le pays d'origine.

Mais tout cela de côté, il y a un autre aspect à ce qui doit être mentionné: peut-être mon objectif reste encore à affiner quand je parle de l'ECS et la société et l'île. En fait, étant donné la popularité incroyable et l'appréciation enragé fan de la série – surpassés, peut-être, que par la manie des collaborations comme le 2006, Triptyque et ses successeurs – il est tout à fait probable que la série Cask exceptionnelle est un rhum clé parce que les rhums ont dans une certaine mesure a eu un global les tendances d'impact et renforcées qui ont été lancées par L'âge de Demeraras de Velier, développé par Foursquare et qui sont désormais en forte en Jamaïque – vieillissement tropicale, sans additifs, cask strength. Alors oubliez la Barbade…ces rhums ont eu une énorme influence bien au-delà de l'île. Ils font partie de la tendance émergente à produire rhums qui visent entre les débutants et les amateurs ur-geek et ne cassera pas la banque soit.

Peut-être est la raison pour laquelle ils ont attiré l'attention de la foule mondiale de rhum de manière efficace – pour la série exceptionnelle rhums à monter dans l'estimation du public de rhum si vite et si complètement éclipser (sans jeu de mots) presque tout le reste de la Barbade, dit beaucoup. Et bien que ce soit juste mon avis, Je pense qu'ils résisteront à l'épreuve du temps et de prendre leur place rhums qui établissent une nouvelle norme pour la distillerie et l'île. Pour cette raison, je décidé de ne pas prendre une personne rhum comme candidat pour cette série, mais d'inclure l'ensemble complet à ce jour comme « un » de la Les rhums clés du Monde.


Les rhums au 2018

Note – Je ne l'ai pas revu tous officiellement (bien que j'ai des notes de dégustation pour la plupart). Toutes les notes ici sont les miennes, publiées ou non.


Image (c) Henrik Larsen, de FB

Mark I« 1998 » 1998-2008 10 Ans, Bourbon Cask, 40%, 15,000 bouteilles

Ce rhum reste et goûtée par non acquise me. Franchement, je pense que c'est le cas pour la plupart des gens, et même si l'immense était à résultat 15k bouteilles dans le monde entier, C'était il y a dix ans, il est donc susceptible d'être trouvé que sur le marché secondaire. Cela dit, Je soupçonne que c'était un orteil dans l'eau pour Foursquare, il a testé le marché et a cherché à se déplacer dans une nouvelle direction, peut-être la copie du succès des indépendants sans endommager le représentant ou les ventes de la RL de Seale 10 YO, Salle 66 ou gamme de Doorly. L'écart entre 2008 et 2014 lorsque le port Cask est sorti suggère que certains plus tripotant avec les engrenages et les leviers était nécessaire avant Mark II est sorti de la porte, et Richard lui-même plutôt aigrement grommela que les importateurs l'ont forcé à faire 40% quand en fait il voulait aller plus haut…mais il manquait l'effet de levier au moment.

Mark II — "Port Cask Finish » 2005-2014 9YO, 3an-Bourbon, 6an-Port, Pot / colonne Blend 40%, 30,000 bouteilles

Six ans se sont écoulés entre Mark I et Mark II, et beaucoup changé en ce moment. nouveaux blogueurs, explosion des médias sociaux, large reconnaissance de la question des additifs. Avec le Prémisse, le PCF Mark II reste la plus importante émission à ce jour à 30,000 bouteilles dans le monde entier. Pas vraiment un rhum fini dans le sens classique, mais plus un double rhum vieux, avec la majorité du temps passé à Port Fûts.

N – notes en caoutchouc et de l'acétone, décoloration, puis remplacé par un assortiment de Fruité: agrumes doux d'oranges, raisin, raisins, jaune mangue, prunes, vanille, caramel au beurre; aussi quelques épices, la cannelle pour la plupart, et certains cardamome.

P – Doux et relativement vaporeux. pruneaux, vanille, cerises noires, caramel. Lait de coco et des bananes, yaourt sucré.

F – Court, lisse, soufflée, calme, modeste. Certains fruits et peau d'orange au caramel salé et les bananes

T – Encore manqué de courage (de nouveau, la force était la demande d'importateurs), mais a souligné la voie à tous les (mieux) Cask série exceptionnelle rhums qui se sont révélées dans les années suivantes.

Mark III« 2004 » 2004-2015 11 YO, Bourbon Cask, Pot / colonne Blend, 59%, 24,000 bouteilles

Dans Une 2015 deux rhums ont été émis en même temps, tous les deux 11 âgé. Ce fut le plus fort et sa qualité a montré sans ambiguïté que Foursquare est en train de changer le jeu pour la Barbade.

Et la connexion Velier était sûrement une partie de la philosophie de production sous-jacente – nous avions entendu pendant un an avant la sortie officielle que Richard Seale et Luca Gargano se transformaient en place à des expositions et des festivals pour promouvoir leur nouvelle collaboration. Divers dégustateurs privilégiés et chanceux ont affiché des commentaires élogieux sur les médias sociaux au sujet de la 2004 qui a montré que l'on n'a pas besoin d'une campagne de marketing massive et coûteuse pour créer du buzz et de battage

N – Propre et énergique, l'amour que la force; du vin, raisin, pamplemousse rouge, pain frais, laban, et les bananes, copeaux de noix de coco, vanille, cumin et cardamome. Retasting a confirmé mon commentaire «…inviter(s) flairant plus juste pour essorer les derniers oodles de parfum du verre « .

P – olives Brine et rouge. Tastes en douceur du lait de vanille et de noix de coco et le yaourt arrosé sur au caramel et beurre salé fondu. Fruits, très fortes et intenses - raisins rouges, groseilles rouges, jus de canneberge - avec d'autres épices de chêne et de cuisine (le cumin et la coriandre).

F – Finition claire et nette de chêne, vanille, des olives, saumure, caramel au beurre, et nougats.

Mark IV« Zinfadel » 2004-2015 11 YO Bourbon & fûts Zinfadel, Pot / colonne Blend 43%, 24,000 bouteilles

Pas un de mes favoris, vraiment. Joli, mais simple malgré la maturation secondaire Zinfadel. Ce qui en fait un hors concours est combien il emballe dans cette faible résistance, que Richard a fait remarquer était une décision délibérée, pas forcé sur lui par les distributeurs – et cela, si rien d'autre, a montré que le ver tournait et qu'il pouvait appeler ses propres coups de feu quand il est venu à dire: « Je fournirai mon rhum cette façon."

N – Lumière, avec des notes de vin délicates, vanille et Toblerone blanc. Un relent de bananes pourries et les fruits commencent tout juste à aller. yaourt Tart et la crème sure et un mocha blanc, avec des fruits et autres notes en arrière-plan - raisins verts, raisins, pain noir, gingembre et quelque chose de pointu.

P – Ouvre avec des fruits aqueux (papaye, poires, pastèque, gavas blanc), puis avec stabilise les céréales, copeaux de noix de coco. vin aussi, tarte aux fruits rouges - groseilles rouges, canneberges, raisin. Léger et facile.

F – très agréable, si courte et relativement faible. fruits, copeaux de noix de coco, vanille, chocolat au lait, caramel salé, pain français (!!) et le toucher de thym.

T – Un mariage de deux lots de rhums: Lot 1 âgés de plein 11 ans en fûts de bourbon; Lot 2 cinq ans de barils de bourbon, puis six autres dans l'ex-Zinfadel. Les quantités relatives de chacun ne sont pas connus.

Mark V "Critère" 2007-2017 10 YO, 3an-Bourbon, 7an-Madeira, Pot Colonne Blend 56%, 4,000 bouteilles

Mon sentiment est que même si la “2004” a marqué le vrai début des Exceptionnels vraiment bon, c'est le premier génial rhum ECS – tous ceux qui étaient avant des essais seulement dans le métier avant la maîtrise de Mark V coups de pied dans les portes et ont fait sauter du toit, et tous les autres qui ont construit après sur est venu à la réputation celui-ci a recueilli pour lui-même. C'était, me, aussi le plus individualiste des différentes marques, celui que je n'ai pas du mal à identifier à partir d'une gamme complète de Mark II à Mark VIII

N – vin rouge, fruits, caramel somptueux abandon. Chêne est là, heureusement retenu; petit déjeuner épices, sucre brûlé, noix de muscade, clous de girofle. aussi les pommes, raisin, poires, écorces de citron, chocolat amer et truffes.

P – bananes flambés, crème brulée, café, chocolat, il goûte comme le meilleur type de fin de soirée bar près après le dîner. Confiture de fruit, dates, pruneaux, noix broyées (amandes) et la glisse douce de miel en arrière-plan. Délectable

F – Longue. Profond, sombre, sel et doux ensemble. Prunes et cerises bien mûres et motifs de caramel et café..

Mark VI« 2005 » 2005-2017 12 YO, ex-bourbon, Pot / colonne Blend, 59%, 24,000 bouteilles

Le 2005 était une alternative à la double maturation du critère, étant un vieux rhum « simple » de fûts de bourbon, et était aussi un très bon rhum à sa manière. Un rhum solide, si quelque chose manque de ce qui a fait son frère si spécial (me, à tout prix – votre propre peut varier kilométrage).

N – notes fruitées profondes de poires, prunes, les pêches au sirop (mais sans le sucre, a été). Juste épais et juteux. Fromage à la crème, pain de seigle, céréales et cumin BPME pour lui donner un filip de bord plus léger

P – Très agréable mais peu spectaculaire: tarte goûts de fruits acides et charnues, la plupart du temps jaune manguiers, les pêches non mûres, goyaves rouges, raisins secs et un peu de pamplemousse rouge. Aussi une touche délicate de thym et de romarin, à la vanille et de la mélasse vent faible à choses.

F – Long et aromatique, fruits à nouveau, romarin, caramel et caramel.

T – Pas croustillant tant que solide et élégant, sans morsure ou bord. Il manque individualité tout en étant un ensemble de rhum complet pour tous ceux qui veulent tout simplement une forte, bien assemblés et rhum savoureux

Mark VII« Le Seigneur » 2008-2018 10 YO, ex-bourbon, ex-cognac, Pot / colonne Blend, 56%, 12,000 bouteilles

N – Poussiéreux, à base de plantes, cuir, de fumée, vanille, pruneaux et quelques conseils cendrées qui étaient tout à fait inattendu (et pas désagréable). Transforme plus léger et plus fleuri après une heure dans le verre, un peu forte, en tout temps clair et net. Il est sévère et sans compromis, Le jour d'hiver froid fortement, précis et sec et singulier.

P – Solide, sucré et épais, très bien sur le côté fruité des choses – raisins, raisin, pommes, charnue choses lapidé, vous connaissez les. dates et aussi une saumure de fond, Bien fait. Un peu poussiéreux, sec, avec des notes aromatiques du tabac, crème aigre, papier carton, céréales et ... quelle était cette? … des fraises.

F – Calme sec et un beau mélange de musquée et clair. La plupart du temps des céréales, papier carton, sciure, en même temps que les pommes, pruneaux, les pêches et un flirt sournoise de la vanille, caramel salé et le zeste de citron.

T – Tout à fait distincte et individualiste, l'un des ECS qui peut peut-être épinglés aveugle.

Mark VIII"Prémisse" 2008-2018 10 YO, ex-bourbon, ex-Sherry, Pot / colonne Blend, 46%, 30,000 bouteilles

N – Si le Dominus était un jour d'hiver clair, alors le Prémisse est un matin de printemps lumineux et chaleureux, odorant de fleurs et une corbeille de fruits fraîchement cueillis. Cumin, chaux et Massala, mélangé avec des pommes d'abricot et vert (en quelque sorte que cela fonctionne) ainsi que les raisins, olives et un brie agréable. Un peu salée avec une touche de la morsure aigre de groseilles, même piments (sérieusement!).

P – Très agréable, assez chaud et épicé, avec un squelette fruité clair sur lequel sont accrochés un assortiment d'épices cuisine comme le romarin, l'aneth et du cumin. notes citronnées et le vin Faiblement, la fusion et la vanille en, caramel et chocolat blanc noisette.

F – délicatement sec, avec des notes de clôture de caramel, vanille, les abricots et les épices.

T – Trop beau pour être étiquetée comme banal, mais il y a un aspect de « nous avons fait cela avant » trop. Pas de rhum, vous pouvez choisir d'une gamme Foursquare facilement.

Résumé

Ces notes de dégustation sont seulement et aux fins de cet essai ne sont pas destinés à exprimer une nette préférence pour l'un de mes sur toute autre (mais je crois que certains tombant est observable dans les deux dernières années). Il est dans l'ensemble qu'ils brillent, et la façon dont ils représentent une qualité supérieure à la normale, émis sur une période de plusieurs années. Vous entendez beaucoup de gens vantant les lignes du Real McCoy et Doorly de rhums comme le meilleur de la Barbade, mais ce sont des mélanges standards qui restent les mêmes pendant de longues périodes. Les Exceptionnels sont un tonnelet différent de lavage entièrement – chacun d'eux est la quantité de libération de grande mais limitée dans, chacun est différent, chacun montre Foursquare en essayant d'aller dans une autre direction. opinions crowdsourcing portent rarement beaucoup de poids avec moi, mais quand le grand public potable et les médias sociaux d'opinion geeks et la communauté examen ont tous rien de bon à dire à propos du rhum, alors vous savez que vous avez vraiment quelque chose qui mérite un examen plus approfondi. Et peut-être il vaut la peine en cours d'exécution sur le magasin pour acheter un ou plusieurs, juste pour voir ce qu'il en est tout au sujet, ou pour confirmer votre propre opinion de cette série de clés Rhums. Parce qu'ils sont vraiment intéressants, c'est bon, et si important.


Autres notes

Je suis redevable à graphique informatif de Jonathan Jacoby des rejets et leurs quantités Fousquare qu'il a affiché sur Facebook lorsque la question du nombre de bouteilles ont été émises sur le marché est venu en Septembre 2018. Il est à la base des chiffres cités ci-dessus. Big Pointe du chapeau à l'homme pour ajouter au magasin de nos connaissances ici.

En Décembre 2020, la NW Rum Club a fait un résumé vidéo de 8 minutes des points forts de la gamme 14 bouteilles à ce point (Détente). Pas de notes de dégustation, juste une petite série de faits saillants pour les curieux. La peine de regarder.

Un grand merci et sa profonde gratitude vont également vers Gregers, Henrik et Nicolai du Danemark, qui, sur 24 heures de préavis, a réussi à me faire des échantillons des trois derniers rhums pour que je puisse étoffer la dégustation note que l'article de cet essai sur les marques VI, VII et VIII. Vous êtes les meilleurs les gars.

Jan 032018
 

#475

"Il y a quelques années, ces rhums [Zacapa et Diplo Res Ex] ont été considérés comme la ligne de base pour tous les autres rhums à juger. Plus maintenant." Ainsi écrit Wes Burgin sur le rhum Fat Pirate dans un excellente Juillet 2017 poster ce qui suggère que les médias sociaux et de l'éducation, Les amateurs sont de plus en plus informés et moins enclins à accepter frelatés rhums que jamais.

Pourtant, en dépit de cet idéal, malgré la constante expansion de la base de connaissances de rhums dans le monde entier, le Diplo reste très populaire. Il est peu probable qu'il y ait de buveur de rhum là-bas – drogué ou non – qui n'a pas à un moment donné ont une aventure avec cette grosse Señora vénézuélienne. À peu près tous les écrivains de rhum ont fait une chose sur elle. Comme les Bacardis, El Dorados et Zacapas, il est l'un de ces rhums on peut trouver un peu partout, et pour les nouveaux venus au rhum froid, il reste un aliment de base, sinon toujours un favori.

C'est, bien sûr, en raison à la fois son prix très abordable, et à cause de la placidité est douce. Vous ne voulez pas cher aggro indie? Une lumière, facile d'aller boire? Quelque chose pour se détendre avec? assez complexe pour les travaux publics? Aucune pensée nécessaire? Voici votre solution. C'est aussi la raison pour laquelle il tombe le radar de ceux qui poussent à prendre leurs rhums au sérieux (si elle ne les pousse pas dans les transports de rage juste). Diplomate – commercialisé comme Botucal en Allemagne, nommé d'après l'une des fermes dont la canne vient, mais il est exactement le même produit – jamais pris la peine de punch it up, jamais inquiet cask strength, jamais daigné perdre le dosage ou l'adultération, et vend jour allègrement en jour. Les copains de rhum-plongée profonde secouer juste la tête et la tête pour les sorties pour acheter le dernier Casker indie, et des discussions sur Facebook au sujet de la question sont plus susceptibles que tout autre de se retrouver dans des coups de poing verbales.

Pourtant, réfléchir un instant la page de ce rhum dans le ENTRAÎNÉES populiste, foule de source site « avis » RumRatings. Un haut de gamme, bien connu, rhum pur milieu de gamme émis à pleine preuve comme, dire, le critère Foursquare a 13 notes sur ce site. Le Triptyque a 11. Le 2006 10 An a 4, et le rhum le plus populaire Foursquare est le 9 ans 2005 Port Cask Finish avec 71. Le Diplomatico en contraste compte plus 1,200, avec la plupart entre elle par 8 et 9 en dehors de 10 points.

Certes, ni la longévité, ni rang populisme s'il vous plaît-en-plusieurs-que-possible sont les seuls responsables d'une telle disparité. Il doit y avoir plus à lui que cela, une raison pour laquelle il apparaît régulièrement sur les réponses des gens à la question constante « Par quoi commencer?" — et je suis désolé, mais pas tout le monde boit quelques centaines de rhums un an comme nous les écrivains et les accros du festival, et il ne suffit pas de simplement hausser les épaules, renifler et condescendante dire « certaines personnes ne savent pas bien rhums. » Si elle est – comme je le suggère – une valeur de rhum revisiter, alors une telle popularité et estime nécessite un rhume, Beady yeux reconsidération. Nous devons comprendre si elle a quelque chose de plus dans son pantalon, quelque chose de subtil, qui excite ce genre d'appréciation. Il était dans un effort pour comprendre ce qui se trouvait derrière la popularité du Diplo que je délibérément une bouteille à est notre source de Berlin à la fin 2017, et tandis que mes contrôles étaient plus forts que quelques-uns, rhums plus purs du côté latin, à ma grande surprise le Diplo n'a pas étouffer entièrement, même quand on les classe contre eux (Je vais maintenant faire une pause pour les expressions d'indignation incrédule de passer), bien sûr, il n'a jamais été le point de dépasser tout et couru vers le bas dans un style bien.

Une partie de tout cela est sa relative simplicité par rapport à rhums féroce et piquant en train de prendre de la scène. Le nez était un Toblerone doux simple, caramel au beurre, vanille, caramel et de caramel, très léger et facile et lisse beurre, avec quelle complexité il était impartie par les épices destinées à côté doux – romarin, cannelle, noix de muscade – et un peu nuttiness, et un soupçon de fruit lumière, tous qui a demandé un effort réel pour séparer. A peine l'odeur la plus complexe ou intrigante jamais waft d'une bouteille de rhum, et la vanille et de caramel étaient vraiment trop dominante pour fournir le genre d'excellence le fabricant lui-même pour trompettes.

Des problèmes similaires affectent le palais. Lisse – oui, chaud – oui, confortable – indubitablement. Il y avait un peu de choses mélange chêne ici, mais surtout le goût était du sucre muscovado et caramel, vanille, fruits lumière de la nature indéterminée, et ces mêmes épices du nez (la cannelle étant à l'avant-garde) rien de particulièrement nouveau ou aventureux menant un en territoire inexploré. Global, même sur la ligne d'arrivée, puis jugé globalement, il avait peu au-delà d'un agréable, sorte chaud de la nature douce sans agressivité que de façon marginale racheté par une note fruitée tarte légère ici ou là, et le bord conférée par un petit chêne. Au-delà de ça, il était trop doux pour mon palais tel qu'il est en ce moment, et en liaison avec les contrôles qu'il coule en fait encore plus loin parce que l'effet d'amortissement des ajouts devient de soi.

Si, que l'adultération. Il a été mesuré à 30-40 g / L de tout-it-est, qui met dans la même ligue que L'El Dorado 12 et 15 année rhums vieux, Rum Nation Millonario et la Cartavio XO, qui tous, a l'époque, j'ai aimé, et qui tous ont ensuite glissé à mon avis dans les années entre alors et maintenant, et été relégués à ce que je décrirais comme « rhums dessert. » Mais ce sont-ils exactement à leur rhum ajoutent? Retour en 2010 quand j'ai écrit mon examen unscored originale, le site Distilleries Unidas fait mention tangentielle des additifs aromatisants ("Seulement…arômes et des saveurs riches sont utilisés pour fabriquer des rhums ... " — ce commentaire ne semble plus); et Rob Burr fait remarquer sur la 2012 examen Inuakena qu'une liqueur de rhum vénézuélien appelé Haciendo Saruro est ajouté au mélange, mais sans corroboration (il a été supposé parlait de connaissances d'initiés). Je pense donc que nous pouvons le prendre comme étant donné qu'il a été tarted, et il est à chaque personne qui tente ce rhum pour faire leur propre opinion quant à ce que cela signifie pour les. Personnellement, Je ne me soucie plus beaucoup pour le Diplomatico et son acabit. Il ne présente pas de véritable défi. Il est tout simplement pas assez intéressant et est trop doux et facile. Cette, cependant, obscurcit le point clé que les gens aiment précisément pour ces raisons. Il se vend bien non pas en dépit de ces lacunes (comme ils sont, me), mais car d'eux…parce que la majorité des buveurs considèrent ces inconvénients mêmes que les points de distinction, et si vous en doutez et unkillability de doux, consultez les centaines de commentaires en réponse à « Ne pas traiter les gens comme snobs parce qu'ils aiment rhums doux » afficher sur FB en Décembre 2017. Depuis que je ne suis pas assez arrogant pour croire que mes goûts et mon palais importe plus, ou devrait avoir la priorité sur les autres, Je peux simplement dire que les gens essaient plus rhums d'obtenir une idée de plusieurs profils avant de le louer aux hauts cieux comme une sorte de ur-rhum du style espagnol.

Admettons aussi que le rhum comme celui-ci a sa place. Du côté négatif sont toutes les questions soulevées ci-dessus. Du côté positif du grand livre, pour ceux qui aiment ces choses, il y a douceur, la douceur et un coup de poignard à la complexité. Il fonctionne fabuleusement comme une boisson en sirotant autonome lorsque la concentration et de la pensée n'est pas souhaitée ou nécessaire. Il est pas tout à fait un gâchis trop comme sugared, oh, la A.H. rhum Riise Marine. Il fait une introduction décente à rhums soignée pour ceux élevés sur plus épicés, sur aromatisée rhums ou qui est venu dans les rangs essayant rhums comme Fissure, Captain Morgan, Sailor Jerry ou Don Papa. Comme l'un des premiers pas dans le monde du rhum, ce reste ron un difficile à battre, et c'est la raison pour laquelle il devrait être sur la liste de toute personne qui assemble la première barre à domicile, et devrait être pris en considération, bonne ou mauvaise, l'un des rhums clés du Monde…et puisvous savez si, tôt ou tard, tous les vrais amateurs de rhum vont inévitablement aller au-delà.

(74/100)

www.sexxxotoy.com